Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Faites un support de plaque pratique

Déplacer des grandes plaques n’est pas toujours facile, et chaque charge moins pour votre dos est toujours bon. Le dr. Matos a donc eu l’idée de créer un support de plaque pratique que vous pouvez plier afin d’être plus facile à stocker.

Transcription 

Lorsque vous bricolez, vous devez prendre soin de votre dos. C’est pourquoi le Dr. Matos fabrique un chariot pratique pour pouvoir porter de lourds panneaux. Vous verrez dans cette émission comment procéder.
Vous trouverez le plan de construction de ce bricolage en ligne: vous réalisez un cadre de base et un côté articulé viendra de part et d’autre de celui-ci. Vous commencez par le cadre de base.
De quoi avez-vous besoin? Nous travaillons avec du multiplex, des charnières piano, un profilé en L et des roulettes robustes.


Il faut d’abord reporter les dimensions sur le panneau de base. Créez un bord de quinze centimètres. Utilisez une règle pour relier les lignes bien droit. Le cadre est bien entendu carré mais vous pouvez arrondir les coins. Prenez un accessoire pour tracer cet arrondi.
L’intérieur doit être découpé à la scie sauteuse: forez un trou pour avoir un point de départ pour la scie. Suivez bien partout le trait marqué jusqu’à pouvoir retirer l’intérieur.
Vous cassez les bords pleins d’éclats avec un peu de papier abrasif pour une finition plus fine. Il est ensuite déjà temps de passer aux côtés.


Cette fois, vous devez découper un plan avec une forme arrondie. Marquez les mesures.
Pour tracer la forme arrondie, vous fabriquez un genre de compas: la règle métallique présente quelques trous. Fixez un de ces points avec une vis. La règle peut ainsi pivoter. Il ne vous reste plus qu’à tracer l’arrondi avec votre crayon. Une fois pour le bord extérieur. Et ensuite encore une fois pour le bord intérieur.
Le côté sera également doté d’une poignée. Pour la dimension, choisissez une ouverture adaptée à vos mains. Tracez. Un petit bouchon est idéal pour tracer l’arrondi.
Ici aussi, vous percez à nouveau un large trou comme point de départ pour la scie sauteuse. Ce travail n’est pas compliqué mais veillez bien à ne pas endommager le support, dans ce cas l’établi. Déplacez donc votre pièce à temps pendant la découpe.
Et pour la poignée, vous faites pareil; d’abord forer un trou, puis scier soigneusement.
Poncez encore légèrement tout. Ce, uniquement pour que le chariot soit agréable à manipuler avec les mains par la suite. Vous ne voulez donc plus trouver d’échardes.
Un côté est prêt. Vous voulez attaquer l’autre? Posez alors simplement la version finie sur le panneau, et utilisez-la comme gabarit pour tracer. Contrôlez si tout correspond parfaitement, et suivez les contours avec votre crayon. Eh bien, après, c’est exactement la même chose pour tout scier, mais n’oubliez pas non plus de poncer ensuite soigneusement ce côté.
Vous en êtes déjà à la moitié de ce bricolage. Le montage peut débuter. Il faut d’abord encore couper les charnières piano sur mesure. Avec la scie à métaux, vous les raccourcissez rapidement.


