Inscrivez-vous au magazine en ligne gratuit et bénéficiez d'un accès en ligne limité

Inscrivez-vous

Placez votre propre toit vert

Roger - Dans cet épisode, nous avons mis notre propre toit vert. Avec un colis que nous commandons, nous nous assurons que tout est livré en une seule fois. On oublie donc de n'acheter rien. En principe, il n'est pas difficile à installer, bien qu'il faille tenir compte d'un certain nombre de choses.

Transcription 

Le colis est livré avec les instructions pour réaliser facilement le placement. Pour le reste, il vous faudra encore un râteau, un couteau, une scie à métaux ou une meuleuse d'angle et une brosse.

Si votre toit est très en hauteur, il vaut mieux avoir un lift pour monter le matériel.


La première chose à faire est de complètement nettoyer votre toit. Même pour un toit qui vient d'être placé, il faut tout bien nettoyer. Une fois que c'est fait vous pouvez commencer la pose de votre toit vert.


Ceci est la manière la plus rapide et la plus facile de faire un toit vert mais c'est aussi la plus chère. L'avantage c'est que vous avez tout de suite un toit vert et que vous n'aurez pas trop de travail. On travaille de cette manière surtout pour les plus petites surfaces.
Un tel plateau de sedium consiste en un bac en plastique sous lequel l'eau peut s'écouler vers le drain. Dans le bac, il y a une couche de granulés hydro rétenteurs, qui permet de retenir l'eau. Au-dessus, se trouve un tissu racinaire et le substrat dans lequel les plantes sont déjà plantées.
Vous montez le plateau comme un puzzle, afin que tout s'emboîte parfaitement. Vous pourrez plus tard facilement en retirer une partie par exemple si le drainage des eaux pluviales est bouché.
Si votre toit est un peu plus grand, il vaut mieux mettre les couches de votre toit vert séparément.


Vous déroulez simplement le tapis de drainage d'un bout à l'autre du toit. A l'aide d'un couteau, vous le coupez à la bonne mesure.

Sur le film à bulles se trouve un tissu filtrant. Cela permet à l'eau de pluie excédentaire de passer à travers, mais en même temps, cela garantit également que le substrat ne sera pas emporté.
Le film à bulle assure non seulement le drainage, mais sert aussi de tampon d'eau. Dans les bulles, il reste toujours un peu d'eau. Lors des périodes sèches, elles peuvet être remplies.
Il faut toujours placer les feuilles avec un chevauchement. Le plus simple est d'assembler une rangée de bulles. Le tissu racinaire se chevauchera alors sur une dizaine de centimètres.
Assurez-vous que le film à bulles est bien mis le long des côtés du toit. Si vous devez assembler en largeur le film à bulles, veillez aussi à ce que le tissu racinaire se chevauche. Coupez quelques rangées de bulles pour pouvoir effectuer le chevauchement.
Dès que votre toit est complètement recouvert du film à bulles, vous mettez alors des caillous sur le bord du toit.


Les vingt centimètres de caillous sur le bord est donc une marge de sécurité où aucune plante ne poussera.

Utilisez pour le toit toujours de grands caillous lavés. Ceux-ci n'ont pas de pointes qui pourraient percer la toiture.
Mettez d'abord les profils à caillous à environ vingt centimètres du bord. Versez ensuite soigneusement les caillous. Veillez à ce que le profil ne bouge pas trop.

Vous pouvez facilement mettre les profils à la bonne mesure à l'aide d'une scie à métaux.

Dès que les caillous sont derrière les profils, répartissez-les encore un peu sur la surface.
Vous devez laisser le drainage des eaux pluviales libre afin de pouvoir résoudre tout problème de bouchage. Pour cela ouvrez la feuille à bulles là où se trouve l'évacuation. Sur l'ouverture viendra une fosse de contrôle.
Autour de la fosse de contrôle, il y aura aussi du gravier, il faudra donc aussi adapter le profil. Pour cela, on utilise la scie à métaux ou une meuleuse d'angle avec une lame en métal.

Nous réalisons donc un morceau de profil dans un coin. De cette pièce, vous sciez les angles à environ quarante-cinq degrés. Ainsi vous évitez les pointes.

Au milieu de votre profil, vous sciez un angle de nonante degrés. Faites cela également dans l'onglet en haut afin de pouvoir facilement plier le profil.

Vous pouvez alors enlever les bavures aux coins en les passant rapidement à la meuleuse d'angles.
Vous pouvez alors plier proprement le profil dans un angle à nonante degrés. Placez-le ensuite autour de la fosse de contrôle et remplissez l'ouverture avec du gravier.
Dès que les caillous sont prêts, vous pouvez alors verser le substrat. Vous pouvez le trouver en sacs. Vous ouvrez simplement les sacs et vous répartissez le substrat à l'aide d'un râteau.
Pour les grandes surfaces, vous pouvez aussi vous faire livrer le substrat par camion. Il est alors soufflé jusque sur le toit.
Veillez toujours à avoir une épaissur de six à huit centimètres de substrat sur toute la surface du toit. Cela représente 60 à 80 litres de substrat par mètre carré. Il doit venir partout environ à la même hauteur que les profils à graviers.


Et quand tout est bien réparti, vous pouvez alors commencer la plantation. Vous pouvez le faire de trois façons différentes.


Semez les boutures sur la surface du toit. Comptez environ 100 grammes de boutures par mètre carré. Tout comme pour le gazon vous donnez de l'eau juste après avoir semé et aussi pendant les premiers jours afin que les boutures prennent racines.


Les mottes sont en fait de jeunes petites plantes qui ont déjà des racines. Vous pouvez facilement les enfoncer dans le substrat.

Donnez-leur aussi beaucoup d'eau les premiers jours, et certainement s'il fait sec afin que les mottes s'enracinent bien dans le sedum.

Pour obtenir un toit bien vert, il faut attendre un à deux ans.

Entretemps, prévoyez de bien enlever les mauvaises herbes tous les six mois environ.


Ces tapis sont des tapis de sedum que l'on pose sur le substrat. Veillez à ce qu'ils soient bien placés les uns à côté des autres. Avec ces tapis, vous obtenez directement un toit complètement vert. Il ne faut donc pas attendre que les plantes aient complètement grandi.
Vous pouvez simplement couper ces tapis à la bonne mesure avec un couteau ou une petite scie.
Si vous posez votre toit vert par une journée sèche et ensoleillée, donnez encore un peu d'eau le soir. Faites cela de préférence au coucher du soleil, ainsi l'eau ne va pas trop s'évaporer.
La seule chose que vous ayez encore à faire, c'est de profiter de la vue sur votre toit vert. De plus, votre revêtement de toit sera protégé et il durera donc aussi plus longtemps. La nature en profite aussi. Un toit vert est un biotope pour les oiseaux, les abeilles et les autres insectes.

Comme un toit vert stocke de l'eau, il sert aussi de tampon d'eau en cas de fortes pluies et il peut ainsi éviter des inondations.
En dehors de la pose, il n'y a pas beaucoup de travail à un toit vert. Vous pouvez en mars et en septembre semer un engrais à action lente pour toits verts pour apporter les nutriments nécessaires. Contrôlez également tous les six mois pour voir s'il n'y a pas de mauvaises herbes ou des arbres qui poussent sur votre toit.

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.