Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 77

Connecter l'éclairage - Ep. 77 - Dans cet épisode, nous connectons notre éclairage. A l'intérieur, il s'agit surtout de spots encastrés que l'on relie soigneusement au plafond ou au mur. A l'extérieur, nous installons également un certain nombre de luminaires adaptés, où il est important que le raccordement électrique soit protégé de manière étanche.

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous nous sommes occupés du petit coin.

Nous avons placé une toilette suspendue que nous avons pu joliment intégrer dans la pièce à l’aide d’un kit de fixation avec un réservoir encastrable.

Puis nous avons achevé l’ensemble de façon harmonieuse avec une contre-cloison en OSB et en plâtre enrobé.


Dans cette émission, nous montons nos points d’éclairage.

A l’intérieur, il s’agit essentiellement de spots encastrables que nous raccordons soigneusement au plafond ou sur la paroi.

Et à l’extérieur également, nous prévoyons des luminaires adaptés.
Nous nous chargeons de l’installation complète de l’éclairage. Nous la terminons en environ 16 heures.

Multipliez ceci par le coût horaire moyen d’un placeur spécialisé et vous économisez vite 640 euros!


Dès la phase du gros-oeuvre, nous avons effectué tous les préparatifs pour nos techniques, dont également l’éclairage.

 


Nous nous rendons aussitôt aussi chez le fabricant pour explorer l’offre en chair et en os.

Nous nous faisons ainsi une idée du rendu des lampes dans la réalité et nous avons pu demander des conseils immédiatement.
De cette manière, tous les luminaires et sources lumineuses ont été choisis et regroupés dans un plan lumineux, afin que nous puissions prévoir le câblage nécessaire sur cette base.
Nous sommes maintenant arrivés à la phase de la finition au cous de laquelle nous pouvons installer effectivement les luminaires dans la maison.
Au rez-de-chaussée, les lampes ont déjà été placées par les installateurs du plafond tendu.

Ceux-ci ont veillé à ce que tant les spots encastrables que les lampes suspendues dans la salle à manger soient joliment raccordés au plafond.
Nous nous chargeons nous-mêmes du reste de la maison, à commencer par les spots encastrables. Ceux-ci seront donc intégrés dans le mur ou le plafond pour aboutir à un résultat tendu.
Dans la maison complète, nous choisissons du reste une lumière blanc chaud, ce qui crée une ambiance plus intime.

De plus, l’éclairage fonctionne toujours avec des lampes LED, très économiques.
Le premier type de spot que nous plaçons est un luminaire encastrable, affleurant au plafond.

A cet effet, les câbles d’alimentation électrique sont déjà prêts dans la bonne position dans notre faux plafond.

Sur l’emballage du produit, nous avons pu retrouver quelle dimension de coupe nous devions adopter pour le diamètre du trou pour la lampe.
Le luminaire proprement dit est pourvu de ressorts, qui feront en sorte que la lampe se coince joliment dans le trou et contre le plafond.
Mais avant de commencer le raccordement électrique, nous devons bien entendu débrancher le fusible de ce circuit pour pouvoir travailler en sécurité.
Via un transformateur, le spot doit maintenant être raccordé au câble d’alimentation.

Vous retrouvez les spécifications techniques nécessaires au branchement sur la lampe proprement dite, vous savez ainsi où et quel conducteur vous devez monter.
Bien entendu ces conducteurs doivent encore être préparés de façon optimale.

Nous coupons l’extrémité et veillons à ce que les conducteurs soient également dénudés. Dans la notice explicative, nous voyons que nous devons dénuder le cuivre ici de 7 mm.

Ne le faites certainement pas trop loin car le cuivre ne plus être à nu lors du branchement.

Puis tout est accouplé tel que prescrit.
Le luminaire que nous utilisons ici est en plastique, il n’est donc pas nécessaire d’y raccorder la mise à la terre, étant donné qu’il n’est quand même pas conducteur.

Si votre luminaire est en métal, vous devez bel et bien raccorder le câble jaune-vert!
Si la connexion est en ordre, l’accouplement entre la lampe et l’adaptateur de courant peut finalement être réalisé et vous devez uniquement accrocher le spot avec les leviers dans le trou.
Après le montage de votre lampe, contrôlez que celle-ci fonctionne effectivement en réenclenchant le fusible.
Un second modèle de spot encatrable que nous plaçons a non seulement un autre principe de raccordement mais également une autre apparence.

Le raccordement se situe bel et bien encore toujours dans le plafond et la lampe est aussi coincée avec des ressorts. Seule la pièce externe est un peu plus grande et a une forme de bocal.
A nouveau il s’agit ici d’un éclairage LED avec une qualification IP44.

Cette classe de protection IP implique que la lampe se destine aux zones 2 et 3 dans des pièces humides, et est donc étanche aux projections d’eau.

