Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

AUTOCONSTRUCTION - EPISODE 71

Badigeonner l'ancienne façade - Ep. 71 - Dans cet épisode nous finissons notre façade, car l’ancienne façade est badigeonnée. Avec ce badigeon nous couvrons les différents types de pierres de façade ce qui donnera à l’ancienne partie une ambiance propre et uniforme. Avec deux couches de finition avec de la peinture silicate – qui est perméable à la vapeur et hydrofuge – nous donnons à la façade la couleur souhaité.

Transcription 

Dans l’émission précédente, nous avons installé un certain nombre d’armoires sur mesure dans notre maison.

Après le réglage parfait du socle, nous avons pu y poser le reste de l’armoire. Nous achevons l’ensemble avec des lattes d’ajustement afin que les armoires soient bien intégrées dans la pièce.

 

 

 

 


Dans cette émission, nous apportons la dernière main à notre façade extérieure.

Nous badigeonnons l’ancienne façade avec un mortier de ciment-chaux et finissons avec une peinture silicate minérale, de cette manière elle reçoit une apparence nette et uniforme.

 


Nous confions l‘application du système de badigeonnage à la chaux à des professionnels mais nous pouvons effectuer les préparatifs nous-mêmes. Nous sommes prêts en environ 8 heures. De cette manière, nous pouvons quand même économiser 320 euros.

 

 

 

 


Dans notre rénovation, une partie de l’ancienne maison a été conservée.

Mais les ouvertures de fenêtre originales ont été adaptées, si bien que la façade ne semble pas très soignée pour le moment…

Pour lui redonner un aspect net et uniforme, nous avons dès lors décidé de badigeonner l’ancienne façade à la chaux.

 

 


Homme 1

 


Disc 200

C0058
En fait le badigeonnage à la chaux est né des paysans qui badigeonnaient autrefois leurs étables et il est désormais prolongé vers… les nouveaux systèmes, et avec les nouvelles technologies pour embellir les façades et aplanir les différences dans les briques. Et ce sont aussi toujours des systèmes perméables à la vapeur en fait.
Avant que le peintre puisse exécuter les travaux, on doit naturellement déterminer si cette finition de façade est possible et quel produit doit être utilisé pour cela.

Le fournisseur du système de badigeonnage à la chaux se rend sur place pour donner des conseils.

 

 


Homme1

 


Disc 200

C0065
Nous nous rendons volontiers sur les chantiers à la demande de l’exécutant, donc de l’entreprise de peinture. Nous commençons en fait par une description de l’état actuel du support. Puis nous procédons à une description de travail de toutes les étapes à exécuter, du nettoyage à l’application du système. Et en fait l’esthétique, la couleur, est aussi déterminée avec le maître d’ouvrage.
Lors de l’analyse de la façade, il semble qu’un système de badigeonnage à la chaux soit conseillé ici comme finition de la façade. Car il permet de masquer les différences dans les briques et de créer ainsi un ensemble plus uniforme.
Homme 1
Bien Pascal, donc regardez, ce support est parfait pour présenter un système de badigeonnage à la chaux. Pourquoi? Vous avez ici ces deux briques différentes… Si on y applique un système ordinaire, nous ne pourrons jamais masquer cela de façon esthétique.

La chaux permet d’obtenir une plus grande uniformité. Plus l’avantage en technique de construction. Si vous avez un problème d’humidité, celles-ci sont très perméables à la vapeur mais la pluie battante ne pénètre pas. C’est intéressant.
Outre la composante esthétique, la perméabilité à la vapeur du système est un point fort, étant donné l’absence de retenu d’eau dans la façade.

L’humidité ascensionnelle pourra donc s’évaporer tandis que la pluie battante ne pourra pas s’infiltrer.
Homme 1
Techniquement, vous avez aussi un système qui sera entièrement perméable à la vapeur, ce qui est très important car vous n’avez pas de film de retenue d’eau. Donc votre humidité ascensionnelle pourra joliment s‘évaporer mais la pluie battante ne passera pas. C’est une circulation dans une seule direction.
Pendant cette visite de chantier, on examine aussi la situation actuelle de la façade. Le conseiller contrôle l’état des joint et des briques, la présence d’humidité ascensionnelle et si le mur est attaqué par des mousses ou des algues. Par ailleurs, il teste la capacité d’absorption du support. Et la couleur de la finition est d’emblée également choisie.

 


Sur cette base, un rapport est finalement établi; il indique quels préparatifs doivent encore se produire et quels produits le peintre doit utiliser.

 


Nous décidons de préparer le mur nous-mêmes, afin de pouvoir quand même encore un peu économiser.

Ceci doit se faire de façon très approfondie car c’est en définitive l’état du support qui détermine à quel point notre finition de façade sera jolie et qualitative.

 


Outre le nettoyage et démoussage méticuleux du mur, nous enlevons les anciennes vis saillantes et retirons le tuyau de descente.

 


Puis nous réparons la façade.

Vous ne devez pas masquer les petites imperfections dans la brique car le charme du badigeonnage est précisément un caractère rugueux et rustique.

