Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Rénover votre façade

Pouvez-vous rafraîchir votre façade? Suivez Roger pour voir comment vous pouvez rénover votre façade et la rendre comme neuve en un rien de temps.

Transcription 

Si votre façade est devenue sale, décrépite ou peut-être même délabrée au fil des ans, vous pouvez vous y attaquer vous-même de différentes manières et veiller à ce qu’elle soit à nouveau comme neuve. Pour cela, vous pouvez faire subir un vrai relooking à votre façade, mais il ne faut pas toujours forcément sortir les grands moyens pour obtenir des résultats. Dans cette émission, nous passons toutes les possibilités en revue, avec Roger.


Il est possible que votre façade soit encore en trop bon état pour vraiment la rénover, mais qu’elle soit par exemple enlaidie par les mousses et la saleté. Dans ce cas, un nettoyage en profondeur peut déjà bien arranger les choses. Vous pourriez la faire sabler mais si vous procédez comme Roger, ce ne sera peut-être pas nécessaire. Veillez à ce que votre façade ait déjà été rincée une première fois au moyen d’un produit pour le nettoyage de façades et d’un nettoyeur haute pression. Dans le cas d’une façade ancienne, faites d’abord un test sur une petite partie pour voir si le mur est suffisamment robuste. Si tel n’est pas le cas, utilisez un produit adapté ne nécessitant pas de nettoyeur haute pression.

Vous pouvez ensuite dégraisser la façade. Roger utilise pour cela un dégraissant biologique, qu’il applique au moyen d’un pulvérisateur afin que le produit soit réparti finement. Mais quel que soit le produit que vous utilisez, il est important de bien lire la notice explicative. Portez aussi bien un masque. Ce n’est pas grave si ce produit se retrouve sur la menuiserie, mais il ne peut pas entrer en contact avec le verre ou le métal car il pourrait laisser un voile dessus. Si un peu de produit se retrouve tout de même sur vos fenêtres, vous l’éliminez avec un peu d’eau. Dans ce cas, le dégraissant doit agir 20 minutes et vous pouvez ensuite à nouveau nettoyer la façade à l’eau via le nettoyeur haute pression.


Ensuite, vous passez encore le tuyau d’arrosage sur la façade, afin d’éliminer toutes les particules de saleté détachées ainsi que les résidus de produit. Pour un nettoyage optimal, vous pouvez encore appliquer un traitement de surface, un produit hydrophobe donc. Un tel produit rend la façade moins poreuse. De ce fait, l’eau et la saleté ne peuvent pas pénétrer dans le mur. Certaines variantes dissoudront aussi activement la saleté. Lisez à nouveau bien la notice explicative. Le produit que Roger utilise doit être appliqué à un moment où de la pluie n’est pas annoncée pour les 12 heures suivantes. Vous pouvez l’appliquer avec un simple pulvérisateur à plantes, ou alors avec un appareil à haute pression raccordé à un compresseur.


Si vous voulez récupérer votre façade en la nettoyant, ne vous limitez pas uniquement au mur, mais attaquez-vous aussi aux appuis de fenêtre et à la plinthe de ciment en les débarrassant de la saleté et de la mousse. Pour cela, vous protégez avant tout toutes les surfaces en métal, en verre ou en plastique. Eliminez la saleté superficielle avec une grosse brosse, mais n’utilisez pas d’eau, car le produit anti-mousse s’applique pur sur un support sec, afin de pouvoir bien pénétrer. Sur les appuis de fenêtre et la plinthe de ciment, vous appliquez le produit avec une brosse ou un rouleau, comme si vous peigniez. Laissez-le agir 24 heures, puis éliminez la saleté de la façade à l’aide d’un nettoyeur haute pression. N’oubliez pas ici non plus de travailler du bas vers le haut. Ensuite, vous rincez encore tout une fois, cette fois du haut vers le bas. Maintenant que les mousses ont été éliminées, l’appui de fenêtre et la plinthe de ciment ont retrouvé leur couleur originale.
Dans bon nombre de cas, un nettoyage en profondeur fera déjà des miracles pour votre façade. Mais cela ne peut évidemment pas faire de tort d’aller encore un peu plus loin.


Il peut également être intéressant, éventuellement en combinaison avec l’étape précédente, de refaire vos joints là où cela est nécessaire. Veillez bien à le faire à une température supérieure à 5 degrés; une condition de base quand on travaille avec des produits à base de ciment.

Vous éliminez avant tout les anciens joints, en utilisant pour cela une meuleuse d’angle à lame diamantée. Longez le bord supérieur et inférieur du joint et meulez suffisamment profondément.


Avec un marteau et un burin, vous pouvez ensuite retirer les fragments. Puis, vous éliminez la poussière du joint au moyen d’une brosse, afin qu’il soit propre.