En d’autres termes, nous pouvons utiliser également ces spots dans la salle de bain.
L’étanchéité aux projections d’eau de vos lampes est très importante, notamment dans la salle de bain ou salle de douche. Tenez-en certainement compte afin de choisir un éclairage sécurisant!
Le branchement de ce spot sur le câble d’alimentation se fait ici directement sur la boîte de raccordement prévue.

Dans la notice explicative de votre lampe, vous pouvez retrouver dans quelle séquence vous devez raccorder le fil neutre bleu et le fil de phase brun.
Par ailleurs, cette lampe offre la possibilité de réaliser une boucle vers un spot suivant.

Ceci signifie que vous pouvez transmettre l’électricité via la lampe et que vous alimentez en courant les lampes dans un alignement.

Dans ce cas-ci, nous pouvons raccorder jusqu’à 6 spots sur un seul câble.
Nous adoptons ce principe sur les points où nous devons monter 3 spots l’un au -dessus de l’autre dans le mur.

Avant de commencer, nous vérifions la présence de courant sur le câble avec un testeur de tension. Ceci est possible avec un appareil de mesure ou avec un tournevis spécial.

Si un témoin lumineux rouge s’allume et que vous entendez un bip, le courant circule encore sur le câble.
Débranchez le fusible afférent et testez encore une fois avant d’entamer le raccordement.
Maintenant nous allons d’abord préparer les lampes avant de les installer sur place.

Du fait que nous redirigerons le courant de la première lampe vers les deux suivantes par une boucle, nous devons veiller à une connexion supplémentaire entre les lampes.
Nous le faisons avec des morceaux de câble supplémentaires. Nous prévoyons toujours un bleu et un brun, le fil neutre et le fil de phase.

Un câble de mise à la terre n’est à nouveau pas nécessaire ici parce qu’il s’agit d’un luminaire non conducteur.
Par spot vous avez une barrette de connexion avec 2 doubles points de raccordement.

Le courant entre d’un côté tandis que le courant repart via l’autre côté vers le point lumineux suivant.
Nous coupons donc le fil de connexion nécessaire et dénudons toutes les extrémités. La fiche d’instructions nous apprend que le cuivre peut ici être dénudé sur maximum 10 mm.

Il est très important lors du dénudage de refermer uniquement votre pince et de retirer ainsi le manteau de l’extrémité.

N’effectuez pas un mouvement de rotation car vous pourriez endommager le cuivre!
Dans la notice explicative, nous pouvons maintenant retrouver comment raccorder ceci sur la barrette de connexion, aussi dénommée sucre.

Les fils bleus doivent toujours être raccordés sur une ouverture N, tandis que les bruns correspondent à l’ouverture L.
Veillez à ce que le cuivre soit suffisamment enfoncé et serrez l’extrémité avec les vis.
Une fois que les spots sont préparés de cette façon, nous pouvons les installer sur place.
Le spot du haut n’a besoin que d’une paire de câbles et peut simplement être coincé dans l’évidement.
Maintenant vous faites passer l’extrémité de ces fils à travers la seconde ouverture et vous raccordez sur la barrette de connexion du second spot encastrable.

Avec une seconde paire de câbles, vous réalisez maintenant la boucle vers la troisième lampe.
Pour raccorder ce spot inférieur – le premier sur votre ligne – au câble d’alimentation, vous avez deux possibilités.

Dans la première option, vous utilisez les barrettes de connexion déjà placées.

Celles-ci doivent toujours se trouver sur vos câbles électriques raccordés sur votre tableau de distribution, en vue de la sécurité.
Vous pouvez donc réaliser l’accouplement avec des fils de connexion supplémentaires entre votre spot et les barrettes de connexion qui se trouvent sur votre câble d’alimentation.
L’alternative consiste à raccorder votre câble d’alimentation directement sur la barre de connexion de votre lampe.
Pour cela, enlevez les barrettes de connexion de votre fil électrique et raccourcissez à nouveau les extrémités, afin de démarrer à partir d’un nouveau morceau de cuivre.

Puis vous réalisez la connexion et vous serrez ce dernier spot dans l’ouverture.

De cette manière, ce point lumineux est également prêt!
A l’intérieur nous allons encore placer un dernier type de lampe: les veilleuses.

Il s’agit ici d’un luminaire mural avec bras flexible et commutateur intégré, qui est également pourvu d’une sortie USB avec laquelle vous pouvez par exemple recharger votre smartphone ou tablette.
Cet éclairage est un luminaire en applique, que nous devons donc fixer sur le mur.

Le principe de montage est assez simple…
Nous commençons par desserrer la bride de fixation de la lampe.

Maintenant nous devons monter celle-ci au bon endroit.
Pour cela, nous maintenons quelque peu le luminaire sur place, afin de pouvoir déterminer la position la plus appropriée.

