Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Faites votre jardin de rêve vous-même 9

Faites votre jardin de rêve vous-même - Ep. 8 - Banc de jardin

Dans cette 'minisérie de jardinage', nous aménageons un jardin complet. Dans cet épisode, nous faisons de l'échafaudage un banc de jardin.

Transcription 

Pour ce nouvel épisode de mon jardin de rêve, on va créer un banc. Il sera fait à base de bois d’échafaudage. Vous allez constater que c’est très simple, et la seule chose à surveiller, c’est vos indications et bien respecter les mesures de coupe.

Pour réaliser notre banc de jardin, on va démarrer à partir d’un plan de construction, ce qui va vous faciliter la vie pour déjà -au préalable- répertorier les différentes pièces via une liste de sciage: vous pourrez donc vous rendre au magasin de bricolage et y faire couper toutes les planches. A moins que vous ne préféreriez le réaliser par vous-même. Avec votre liste de contrôle, vous pourrez toujours garder une trace du nombre de pièces à devoir encore scier.
Le bois d’échafaudage est relativement épais, et il faut en scier une quantité considérable: une scie à tronçonner va vous apporter un peu de réconfort.

Bien évidémment, vous pouvez aussi utiliser une scie à main, ou circulaire. Dans ce cas, assurez-vous surtout de bien indiquer puis scier des angles de coupe qui soient perpendiculaire.

Protégez bien vos yeux des copaux, et portez un casque pour les oreilles, parce qu’une telle scie produit un bon niveau de décibel.
Vous devez sciez plusieurs pièces de la même manière? Utilisez l’une des pièces comme modèle, et indiquez. Cela vous permettra de coupez avec précision plusieurs morceaux à la même mesure.
Faites toutefois bien attention de couper le long de la ligne crayonnée, afin de ne pas raccourcir la mesure que vous aviez prévue.
Toutes les pièces nécessaires sont coupées. On doit encore réaliser quelques lattes; on le fait avec la scie circulaire. A l’aide d’un guide de scie, on peut réaliser des coupes bien droites: la largeur que vous voulez pour vos planches, vous la mesurez depuis le disque de coupe jusqu’au guide de la scie.
Vous produisez à présent beaucoup de poussière, protégez-vous bien les poumons. Il ne reste plus qu’à couper. Assurez-vous qu’il reste de l’espace sous votre disque de coupe, afin de ne bien couper que le morceau et non votre établi.
Toutes les planches sont à mesure. On peut se lancer sur le montage. Et on commence avec les accoudoirs.
Alignez les planches contre une planche déjà fixée, afin qu’elles ne puissent plus glisser. Placez un côté contre, si vous deviez visser en une fois, le bois pourrait se fendre. Indiquez l’épaisseur du bois, et préforez pour éviter la fissure.
Le montage se réalise de vis en inox. Elles éviteront de rouiller, ce qui est important étant donné que le banc restera en extérieur, et d’autres vis rouilleraient sous l’effet des intempéries.
On préfore avec un diamètre légèrement plus fin que celui des vis. Il n’y a que pour la première planche que le préforage est suffisant, puisqu’on ne veut pas la fissurer, le bois est en soit assez mou, ce qui permettra au vis de facilement resserrer les deux parties en bois l’une contre l’autre.
Un montage facile? Placez déjà brièvement toutes les vis dans les trous effectués. Ce qui vous évitera durant le vissage de devoir tenir vos vis en main.
Si vous devez à présent visser contre les planches alignées, rien ne va glisser, étant donné qu’elles sont toutes appuyées contre la latte fixée sur l’établi.
Les têtes de vis, vous pouvez les ôter avec un outil adéquat. Cependant vous n’êtes pas obligé, le bois est assez tendre que pour pouvoir y noyer la tête de vis.
Tournez les planches de 180°, et vous pourrez ainsi monter les autres côtés. Indiquez, préforez, placez déjà les vis, et vous pourrez alors tout visser.
Les planches ont toujours un côté concave et convexe. Pour notre montage, on va placer le côté inférieur du banc sur une planche creuse, ou concave, évitant ainsi que notre construction ne se mette à osciller. Pour les parties qui doivent être nivelées, alternez les planches concaves et convexes, afin d’obtenir une surface plus plate.
Vous allez donc devoir un peu visser à la chaîne, et il vous en faudra beaucoup pour ce banc de jardin. Procurez vous-en donc en suffisance.
Assurez-vous bien que les coins et angles s’emboitent bien.
On peut à présent fixer le premier accoudoir: pour travailler plus rapidement, on peut poser 3 planches sur une table de travail, et simplement décaler le coffrage. Si vous avez découper les mesures avec précision, vous devriez y parvenir facilement. Il vous faudra peut-être encore donner un petit coup ici et là, ais vous serez au moins sûr que cela tient bien.
Si vous voulez jouer sûr, vissez le coffrage tout autour – vous pourrez plus facilement y insérer les planches et donner des accoups à la main ou au marteau là où ce serait nécessaire – et il ne vous reste plus à la fin qu’à recouvrir le boitier avec des planches latérales. Et vissez le tout.
On veut évidemment monter de préférence deux accoudoirs identiques.
On va à présent s’attaquer à la chaise. Prêtez attention à la structure du bois: assurez que vous que ce soit le joli côté du bois qui sera visible.
On la retourne provisoirement afin de pouvoir la visser par dessous à un cadre constitué de lattes.
Posez les lattes. Forez provisoirement à l’endroit où vont venir les vis: assurez-vous que les vis mordent bien dans le bois, et ne ressortent pas par mégarde du bois dans la planche où vous allez vous asseoir.
Forez plus en profondeur, et vissez la latte de suite aux planches de la chaise. Il vaut mieux bien visser le tout, et éviter que les lattes n’oscillent. Répétez pour le côté opposé. Il reste encore les deux lattes sur les côtés, vous formez ainsi un cadre qui relie ensemble les planches de la chaise. Pour renforcer le tout, on va rajouter au milieu une latte de renfort, afin que la partie centrale soit encore mieux soutenue.
En marge de nos deux accoudoirs, notre chaise aussi est à présent prête. Il nous reste à réaliser le dossier.
Prenez du bois. En principe vous réalisez un cadre similaire à celui de la chaise, mais un peu plus petit. Le travail pour cette partie vous sera donc déjà familière: on aligne les planches contre une latte fixe, on ne doit pas de suite indiquer les endroits à percer, à l’oeil ce sera bon aussi, et une fois tout préforé, vous pouvez de suite tout monter. Toutefois ici faites une nouvelle fois bien attention: assurez vous que les coins se combinent toujours bien les uns aux autres.
Et pour ce qui es tdu dossier, là aussi on rajoute un renforcement au milieu.
Toutes les différentes parties de notre banc de jardin sont prêtes. A présent, il suffit de tout monter ensemble.
Indiquez d’abord l’inclinaison de la chaise sur l’accoudoir. Vous déterminez cet angle à votre guise, mais n’exagérez pas. Placez la chaise, et via le cadre vous pouvez monter la chaise à l’accoudoir.

