Inscrivez-vous au magazine en ligne gratuit et bénéficiez d'un accès en ligne limité

Inscrivez-vous

UN ÉTAU POUR VOTRE ÉTABLI DE TRAVAIL

Le Dr. Matos a déjà fabriqué un établi solide avec aspiration des poussières, mais pour serrer ses pièces, il veut ajouter un étau.

En savoir plus sur

BOIS ATELIER

Transcription 

Le Docteur Matos a déjà fabriqué un nouvel établi pour son atelier, mais il lui manquait encore une pince pour fixer les pièces à travailler. Pas de problème, il va arranger ça. Ca vous dit ?
À l'endroit où la pince va s’installer, il faut d'abord prévoir un renfort. Un morceau de poutre solide fera l'affaire, mais il vaut mieux mesurer. Transposez ces dimensions et, avec la scie à onglet, vous découperez le bois de façon très précise. Travaillez ici avec une lame de scie pour charpente, et préservez votre lame aux dents plus fines pour des travaux plus adaptés. La poutre s'adapte bien, c’est logique. Il suffit de pré-percer. Par la suite, vous devrez insérer des vis qui traversent la poutre, pour trouver une prise dans le pied de l'établi. Veillez donc à opter pour une taille suffisamment longue. Trois vis suffiront. Ajoutez de la colle à bois, et vous fixez le tout.
Mesurez à nouveau ! Cette fois, pour créer un coffrage supplémentaire. Pourquoi pas une épaisseur plus massive ici ? Plus tard, une pince de serrage glissera à travers ce boîtier, et vous devrez ôter moins de bois pour faire bouger cette pince. Vous verrez ! Tout d'abord, essayez de réaliser la plaque sur mesure. Vérifiez d'abord s'il vous reste du bois. Ici, nous optons pour du contreplaqué méranti. Il ne se fend pas aussi facilement sur les bords que du mdf par exemple. Et est assez solide. Vous pourrez bien sûr tout visser, mais d'abord cette astuce classique. Indiquez les endroits jusqu’où percer, pour ne jamais manquer de visser dans la partie arrière ! Et encore mieux, ajoutez de la colle ici aussi. Cela ne fait que rendre cette connexion encore plus solide ! Cela requiert un peu de vissage, mais à l’écran, c'est ici un jeu d'enfant. Le coffrage s’aligne avec ce que nous avons, à savoir cette longue planche. Ce boîtier est aligné contre le pied renforcé de notre établi. Pré-percez quelques trous, à l’oeil, et insérez les vis ! Une fois de plus, un peu de colle s’applique, puis la plaque de recouvrement peut également se placer à l’avant. Voila, le tempo est donné. Prochaine étape !
On se reprend notre planche de pin. Vous l’employez pour effectuer les guides pour la pince. Coupez d'abord deux morceaux sur mesure. Le premier vous servira de modèle pour le second, c'est plus facile. Chaque guide doit pouvoir passer le coffrage, la largeur de la planche doit donc encore être prévue. Pensez également à l'épaisseur. Et puis il ne nous reste qu’à scier, non ? La scie sauteuse, elle va prendre les choses en main. Ceci dit, un peu d'artisanat avec un ciseau à bois, c'est toujours agréable de travailler avec ses mains. Mais quelle que soit la façon dont vous le faites, il y a pas mal de bois à retirer. Pendant que vous bossez, testez si ça marche. Continuez jusqu'à ce que tout soit parfait. On peut aussi tricher un peu et opter pour un multitool. D’accord, c'est un luxe de se l'acheter mais une fois que vous l'avez, vous ne pourrez plus vous en passer. Un outil idéal pour des découpes difficiles à atteindre, voire pour terminer plus rapidement certaines tâches. Comme ici. Et au final, c’est parfait. Et une étape de plus. Une!
Nous réalisons maintenant le bloc de support pour la pince. Mesurez. Coupez. Et positionnez le bloc de manière à ce qu'il corresponde au plateau de la table. Bloquez momentanément la poutre. Ici aussi, vous devez élaborer un morceau du guide. Indiquez. Et copiez le dessin le long du côté inférieur. Puis répétez cette opération de l'autre côté de la poutre. Avec la scie sauteuse à portée de main, vous découpez rapidement les parties en bois superflues. Au boulot ! Vérifiez si la planche s'adapte. Juste pas. Nous devons donc la retravailler encore un peu. C'est ça que nous voulons voir. Bien, pour le haut de ce bloc, nous voulons un biseau. Pas pour des raisons esthétiques, c’est que le biseau vous offrira davantage de liberté de mouvement pour manipuler votre scie à main sur un élément de travail. Notre scie à onglet peut se régler en degrés, ce qui nous permet de scier une grande partie. Le reste, on le fait nous-mêmes. Nous limons alors le rebord dans un angle plus incliné. Et on achève ainsi la forme de base de notre bloc de soutien.
On se souviens des guides en bois ? Pour pouvoir les ajuster niveau distance, on y fait des trous. Avec un petit rondin de bois, vous pourrez fixer chaque guide à la distance souhaitée. Il suffit de reporter les distances, ici de 4 cm, et de les percer avec un diamètre correspondant à celui du rondin. Et pour que chaque trou soit parfaitement perpendiculaire ?

Vous devrez alors opter pour une perceuse à colonne, mais vous pourriez tout autant le faire avec une perceuse sur batterie ordinaire. Faites simplement attention à votre posture, afin que les trous soient aussi perpendiculaire que possible. Lorsque vous avez terminé avec le premier guide, n’oubliez pas le second.
Les guides et le bloc de support se fixent avec quelques vis, et un peu de colle, rien d’original. Et désormais, le bloc de soutien peut déjà se mettre à sa place.
Quelque chose de plus drastique. Si nous voulons un bloc de support avec une pince de serrage, nous devons en démonter une partie. On perce le boulon qui maintient le tout ensemble, puis on enlève le fer. L'autre partie de la pince doit passer par ici. Là où le fer doit glisser, il faut réaliser un trou. Centrez ce point aussi bien que vous le pouvez, et marquez-le.
Il est facile de percer le trou avec une mèche serpent. Ce type de mèche enlève du bois rapidement, et se veut donc idéale pour le grand trou. La pince de serrage s'adapte, et nous devons fixer la pince à l'arrière. On perce donc quelques trous dans le fer.

Une perceuse pour fer de bonne qualité fera l'affaire. Percez intelligemment, seulement à travers les renflements, pour ne pas avoir à traverser tout le bloc de fer plus massif. Il s'agit seulement de fixer quelques vis, pour que tout soit fixé à notre établi. A quoi sert cette vis ? La pince semblait se déformer quelque peu durant le test, et en ajoutant une vis ici, on redresse le tout. Il suffit d'attacher le fer, et emballé, c’est pesé. La pince de serrage peut effectuer son boulot. Maintenant, il ne nous reste plus qu'à scier un petit bâton de notre rondin, pour ajuster les guides. Tout cela, ce sont quelques heures de travail, mais là notre établi est à présent fonctionnel. Merci de nous avoir regardé, et attention vos doigts d’ici notre prochain épisode.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.