Si vous voulez par la suite replier les côtés, un côté doit pouvoir se rabattre sur l’autre; c’est pourquoi une latte de fixation est ajoutée. Vous retirez encore le nombre de centimètres ainsi rajoutés, ici deux centimètres, du côté même. Marquez, et coupez le long de la scie d’établi. Voilà ce que nous avons jusqu’ici. Le cadre de base, le côté droit, la latte de fixation et l’autre côté. Vous pouvez déjà pré-forer la latte. Il s’agit d’une chute de bois et elle est encore trop courte. Vous utilisez un deuxième bout de chute de bois pour venir sur toute la longueur. Raccourcissez encore rapidement. Utilisez de la colle à bois pour fixer la latte. Il ne vous plus qu’à visser encore solidement.
La charnière piano peut être mise en place. Percez un petit trou pour faciliter la prise des petites vis dans le bois. Il y en a beaucoup mais bon, avec un peu de musique de fond dans l’atelier, vous en viendrez vite à bout. La latte de fixation est fixée. Le côté peut maintenant venir. Veillez à ce qu’ils se trouvent à la même hauteur.
Pour fermer les côtés par la suite, il y aura un cadre articulé. Pour l’intégrer, les côtés ne peuvent pas venir contre le bord. Ecartez donc le côté avec un bout de chute de bois; il y aura ainsi de la place pour l’articulation du cadre. Pré-percez, et fixez la charnière piano sur toute la longueur.
Lorsque la construction se ferme à présent, le côté monté est placé de telle manière qu’il reste encore de la place pour fixer la charnière piano de l’autre côté. Au travail, donc, pour son montage.
Un point non négligeable: n’oubliez pas non plus d’écarter ce côté avec un bout de chute de bois afin de pouvoir intégrer la pièce de fermeture par la suite… Montez le côté et regardez s’il se ferme correctement.
Ensuite, vous fixez toute la charnière piano. Vous pré-forez à nouveau un peu avant de visser. Puis, vous prenez à nouveau votre perceuse à accu. Le cadre de base et deux côtés articulés sont maintenant déjà prêts. Vient à présent la pièce de fermeture devant coincer les côtés. Seulement, la latte de fixation du premier côté se trouve hélas encore un peu dans le chemin. Il suffit de la raccourcir avec la scie à dos. Elle est ainsi à nouveau parfaitement ajustée!
Au niveau de la pièce de fermeture vient encore un bout de latte se coinçant derrière les côtés. Prenez un deuxième bout de latte, et marquez le nécessaire. Coupez la latte sur mesure.
Forez quelques trous, et appliquez de la colle à bois. Il ne vous reste plus qu’à visser les lattes entre elles. Eliminez de préférence déjà l’excédent de colle. Sinon, elle durcira et sera plus difficile à éliminer par la suite.
La toute dernière charnière piano à fixer! Vous savez à présent comment faire. Pré-forer et visser, rien de plus. Lorsque la pièce de fermeture doit venir, vous soulevez un peu la pièce. Les deux éléments seront ainsi bien alignés pour la fixation. Vous placez bien la pièce de fermeture sur le chant ici. Vous testez encore un peu pour voir si tout est correct.
Les roulettes doivent encore être fixées. Sur chaque côté, vous marquez où doit venir le trou foré, à chaque fois à la même hauteur donc. Pré-forez le trou, et forez. Ici, le foret a la même épaisseur que le diamètre du tire-fond. Fixez le boulon d’un coup de marteau. Ensuite, vous serrez encore la roulette. D’abord une rondelle, puis la roulette, puis encore quelques rondelles. Cela évitera que les écrous vibrent et s’enfoncent lors du serrage dans le plastique de la roulette. En dernier, vous placez encore un écrou supplémentaire, en guise de sécurité contre les vibrations. Faites pareil pour l’autre roulette.
Il y a encore quelque chose à fixer; un profilé en L sur lequel vous laisserez reposer le panneau pendant le transport. Il vient à l’avant du cadre de base. Forez d’abord les trous. Fixez le profilé. Et le travail est ainsi en fait bouclé. Peut-être encore ceci. Pour éviter que les jambes se referment, il y aura encore une corde, qui empêchera que les côtés tournent complètement. Mais cela n’implique pas grand-chose. Avec une vis et une rondelle, vous fixez la corde tendue. Et ainsi, le travail est fini. Le porte-panneaux est compact à transporter et une fois déplié, il vous permet de prendre rapidement un panneau. Grâce aux côtés arqués, vous faites par exemple rouler pour ainsi dire le panneau jusqu’à votre établi, et vous le glissez complètement à sa place sans devoir solliciter votre dos! D’autres tuyaux? Rendez-vous sur notre site web.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.