Mais des joints abîmés ou des trous de plus d’un demi-centimètre de profondeur doivent bel et bien être traités.

 


Nous protégeons notre allée avec une toile et préparons le produit. Nous utilisons un mortier de rebouchage universel adapté pour l’extérieur car il doit naturellement être étanche à l’eau.

La couleur du mortier n’a pas d’importance ici car un revêtement sera appliqué sur les briques.

 


Dès que le mortier de rebouchage a la consistance souhaitée – il doit être suffisamment ferme -, nous remplissons les trous et fissures les plus grands dans la façade. Il suffit d’appliquer le produit dans l’ouverture et puis d’étaler aussi lisse que possible, afin d’encore voir le niveau de votre joint et de votre brique. Car ceux-ci se dessineront encore à travers l’enduit à la chaux.

 


Le mur proprement dit est encore humide à cause du nettoyage. Mais si tel ne devait pas être le cas, il vaut mieux d’abord humidifier les petits trous avant de les remplir, en vue d’une bonne adhérence.

 


Après le temps de séchage nécessaire, nous brossons le mur pour éliminer d’éventuels petits morceaux détachés.

 


De cette manière, notre façade est parfaitement préparée pour pouvoir entamer le badigeonnage à la chaux.

 

 


Homme 1

 


Disc 200

C0068
Ici, sur place, nous avons choisi d’appliquer euh une couche d’apprêt parce que le support était quand même raisonnablement absorbant. Puis nous le finissons avec un système à la chaux qui aura l’avantage de compenser et d’adoucir les différences dans les briques qui ont été utilisées ici, de les dissimuler en fait. Et nous allons finir celles-ci avec une peinture silicate minérale… dont la couleur est choisie par le maître d’ouvrage.
Avant de commencer, le peintre veille à ce que tout soit bien protégé.

Les joints qui forment la liaison avec les parties à traiter sont bien suivis avec un ruban de masquage et il couvre les morceaux plus grands – comme la porte et les fenêtres – afin de ne pas les souiller.

Le sol est aussi pourvu d’une couche de protection, contre les chutes de produit.

 


Puis il peut appliquer la couche d’apprêt en guise de première étape.

Cet produit d’imprégnation hydrophobe pénètre en profondeur ans le support et veille à saturer les briques. De cette manière la croissance des algues et de la mousse ainsi que l’apparition de taches d’humidité sont évitées et vous obtenez d’emblée aussi une meilleure adhérence de la couche suivante.

Car cette fixation procure un support qui absorbe de façon homogène, ce qui vous évitera d‘avoir des taches dans votre enduit à la chaux.

 


Il déroule le produit non dilué sur la façade avec un rouleau à peindre ordinaire. Il traite les bords avec une brosse.

 


Il s’agit d’un support poreux, donc l’application peut être abondante jusqu’à atteindre la saturation.

Il fait ceci bel et bien avec prudence, afin de pas éclabousser le produit.

 


Dès que les murs sont traités avec cette couche d’imprégnation, il peut passer au badigeonnage à la chaux proprement dit. Mais on doit tenir compte d’un temps de séchage exigé d’au moins quelques heures, en fonction des conditions climatiques, donc il ne peut poursuivre le travail que le jour suivant.

 

 


Homme 1

 


Disc 200

C0069
Les conditions idéales pour exécuter un travail de façade sont en tout cas un temps qui favorise le séchage, donc en fait la période estivale. En tout cas nous ne pouvons pas avoir de températures sous les 6 degrés. Et une humidité relative de l’air qui doit aussi rester dans les normes. Le support doit aussi être sec. Donc les périodes estivales sont des périodes où les travaux extérieurs sont exécutés en général.
Le produit avec lequel la façade sera traitée est constitué d’un mortier de modélisation à base de ciment qui est mélangé à de l’eau et un liant. Ces ingrédients sont ajoutés et mélangés dans la bonne proportion, jusqu’à que le mélange soit assez onctueux.

En définitive, celui-ci doit être suffisamment épais. Il doit un peu se reposer, avant d’encore être mélangé.

 


En définitive, le mortier ciment-chaux doit être suffisamment épais en vue d’une bonne application, mais vous devez naturellement encore pouvoir distinguer la structure du support.

 


Le peintre étale le produit sur le mur avec une plâtresse. De cette manière, il peut aisément l’appliquer abondamment.

 


Dès qu’une surface est pourvue d’une couche de mortier, il va structurer ceci avec une brosse à badigeonner.

Pou cela, il mouille la brosse de façon répétée avec une eau propre et il étale le mortier presque sur les briques. Il le fait dans un mouvement horizontal selon la ligne des joints.

Ainsi la couche épouse davantage la forme de la sous-couche afin que vous puissiez encore voir la structure de brique sous-jacente.

 


Le mortier de ciment-chaux proprement dit est un produit relativement grossier, si bien que la différence dans les briques ne sera plus visible en définitive.