Pour le produit de jointoiement, vous pouvez utiliser un produit prêt à l’emploi. Vous trouverez sur l’emballage la quantité d’eau nécessaire. Vous la mélangez avec la moitié du mortier de jointoiement. La substance est encore trop liquide. Vous y ajoutez donc encore l’autre moitié du mortier.

 

Avant de commencer à jointoyer, vous humidifiez d’abord encore légèrement le mur, afin que l’eau dans le mortier ne soit pas absorbée directement par les briques. Vous pouvez maintenant commencer à jointoyer.

 

Placez votre planche à mortier en dessous du joint et poussez le produit de jointoiement fermement dedans avec votre fer à jointoyer. Si vous êtes droitier, vous travaillez bien sûr de gauche à droite. Au niveau des coins du mur, vous ne poussez pas vers l’extérieur, mais vers l’intérieur afin de ne pas perdre trop de mortier. Lissez ensuite encore tout la bande.

Ici, Roger commence à chaque fois par le joint montant – c’est-à-dire le joint vertical – mais vous pouvez tout aussi bien commencer par le joint horizontal, appelé joint d’assise. Si vous commencez par les joints horizontaux, le remplissage des joints verticaux est plus facile car le produit de jointoiement ne peut plus tomber. Mais alors, vous devez à chaque fois effacer le marquage que vous avez fait dans le joint horizontal. C’est pourquoi un jointoyeur plus expérimenté commencera plutôt par les joints verticaux. Le remplissage des joints verticaux exige un peu plus de dextérité que celui des joints horizontaux, mais vous pouvez éventuellement utiliser une planche à mortier avec une découpe pour vous faciliter la vie.

Jointoyez du haut de la façade vers le bas et travaillez plus ou moins par mètre carré. Ne faites donc pas d’abord tous les joints horizontaux ou tous les joints verticaux. Quand vous avez fini, passez encore dessus avec une brosse à main. Faites ceci en diagonale, afin de ne pas faire ressortir le produit de jointoiement du joint par accident.
Une façade à nouveau jointoyée a l’air nettement plus soignée. Ce travail vaut donc largement la peine. Mais une petite touche de peinture fait tout autant une sérieuse différence. Nous n’excluons donc pas non plus les travaux de peinture.


Une menuiserie décrépite donne à votre façade un air négligé. Vous pouvez heureusement simplement la peindre ou la repeindre vous-même. Roger nous le montre ici avec une fenêtre devant être peinte.

Commencez par appliquer un dégraissant. Laissez le produit agir un moment et essuyez-le avec un linge. Si la menuiserie a déjà été peinte, veillez à présent à ce que toutes les particules d’ancienne peinture détachées soient éliminées et à ce que la surface soit poncée.

Protégez ensuite les briques tout autour de la fenêtre avec un ruban adhésif prévu pour l’extérieur. Vous protégez également les bords du verre, avec le bord de silicone, car on ne peut pas peindre par-dessus.

Si vous continuez de travailler sur une ancienne couche de peinture qui était encore en assez bon état, vous pouvez commencer à peindre directement. Mais ici, Roger travaille sur une fenêtre non traitée. Il doit donc d’abord appliquer encore un apprêt.


Roger utilise ici de la peinture en bombe. Il couvre donc le verre complètement pour le protéger de la brume de peinture. Il couvre également le mur tout autour. Mais vous pouvez évidemment aussi peindre la menuiserie simplement à la main.


N’oubliez pas de respecter le temps de séchage entre les différentes couches; dans ce cas, il est d’environ trois heures. Après avoir appliqué toutes les couches, vous pouvez à nouveau retirer le ruban adhésif et votre menuiserie est comme neuve.

Si vous avez aussi une porte de garage dont la couleur s’est ternie à cause de longues années d’exposition à la lumière du soleil, vous ne devez pas directement la repeindre mais vous pouvez essayer simplement de lui rendre son éclat au moyen d’un multi-spray. Un tel spray peut contenir une huile dégrippante comme un lubrifiant, nettoyant et protecteur. Appliquez le spray sur toute la porte – en n’oubliant pas de porter un masque. Laissez agir un moment, puis passez dessus avec un linge doux.


Après cette opération, la porte a également à nouveau fière allure. En rafraîchissant vos fenêtres, vos portes ou votre porte de garage, vous dotez directement à nouveau votre façade d’un beau cachet. Mais si toute votre façade a besoin d’une nouvelle couleur, vous pouvez bien entendu aussi repeindre le mur entièrement. Choisissez alors une peinture résistant à l’humidité ou perméable à la vapeur et durable, prévue pour l’extérieur. Veillez à ce que la façade soit nettoyée et dégraissée, à ce que les joints soient remplis et à ce qu’il n’y ait pas de briques cassées dans le mur.
Couvrez aussi le sol, les portes et fenêtres, et les plantes. Si vous voulez peindre sur des briques non peintes ou sur une ancienne couche de peinture farinant, vous appliquez d’abord encore un apprêt. Vous pouvez ensuite commencer avec la peinture.

