Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Faites votre jardin de rêve vous-même 11

Faites votre jardin de rêve vous-même - Ep. 11.1 - Allée

Transcription 

La structure des couches ressemble donc à ceci: il y a d'abord la sous-fondation, constituée de gravats de béton. On peut aussi utiliser des débris de pierre, mais les restes de briques et de tuiles s’effritent avec le temps, de sorte que vous risquez un affaissement. Les gravats de béton sont beaucoup plus stables et plus faciles à étirer car il y a moins de gros fragments, et puis l'eau s'écoule plus facilement.
Sur notre site web, vous retrouverez toutes les informations supplémentaires concernant le déblayage du terrain pour y traiter les débris de béton.
Par dessus vient ensuite la fondation, dans ce cas-ci le choix a été fait pour un béton sec drainant. Il s'agit d'un béton à haute teneur en ciment et à faible teneur en humidité: une fois durci, cette couche permet à l'eau de s'infiltrer, tout en conservant une structure solide, ce qui est idéal pour une entrée de garage.
Un rapport idéal pour les fondations et les sous-fondations consiste à obtenir une hauteur de 20 cm pour chaque couche, de sorte qu’elles soient suffisamment robustes pour soutenir une voiture.
S'ensuit alors une couche de sable stabilisé sur laquelle sont incorporées les clinkers. Pour le lit de sable en stabilisé, vous prévoyez un bon 15 cm, mais si vous ne parvenez pas obtenir cette hauteur, sachez que le minimum absolu reste à 5 cm.
La couche de gravats de béton a déjà été incorporée. C’est le moment pour vérifier le niveau. Avec quelques clinkers, vous montez à la hauteur maximale que vous voulez atteindre pour votre allée, et à partir de cette hauteur, vous déterminez le dénivellé.
Vous pouvez ensuite appliquer cette mesure avec un niveau à bulle. Conservez le niveau d'eau égal à celui du niveau déterminé, quand vous irez à un autre endroit, l'eau de l'autre côté restera immobile à la même hauteur grâce au principe des vases communicants.
Pour rendre le marquage plus clair, vous pouvez utiliser du ruban adhésif. Une fois que le niveau a été tracé partout, vous obtenez une ligne directrice pour déterminer la hauteur de vos couches de fondation.
Les gravats de béton sont recouverts d'une couverture anti-racines. Ce tissu recouvre le sol de sorte à éviter que les mauvaises herbes ne germent, tout en laissant bien l'eau s'écouler.
Préparez le revêtement et, lorsque les bandes sont côte à côte, veillez à ce que le chevauchement soit suffisant. Placez un peu de poids ici et là, afin que le vent n’ait pas la possibilité de déplacer votre couverture.
Le béton sec est fourni. Assurez-vous que votre commande contienne bien un retardateur de prise, ce qui ralentit le processus de durcissement chimique du ciment, et vous laisse donc plus de temps pour tout traiter.
Le béton sec et drainant contient peu d'eau, vous pouvez donc facilement le verser comme un stabilisé. Il se veut drainant grâce à sa composition contenant moins de sable. La proportion est ici de 250 kg de ciment par cube, pour la fermeté.
En fonction de la surface, vous pourriez utiliser de la main-d'œuvre supplémentaire pour étaler tout le matériau. approvisionnez à l’aide de la brouette, déversez et répartissez à l’aide d’un râteau.
Vous devez également prévoir un joint de dilatation minimal pour absorber la tension dans la surface. Appliquez pour ce faire un ruban isolant.
Une fois que le béton sec a été appliqué, vous pouvez faire vibrer la couche. Vous favoriserez pour ce faire l’utilisation d’une plaque vibrante car une telle allée recouvre une trop grande surface.


Après le durcissement du béton, vous placez la bache de protection. Il s’agit simplement d’éviter que l’eau du mortier ne sèche trop rapidement, car il faut tout de même un peu d’eau pour que se déroule le durcissement chimique du ciment. Au bout de 28 jours environ, le ciment atteint sa résistance, et il durcira encore davantage.
Répartissez un peu de poids sur la bâche afin qu'elle ne bouge pas.
Un bac à fleurs se trouvera de ce côté-ci de l'allée. On rajoute donc encore un coffrage, afin de ne plus avoir encore trop de fondations à réaliser.