Dès lors, il est bel et bien important d’utiliser une brosse pour enduit à la chaux humide adaptée  pour peigner le produit, car celle-ci évite l’abrasion du grain et permet de conserver la structure grossière.

 


Comme le temps de traitement après le mélange est d’environ une demi-heure, on ne prépare pas trop de produit en une fois et le mur est traité surface par surface par deux peintres en même temps. Ils commencent dans le coin supérieur gauche et poursuivent vers le coin inférieur droit.

 


Lors de l’application du mortier sur la façade, le peindre veille aussi à le faire dans un mouvement croisé. Ainsi il veille à bien remplir toutes les petites parties.

Puis il étale la couche dans un sens horizontal avec une brosse bien humidifiée, afin que les différentes surfaces se fondent parfaitement l’une dans l’autre.

 


Dès que le mur complet est traité, il enlève aussitôt le ruban adhésif afin qu’il ne sèche pas dans le mortier.

 


Cette couche d’enduit à la chaux doit séchez au moins 4 jours, avant qu’il puisse appliquer la couche suivante.

 


Pour cela, il doit d’abord mastiquer tous les joints en vue d’une finition de façade propre et étanche.

Pour pouvoir travailler proprement, il colle à nouveau un ruban de masquage le long de tous les joints de raccordement avec la façade, et recouvre les fenêtres, la porte et la gouttière.

 


Maintenant il pulvérise les raccordements avec un mastic polymère. Celui-ci durcira de façon jolie et rapide, est recouvrable et aussi très durable.

Vous pouvez parfaitement laisser sécher un tel mastic polymère avant d’enlever l’adhésif. Si vous l’enlevez seulement après quelques jours, vous obtiendrez encore un beau joint tendu. Ainsi vous ne perdez pas de temps à devoir protéger à nouveau entre les deux couches de finition.

 


Après avoir appliqué un sillon de mastic dans le joint, le peintre le lisse joliment avec le doigt. Du reste il utilise une variante blanche, parce que la couleur de finition est assez pâle et que le joint ne transparaît pas de cette façon.

 


Comme le mastic polymère est aussitôt recouvrable, il peut ensuite passer immédiatement aux couches de finition.

Afin que celles-ci puissent bien adhérer sur l’enduit à la chaux, une couche de fixation est nécessaire. Cet apprêt est mélangé avec la première couche de peinture, ce qui permet de faire d’une pierre deux coups!

 


Il est bel et bien important de ne pas diluer la peinture avec plus de 10% d’apprêt, afin que celle-ci adhère et recouvre encore suffisamment.

L’ensemble doit aussi être bien mélangé, avant de pouvoir être étalé sur la façade.

 


Appliquer équivaut à peindre: les bords sont faits avec une brosse, puis la peinture est étalée sur les grandes surfaces avec un rouleau.

 


Avec cette peinture minérale à base de silicate, le mortier de ciment sera protégé. La structure cristalline du silicate garantit une finition de façade très perméable à la vapeur. En d’autres termes la vapeur d’eau pourra parfaitement s‘échapper du mur tandis que la pluie ne pénétrera pas et ruissellera joliment vers le bas.

 


Malgré le fait que la peinture est très couvrante, il est toutefois nécessaire de l’appliquer bien grasse car après déroulement, cette couche doit encore être lissée avec la brosse à badigeonner. La structure rayée refait son apparition et vous obtenez le caractère d’une finition à la chaux.

 


Peindre se fait à nouveau surface par surface pare que la première couche allongée sèche relativement vite et qu’autrement il vous sera difficile d’encore obtenir les rayures.

En soi il n’y a aucun risque de voir ces surfaces dans la finition finale car la peinture minérale est très mate, si bien que le risque est minime.

 


Après 8 à 12 heures, donc le jour suivant, on peut appliquer la seconde couche de finition. Celle-ci n’est pas diluée, étant donné que l’adhérence est déjà garantie via la première couche.

 


En définitive, nous obtenons une finition résistante aux intempéries, pleine de caractère et soignée de notre ancienne façade, qui est en outre durable.

 

 


Homme 1

 


Disc 200

C0071
Le système que nous avons présenté ici est en fait très facile à entretenir. Grâce à la structure cristalline d’une peinture silicate, celle-ci sera en grande partie autonettoyante et la formation de mousse ne sera pas si rapide. Donc vous pouvez presque affirmer que vous devez … pouvez … peut-être prévoir une couche d’entretien, une couche de rafraîchissement tous les 10 ans.

 

 


En effectuant nous-mêmes la préparation de notre façade, nous avons quand même pu économiser 320 euros.

Avec le total provisoire de 93.150 euros, le montant épargné atteint désormais 93.470 euros.

 

 

 

 


Dans l’émission suivante, nous allons installer la pompe à eau de pluie.

La citerne d’eau de pluie et les tubes d’attente nécessaires ont déjà été prévus pendant les travaux de terrassement. Maintenant nous pouvons veiller à ce que l’eau de notre citerne entre dans la maison.

 


Vous voulez revoir La Maison en autoconstruction? Surfez alors sur www.dobbit.be!

 

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.