Pour un cachet plus rustique, vous pouvez aussi appliquer sur votre façade un enduit à base de chaux; on utilise ici un enduit de chaux protégeant la façade de l’humidité tout en la laissant respirer. Il s’agit d’une composition de sable, de craie, d’un pigment de couleur et parfois aussi de ciment. Ce produit est aussi plus épais qu’une peinture pour façade. L’application d’un enduit à base de chaux s’effectue lors d’une période avec des températures comprises entre 5 et 30 degrés celsius, et sans gel nocturne. Vous l’appliquez avec une brosse rectangulaire, ce qui crée l’effet rayé traditionnel sur la façade. Vous pouvez éventuellement appliquer ensuite une peinture aux silicates dessus. Elle rendra la façade imperméable et prolongera sa longévité.
Maintenant que nous avons vu comment nettoyer, jointoyer à nouveau ou repeindre votre mur et comment rafraîchir votre menuiserie, il est temps de s’attarder sur les travaux de plus grande ampleur.


Si vous souhaitez doter votre façade de panneaux ou de bandes de briques, deux types de revêtement de façade que vous pouvez poser en tant que bricoleur, c’est aussi le moment d’isoler d’abord votre façade. Les façades des maisons plus anciennes ne sont généralement pas encore isolées et si le mur creux n’est pas non plus rempli d’isolation, vous avez intérêt à ne pas sauter cette étape. Demandez avant tout auprès de votre commune sur quelle épaisseur vous pouvez isoler et si des câbles passent par votre façade, contactez le gestionnaire de réseau. Ensuite, vous préparez déjà la façade. Retirez autant que possible les éléments qui pourraient se trouver dans le chemin, comme des appuis de fenêtre ou des boîtes aux lettres scellées. Si vous voulez aussi isoler les ébrasements des portes et fenêtres, élargissez-les un peu afin qu’il y ait de la place pour l’isolation. Dans le cas de cette maison, de nouvelles solives sont aussi d’abord placées.


Si votre façade n’est pas droite, il vaut mieux faire appel à un professionnel. Si elle est bien d’équerre comme elle le devrait, vous pouvez continuer à éliminer les bouts de plâtre ou de peinture détachés. Eliminez aussi un maximum de poussière et de saleté afin que la colle puisse adhérer correctement par la suite. Dans bon nombre de cas, il faut appliquer un apprêt et vu que cette façade est aussi loin d’être idéale, elle a droit à une petite couche.

Le type de panneaux d’isolation que vous allez poser dessus dépend de la finition ultérieure. Si vous optez pour des panneaux de façade, des panneaux d’isolation lisses sont un choix adéquat. Si vous comptez poser des bandes de briques, vous avez intérêt à choisir des panneaux avec une structure adaptée. Cela vous aidera à garder par la suite lors de la pose des bandes de briques une largeur de joint constante.

Vous pouvez éventuellement placer la rangée inférieure d’isolation dans un profilé de départ, pour la protéger par exemple des parasites. Vous pouvez couper le profilé sur mesure avec une meuleuse d’angle à lame à métaux. Si vous souhaitez couvrir non seulement l’avant mais également le côté des panneaux d’isolation de bandes, gardez un écart de l’épaisseur d’une bande de briques entre le profilé de départ et le bord de la façade afin qu’il y ait la place pour encore placer les bandes contre d’équerre. Vous placez le profilé sur le sol et le fixez contre la façade avec des chevilles à clou, venant dans les découpes prévues du profilé. Veillez à ce qu’il soit parfaitement de niveau. Une fois le profilé de départ fixé, vous pouvez commencer à aligner vos panneaux d’isolation. Si vous travaillez sans profilé de départ, c’est la première étape.


Si vous ne finissez pas avec des bandes de briques mais avec des panneaux de façade, vous ne devez bien sûr pas en tenir compte et devez seulement veiller à ce que la façade soit couverte. Mais ici, il s’agit de panneaux d’isolation pour des bandes de briques et la disposition des panneaux doit donc bien continuer partout. Superposez donc déjà les panneaux, en partant du sol même, pour voir comment vous tombez au-dessus de la porte.
Placez un bout d’isolation à la bonne hauteur au-dessus. Posez une bande de coin le long du bord de l’ouverture de porte et une bande de briques ordinaire sur le panneau d’isolation à côté. Mesurez la différence de largeur entre les deux et sciez cette mesure de la première rangée. Pour aligner les panneaux d’isolation sur la hauteur, contrôlez d’abord si la première rangée est de niveau car elle sera la référence pour toute la façade. Tracez un trait clair au-dessus. Vous reportez ce trait de référence sur le reste de la façade. Cela est possible simplement avec un niveau à eau mais vous pouvez aussi louer un niveau à laser. Il vous aidera à déterminer les points de référence sur la façade, que vous relierez avec un cordeau. Vous aurez ainsi un repère visuel pour poser votre première rangée.