Comme il s'agit également d'une quantité importante, le sable stabilisé est commandé à la demande à l'usine de béton. N'oubliez pas de demander à nouveau un retardateur de prise.
Cela ne peut jamais faire de mal de prévoir une bache ou des planches, de sorte que vous puissiez facilement gérer les derniers résidus du ciment.
Pour réaliser la couche de stabilisation, étendez un cordon de maçonnerie que vous utiliserez ultérieurement comme guide. Vous réalisez des petits tas de sable avec un clinker qui vous ramène à la bonne hauteur. Mesurer à niveau la profondeur possible pour le clinker. Ajustez en fonction le cordon de maçonnerie.
Assurez-vous que la corde soit bien tendue et ajoutez une couche de sable stabilisé à même hauteur tout le long de la corde.
Vous pouvez lisser à l’aide d’un couteau à peindre, et avec le long niveau à bulle, vous pouvez également niveler.
L'intention consiste à réaliser des lits de sable à chaque fois, le long desquels vous pourrez égaliser à la règle. Etant donné qu’il s’agit ici d’une étendue assez large, nous rajoutons un lit au milieu. Serrez à nouveau un cordon à la bonne hauteur. Et vous pouvez alors encore préparer un lit de sable à la bonne hauteur.
Ajoutez du sable stabilisé entre les lits. Ne versez pas tout d’un seul trait, mais divisez-le en portions que vous pourrez traiter.
Ensuite, égalisez-le tout à niveau.
Placez ensuite vos profilés métalliques. On peut utiliser pour ce faire des tubes arrondies, mais évitez de trop grands diamètres, parce que vous devez pouvoir les enfoncer assez profondément. Si vous avez utilisé des lattes larges de seulement quelques millimètres, vous n’aurez probablement pas ce problème.
Une fois les lattes posées, vous pouvez ôter le cordon, et vous pouvez entamer l’égalisation à la latte. Réalisez ceci avec votre long niveau à bulle, et puis vous retirez l’excédant de stabilisé. Là où vous remarquez encore des imperfections, comblez ce qui manque et égalisez à nouveau.
Pour repousser, reculez soigneusement les lattes de métal. Et puis recommencez à nouveau.
Répartissez le terrain en petites surfaces et travaillez zone par zone. Travaillez toujours de manière à ce que vous n'ayez pas à traverser le stabilisé que vous venez de poser avec la roue de votre brouette.
Ici, nous travaillons sous un abri d'auto, qui draine déjà l'eau de pluie. En principe, les clinkers pourraient donc ici être à niveau, mais il ne faut pas avoir peur de prévoir une inclinaison minimale pour que l'eau puisse encore toujours s’écouler. Les autres éléments sont exposés et il faut donc drainer les écoulements de pluie. Vous prévoyez alors un degré d’inclinaison d’un centimètre pour chaque mètre courant que vous devez déniveller.


Assurez-vous d'utiliser une planche bien droite ou une règle.
Les préparatifs sont terminés: les clinkers peuvent être insérés. Dans la seconde partie, vous pourrez suivre comment aborder cette technique.
Dans le jardin de rêve, nous aménageons un jardin complet. La préparation de notre allée est terminée, il est à présent temps d’y poser les clinkers.
Les couches formant la fondation de notre allée ont été posées, c’est au tour des clinklers à être placés. Comment faire, c’est ce que l’on découvre dans cet épisode.
Les clinkers nous sont livrés. Assurez-vous surtout d’en commander quelques extras, de sorte que vous ayez suffisamment de réserves en cas de dégâts.
La première rangée de clinkers se posera contre une latte, de sorte que vous puissiez les mettre directement en ligne.
Vous pouvez placer les clinkers les uns à la suite des autres, mais vous devrez dès lors opérer avec beaucoup de précision car, sur une longue distance, vous risquez de vous désaxer si vous ne maintenez pas les jointures bien droites.
Par une disposition alternée, vous évitez ce phénomène, mais vous rencontrerez alors plutôt un travail de rectification parce que vous devrez travailler sur des rangées contenant des demi-briques qu’il vous faudra donc découper.
Par ailleurs, la réalisation de cette tâche n’étant ici pas très difficile, assurez-vous une nouvelle fois un peu de main-d’oeuvre supplémentaire pour que les pierres soient posées dans les temps.