Pour cela, nous tenons compte de l’endroit où est préparé le câble et de l’emplacement par rapport au lit et au commutateur sous-jacent.
A l’aide de ces points de référence, nous marquons l’endroit où nous visserons la bride de fixation.

Pour cela, nous pouvons utiliser des vis ordinaires et n’avons pas besoin de chevilles, parce que le faux mur est constitué d’une couche d’OSB et de plâtre enrobé.
Avec un niveau à bulle, nous contrôlons la rectitude et nous réglons la bride là où c’est nécessaire.
Pour pouvoir accoupler maintenant les câbles d’alimentation sur la barrette de connexion de la lampe, nous utilisons une pince à bec. Nous pouvons ainsi insérer plus facilement l’extrémité en cuivre sur place pour réaliser la connexion électrique.
Puis nous devons uniquement encore accrocher le luminaire sur la bride et les visser ensemble.

Du fait que nous avons ajusté la bride avec soin, la lampe est d’emblée droite.
Finalement, nous rebranchons le courant et testons le fonctionnement de la lampe et de la sortie USB.
Il ne nous reste qu’à installer des lampes extérieures, l’important étant d’avoir une connexion électrique étanche à l’eau.
Tant à la porte d’entrée que sous le carport, nous prévoyons des luminaires muraux sur la façade.

Il s’agit à nouveau d’un modèle en applique, nous retrouvons donc le même principe de montage que pour les veilleuses.
Lorsque nous reportons la position pour la bride de fixation, nous veillons à mesurer la hauteur avec précision, afin que toutes les lampes soient suspendues à la même hauteur.
Par ailleurs, nous devons tenir compte de la position du câble et avec le support. Car la façade a été maçonnée avec un mortier à joints fins, si bien que les joints sont trop fins pour assurer une fixation.
Nous devons donc veiller à ce que la fixation puisse se faire pleinement dans une brique.

Pour percer, nous utilisons une perceuse-visseuse sur la fonction marteau. Un marteau perforateur n’est pas conseillé ici car il est plus lourd et la brique pourrait se casser.
Les chevilles que nous adoptons ne sont pas trop grandes, avec une dimension 6x30.

De cette manière, nous risquons moins d’endommager la brique et de plus la lampe ne pèse pas beaucoup, donc une fixation plus lourde n’est pas nécessaire.
Dès que la bride est joliment montée droite à l’aide du niveau à bulle, nous devons encore alimenter la lampe en électricité.

Les ouvertures par lesquelles les câbles entrent dans la boîte de raccordement sont pourvues ici d’un joint en caoutchouc, car il est très important que l’eau n’atteingne pas la barrette de connexion.
C’est pourquoi il est aussi essentiel de raccorder ici la mise à la terre.

Car même si ce luminaire n’est pas conducteur, ceci est très important pour la sécurité dans une application extérieure où l’humidité est toujours possible.
Les points d’éclairage avec une classe de sécurité minimale IP44 sont exigés pour l’extérieur.
Dès que tout est raccordé avec soin, vous devez encore veiller à ce que tous les joints en caoutchouc soient bien en place et à ce que la boîte de fermeture soit fermée à fond.
Encore un conseil pratique: protégez votre luminaire pendant l’accouplement, afin de ne pas l’endommager par un choc avec la façade.
Puis vous pouvez fixer la lampe sur la bride avec les vis correspondantes.
Maintenant nous utilisons la même méthode de travail pour installer les autres lampes de façade.
La dernière lampe que nous avons encore à faire est un spot extérieur à hauteur de notre allée. De cette manière, nous aurons l’éclairage quand nous rentrons dans l’obscurité.
Nous commençons par enlever la gaine du câble jusqu’au niveau de la façade.
Nous ne coupons pas tout à fait court le câble d’alimentation, avant de le brancher, afin d’avoir la possibilité de raccorder éventuellement un autre type de lampe.
Avec un raccord à compression rond, nous pouvons maintenant amener l’électricité jusque dans le spot.

Il est important d’insérer les différentes clavettes dans la bonne séquence que le câble, afin que le raccordement soit étanche à l’eau.
Le luminaire proprement dit appartient ici à la classe de sécurité IP65, ce qui signifie qu’il est étanche à la poussière et aux jets d’eau.
Dès que la bride de fixation est montée avec des chevilles et des vis sur la façade, nous pouvons brancher le courant sur la lampe et l’éclairage de toute la maison est totalement finalisé!


En installant notre éclairage nous-même, nous avons pu économiser 640 euros.

Avec le total provisoire de 98.170 euros, le montant épargné s’élève désormais à 98.810 euros.


Dans l’émission suivante, nous plaçons les dernières portes intérieures. A l’aide d’un kit d’autoconstruction, nous pouvons facilement refermer nos locaux techniques.

Puis le système de ventilation reçoit la finition définitive. Nous montons les vannes puis l’ensemble peut être démarré et réglé.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.