Pour aligner sur la longueur, vous étalez déjà une rangée de bandes de briques le long de toute la façade, avec l’épaisseur d’un crayon de maçon comme écart. Dans ce cas, une nouvelle porte sur mesure sera posée. Roger laisse donc les briques continuer aussi le long de l’ouverture de porte. On saura ainsi jusqu’où les briques peuvent être posées pour débuter et terminer avec une brique pleine.


Indiquez jusqu’où vous pouvez poser l’isolation au niveau des ébrasements afin de tomber encore bien avec une brique pleine. En déterminant ceci directement, vous vous faciliterez la vie. Vous pouvez maintenant commencer à coller les panneaux d’isolation, avec un mortier-colle ou de la mousse PU. Pour préparer du mortier-colle, vous mettez la colle avec la bonne quantité d’eau dans un bac de mélange et vous mélangez. Laissez reposer une minute et mélangez à nouveau. Appliquez la colle avec une truelle sur le panneau. Procédez en forme de huit, sauf en cas de grandes surfaces; il vaut alors mieux appliquer des points de colle épais. Si votre mur est très lisse, vous pouvez aussi peigner la colle sur le panneau avec un peigne à colle. Au total, vous devrez bien utiliser 1/3 de la colle fournie; le reste vous servira à coller les bandes de briques.

Si vous avez placé un profilé de départ, appliquez d’abord dedans une couche de mousse PU avec un pistolet et collez les panneaux d’isolation inférieurs dessus. Grâce à la colle, ils seront également collés contre le mur mais ils y sont tout de même encore fixés en plus avec des chevilles à clou; vous éviterez ainsi aussi tout affaissement lors de la pose des rangées suivantes. Forez avec le marteau perforateur des trous à travers les repères de perçage dans les panneaux d’isolation dans le mur et placez la cheville. Vous n’enfoncez pas encore le clou complètement car il faut attendre pour cela que la colle soit sèche. A certains endroits, vous devrez prévoir un ancrage supplémentaire pour bien fixer le panneau, mais sans repère de perçage. Retirez un peu de la structure nervurée afin que la tête de la cheville ne dépasse pas.
Vous réalisez là où cela est nécessaire une découpe dans l’isolation, par exemple pour le seuil ou d’autres éléments que vous ne pouvez pas retirer de la façade. Pour les découpes, vous utilisez idéalement un coupe-isolation, avec lequel vous coupez l’isolation en la brûlant avec un filament. Pour raccourcir les panneaux d’isolation, une scie à main suffit. N’oubliez pas de doter les découpes aussi de colle afin qu’elles forment un raccord parfait avec les éléments existants.

Là où deux panneaux viennent l’un contre l’autre, vous pulvérisez aussi de la mousse PU, afin d’éviter toute rupture de la coque d’isolation en cas de petites ouvertures. Ajustez bien les panneaux les uns par rapport aux autres et contrôlez à chaque fois bien si vous travaillez de niveau. Travaillez d’abord autour des fenêtres et de la porte et ne commencez qu’ensuite au niveau des ébrasements.


Contrôlez aussi suffisamment au niveau des ouvertures de fenêtre et de porte si vous travaillez de niveau et sur une même ligne. Au-dessus de l’ouverture, vous devez en effet tomber juste. Quand vous avez fini autour de la fenêtre, vous pouvez poser l’isolation au niveau des ébrasements.


Continuez ainsi jusqu’à ce que la façade soit recouverte d’isolation. Pour les parties se trouvant plus haut, vous avez intérêt à louer un échafaudage roulant, que vous déplacez facilement le long de la façade.

Quand vous avez entièrement fini, vous laissez la colle sécher une nuit. Ensuite, vous pouvez enfoncer les chevilles à clou complètement dans le mur. Vous devez évidemment le faire avant de poser le revêtement de façade; sinon, elles seront dans le chemin.

Il est maintenant temps de finir la façade avec le revêtement de façade. Nous vous montrons d’abord comment poser des bandes de briques. Ensuite, ce sera au tour des panneaux de façade. C’est ce que vous découvrez de suite dans la seconde partie de notre épisode.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.