C’est qu’en attendant, le stabilisé se durcit - n'hésitez pas à envisager un retardateur de prise pour vous offrir un peu plus de délais – parce que le temps joue ici à votre désavantage.
Vous ne marcherez pas directement par dessus les clinkers récemment placés, car vous risqueriez de les enfoncer. Posez donc de grands panneaux afin que votre poids puisse mieux se répartir.
Une fois que vous avez établi le patron de votre montage en disposition alternée, il suffit à présent de poser les clinkers, rangées par rangées.
Les pierres se posent directement à même le lit de sable stabilisé, et c’est par le durcissement de cette couche que les clinkers vont finir par solidement adhérer.
Après quelques rangées, vérifiez que vous soyez toujours bien à niveau en posant une longue règle, et si besoin, vous presserez un peu.
Et puis il reste encore ces pierres à raccourcir. Mesurez la taille nécessaire, et indiquez la sur le clinker. Faites-en de suite plusieurs, afin d’éviter trop d’aller-retour.
Travailler avec une disqueuse impose que vous ayez également une protection suffisante avec des lunettes de sécurité, un masque anti-poussière, un casque auditif ainsi que des gants.


Les travaux se déroulent bien. Le côté rue peut également se terminer une fois le lit de sable stabilisé prêt. Ici, une pente a été envisagée afin que l'eau de pluie puisse s’écouler plus tard vers la rue. Gardez bien cette disposition alternée en tout temps.
Bricoler, cela signifie également chercher des solutions. La base de la barrière est ici trop haute. Tout travailler au burin était ici une option, mais la fermeture perdrait alors en stabilité. De ce petit bout de terre, nous fabriquons rapidement un bac à fleurs en bois dur tropical.


Vérifiez à l’avance où vous pouvez placer l'éclairage extérieur. Divisez différentes zones. Par exemple, la zone 1 sert au passage quotidien, comme une promenade ou une allée de jardin. La zone 2 servira aux zones de relaxation, telles que votre terrasse, votre coin salon, etc. En zone 3, il s’agira d’un éclairage d'accentuation qui viendra appuyer les plantes, les arbres ou les sculptures. Et vous pouvez prévoir une dernière zone, celle des zones sombres, que vous ne baignez pas dans la lumière afin qu’au soir vous retrouviez un beau contraste avec les zones plus exposées.
Fournissez toujours suffisamment vos zones en câbles XVB, éventuellement avec des câbles en attente pour une utilisation ultérieure. Vous prévoyez un circuit séparé par zone. Sur un tel circuit, il y a un différentiel de 30mA. Conservez toujours un plan pour savoir où sont exactement les câbles.
L'éclairage extérieur doit être donc bien protégé contre l'humidité; les appareils de classe IP 65 sont des appareils adaptés à une utilisation en extérieur. Ici, la classe 54 est suffisante car nous travaillons sous un abri de voiture.
Un joint d'étanchéité assure une fixation bien étanche de la vis dans le bouchon du mur.
Le câble en attente, qui ressort du mur, doit être dénudé. Avant de débuter, assurez-vous que le circuit soit bien désactivé via la boîte à fusibles. Coupez un peu plus le surplus de câblage interne sur mesure. Les fils se tirent à travers la plaque arrière au travers d’un couvercle en caoutchouc, ce qui empêche la pénétration d'humidité.
La lampe doit rester bien droite,