Evidemment, utilisez une nouvelle fois des vis en inox.
Indiquez l’inclinaison sur le second accoudoir, en réalisant bien entendu un effet symétrique de miroir.
Maintenant, cela pourrait se corser. Préforez les trous dans le cadre de la chaise, et placez déjà les vis à l’avance. Vous placez l’accoudoir où se trouve déjà la chaise au sol, et la construction devrait déjà être assez solide pour tenir debout. Vous pouvez alors resserrer toutes les vis du second accoudoir à la chaine.
Il ne nous reste plus qu’à monter le dossier. Indiquez au préalable une nouvelle fois l’inclinaison.
Il est important de laisser un espace entre la chaise et le dossier. L’eau de pluie pourra ainsi plus tard facilement s’écouler, et évitera de stagner sur votre construction. Câlez donc avec quelques lattes de récupération de la même épaisseur.
Via le cadre vous pouvez donc monter le support contre les accoudoirs. Préforez vous facilitera une nouvelle fois la vie, et assurera par ailleurs que les deux morceaux de bois adhèrent mieux l’un à l’autre.

Et en faisant cela, vous venez de réaliser le dernier vissage de notre bricolage!

 Notre banc de jardin est prêt, il ne reste plus qu’à le mettre dans notre jardin, une petite astuce encore que je veux partager, le bois d’échafaudage est un matériau un peu brut, alors pour ne pas abimer vos vêtements, pensez peut-être à le poncer.


Pour le placement, prévoyez encore éventuellement quelques pieds en caoutchouc, ou des restes d’EPDM qui peuvent se fixer en quelques couches sous le pied. L’eau de pluie pourra s’évacuer plus facilement, et le banc ne baignera pas dans l’humidité longtemps, ce qui ne ferait que moisir le bois.
Comme bois, nous utilisons ici du bois d’échafaudage. Ce matériel brut offre un rendu un peu dégradé, et supporte facilement de rester en extérieur, sans retirer pour autant sa vertu à être échangé pour une cloture ou une maison de jardin. Sauf si vous allez le traiter avec une laque protectrice.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.