maintenez à niveau et marquer l'endroit où vous devez forer le mur.
Veillez à régler votre perceuse électrique sur la fonction de percussion. Fixez ensuite les bouchons. Et vissez.
Vous pouvez fixer les câbles via le bornier à l'intérieur; le câble bleu entre dans le conducteur neutre, le câble de masse jaune-vert au milieu et le conducteur de phase marron suit en dernier.
Dénudez un bon centimètre du câble. Fixez et vissez bien. N'oubliez pas de visser le boîtier. Dans notre cas, nous optons pour des éclairages réglables afin de pouvoir ajuster le faisceau lumineux en fonction de la situation.
Ensuite, le capteur peut être installé. Vous rencontrez les mêmes symboles: le symbole de la terre, le N pour le neutre, le L pour le conducteur de phase, et le câble qui va à la lampe, à savoir le fil de commutation, c’est le L accentué.
Le brun, c’est le fil de phase, le bleu, le neutre, le jaune-vert est le fil de terre, tandis que le fil de commutation est marqué en noir.
Commencez à nouveau par raccourcir le câblage. Et ensuite, l'installation est la même: indiquez les trous, et les percez. Une fois les fiches attachées, vous pouvez fixer la plaque arrière. Connectez les fils en fonction de leur symbole, et cela s’arrête là.
Bien entendu, on prévoit aussi une lampe au niveau de la porte d'entrée, afin d’obtenir un éclairage fonctionnel suffisant, mais ne faites pas pour autant de votre maison un sapin de Noël.
Après l'installation, vous pouvez toujours jointer le boîtier du capteur et l'éclairage extérieur entre le mur et le boîtier lui-même. Ne faites ensuite que le haut et les côtés, vous laissez le bas ouvert pour que la pierre, une fois humide, puisse toujours s’aérer et sécher.
L'éclairage extérieur est prêt, nous n'avons plus besoin de parcourir l'allée, ce qui nous permet de commencer le rejointoiement de l'allée elle-même. Collez bien du ruban adhésif là où vous souhaitez conserver une surface propre, ce qui vous évitera un supplément de travail en ayant à tout renettoyer avec un dissolvant pour voile de ciment, car nous travaillons ici avec un mortier en coulis humide.


Le joint est très petit ici, généralement 1 mm. Vous pouvez remplir les joints avec un type spécial de mortier en joint de sable, mais l’étroitesse du joint rend le travail plus difficile. En utilisant un produit de joint plus humide, le matériau peut facilement couler dans cette fine jointure.
Lorsque vous préparez le produit, il est important que vous n'ayez pas de mottes, avec un mélangeur adapté à votre perceuse, vous en faites une masse homogène dénuée de grumeaux.
Etant donné qu’il y aura une voiture dans l'allée, le joint doit également être adapté à cette pression. La charge de pression que peut porter ce produit permet de monter jusqu’à des véhicules légers de 3,5 tonnes.
Ne traitez pas de surfaces trop grandes en même temps: ne préparez qu'une quantité de produit pouvant être appliquée dans les 30 minutes, ce qui est le délai avant que le produit ne puisse plus être travaillé.
Ne videz pas le seau à mortier immédiatement, mais divisez le contenu. Utilisez une raclette pour remplir les joints: appliquez une légère pression et faites des mouvements en diagonale.
Après une demi-heure, lorsque les joints se sont solidifiées, vous pouvez déjà rincer une première fois la surface avec un jet d'eau. Ajustez la pression du tuyau d'eau afin de ne pas agresser les joints et les vider sous une pression trop forte.
Ensuite, vous pouvez vous attaquer le pavage avec une brosse moyennement dure.
Ensuite, vous pouvez rincer à nouveau, et définitvement nettoyer la surface à l'eau claire. S'il reste du mortier, recommencez jusqu'à ce qu'elle soit suffisamment propre.
Les joints dans l’allée devient pratiquables après environ 4 heures, et supportent entièrement les charges après 7 jours.
Durant le processus de séchage, vous devez également veiller à ce que le produit ne durcisse pas trop, donc protégez l’ensemble si nécessaire avec nue bâche de protection pour éviter le séchage rapide et résister au soleil, à la pluie battante ou encore le gel.
A présent, l'allée doit disposer d’assez de temps pour pouvoir tranquillement durcir. Roger n’oublie pas un détail des plus importants; il place encore vite le numéro de la maison sur la façade.
Un panneau acrylique forme l'arrière-plan noir et le numéro de la maison y apparaît en lettres et chiffres blancs. Il suffit de l’y fixer.
Pour déterminer les trous de forage, vous pouvez positionner le modèle fourni sur le mur. Percez les trous et ensuite fixez les bouchons.
Le panneau se retrouve légèrement en avant par les entretoises. Vous traitez les têtes de vis avec l’un des couvercles sur le pas de vis.
Et pour conserver libre un accès à l'allée, nous utilisons une signalisation.
On retire le ruban isolant sur les rebords de l'allée, et c'est notre dernière tâche pour aujourd’hui.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.