Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Autoconstruction - épisode 62

Raccordement aux services publics et production de la cuisine - Ep. 62 - Maintenant que le sol en pierre naturelle a été posé, nous pouvons de plus en plus commencer à travailler sur la finition et l'aménagement de la maison. Nous effectuons également le raccordement de nos prises et interrupteurs. Entre-temps, la cuisine entre en production.

Transcription 

Dans l’émission précédente, la serre a été placée. Le cadre en aluminium a été monté puis garni de verre.

Par la suite, nous avons installé nous-mêmes un certain nombre de spots dans le sol près de nos arbres.


Dans cette émission, nous retournons travailler à l'intérieur.

Nous faisons le raccordement de nos prises et interrupteurs.

Entre-temps, la cuisine entre également en production.
Nous installons toute l'électricité et la domotique à l'aide d'un kit d'auto-assemblage.

De cette façon, nous pouvons économiser environ 10.000 euros sur l'ensemble de l'installation!


Après l'installation de nos dalles en pierre naturelle, il est préférable d'attendre encore au moins 2 semaines avant de commencer à mettre une lourde charge sur le sol.

C'est pourquoi nous nous assurons que la cuisine ne sera installée qu'après quelques semaines.
Pour la production de la cuisine, il faut compter environ 8 semaines. Le choix a été fait il y a quelque temps et les mesures nécessaires ont également été prises.
Avant que la création physique de la cuisine puisse commencer efficacement, la conception proposée doit encore être étudiée dans le département dessin.

Ici, les graphistes vérifient si tout est correct et réalisable.

Par exemple, il est important que toutes les portes d'armoires puissent être ouvertes correctement, qu'il y ait suffisamment d'espace pour les tiroirs et que tous les autres utilitaires soient disponibles.
En d'autres termes, la conception et les dessins sont affinés techniquement, après quoi ils seront convertis en langage de programmation pour la production.
Cette liste contient toutes les spécifications requises dans le processus de fabrication pour chaque composant.

Les remarques nécessaires pour les installateurs sont également incluses, de sorte que le résultat final soit tout à fait en ordre.
Pour faire la cuisine maintenant, il faut évidemment du bois.

Dans le magasin, les planches nécessaires sont sélectionnées pour pouvoir être traitées.
Les panneaux agglomérés sont recouverts sur les deux faces d'une feuille de stratifié qui assure à la fois la couleur et la protection du bois.

Après avoir sélectionné les bonnes feuilles, le panneau est collé en haut et en bas, les feuilles sont appliquées, puis l'ensemble va à la presse pour sécher.
Une fois les plaques sèches, on peut les scier.

En fonction des éléments à fabriquer, de nouvelles plaques entières ou des pièces provenant de l'entrepôt de pièces résiduelles sont utilisées.
Tous les morceaux sciés sont maintenant munis d'un code-barres qui indique à quelle cuisine ils appartiennent.

A partir de ce moment, tout est également rassemblé par cuisine.
Les planches étant suffisamment protégées et finies avec soin, une garniture en stratifié du bord est prévue.

Les quatre extrémités sont nettoyées à l'aspirateur et enduites de colle PU, après quoi le bord peut être appliqué.
Une fois que les particules saillantes ont été proprement enlevées, les bords sont enfin séchés à la lumière UV.
Dans certains cas, lorsqu'aucune finition stratifiée n'a été choisie, les pièces faites sur mesure doivent encore aller à l'atelier de peinture après le sciage.
Dans le département peinture, les pièces sont laquées, vernies ou teintées, selon le choix du client.
La laque donne aux planches la couleur désirée et donne à la cuisine un aspect élégant.

Elle s'applique en 2 couches afin d'obtenir une couverture suffisante. Après l'application de l'apprêt, tout est poncé, après quoi la deuxième couche peut être appliquée.
Si vous optez pour le vernis comme touche finale, une autre couche d'apprêt et une couche de finition de vernis suivent, toujours avec le ponçage nécessaire entre les deux.
Mais dans le cas d’Autoconstruction nous optons pour une finition brillante.

La couche brillante est appliquée dans une cabine fermée, dans des conditions aussi peu poussiéreuses que possible.

Le produit est pulvérisé, afin qu'il y ait moins de risque d'accumulation et donc d'inégalité.
Ensuite il y a un processus de séchage à la lumière UV.
Une fois que la couche brillante est suffisamment sèche, les pièces sont encore polies. Ce ponçage très fin permet d'enlever le brassage des laques.
Puis, un employé vérifie minutieusement si la surface est complètement plane et, si nécessaire, la polit manuellement.

La planche est ensuite soigneusement nettoyée.
Toutes les pièces d'une cuisine sont rassemblées par chariot et remises dans le bon ordre après l'application de la peinture.
A l'aide des codes-barres, la machine sait maintenant quelles opérations elle doit effectuer sur les différentes pièces.

Il peut s'agir de percer des trous pour les étagères, de fraiser une rainure pour le panneau arrière, de monter les charnières ou d'installer les guides pour les tiroirs...
Une fois que cela est fait, les armoires peuvent être assemblées. En d'autres termes, les différents composants sont combinés pour former un meuble.
Ils font la même chose avec les tiroirs. Ceux-ci sont entièrement assemblés, équipés de guides et ainsi transportés jusqu'à l'assemblage.
Lors du montage, les armoires, les tiroirs et les portes sont fixés les uns aux autres afin que l'ensemble forme un tout.

Maintenant, les codes-barres sont également enlevés ainsi que les résidus de colle, car ils ne servent plus à rien maintenant que tout a été rassemblé.
De cette façon, toutes les parties d'une cuisine sont finalement fabriquées et peuvent être préparées pour le transport. Tout est soigneusement emballé et protégé afin qu'ils ne soient pas endommagés pendant le transport.
Les cuisines sont ensuite stockées dans l'entrepôt jusqu'à ce qu'elles puissent être chargées pour l'installation.
Bien sûr, une cuisine comprend aussi un plan de travail.

Nous optons pour un type de pierre naturelle, mais chaque produit naturel a son propre motif et sa propre structure. C'est pourquoi nous vous conseillons de visiter le département granit afin de choisir son propre plan de travail personnel.

Si le client choisit un plan de travail en pierre naturelle, nous l'invitons à venir voir les grandes dalles de granit dans notre département pierre naturelle. Chaque pierre naturelle a un aspect différent, un dessin différent et une structure différente, il est donc important que le client l'ait vu à l'avance, avant de commencer à scier le plan de travail.


De cette façon, nous pouvons immédiatement voir si le plan de travail que nous avions remarqué répond en réalité aux attentes de la photo.
En plus de choisir le plan de travail précis, nous examinons également les finitions possibles des bords.

Il s'agit d'une maison élégante avec une cuisine élégante, et le choix d'un bord droit est facile à faire!
Dans notre cuisine, la taille du plan de travail est fixe, et donc, tout comme le reste de la cuisine, il peut être parfaitement fait sur mesure à l'avance.
Le plan de travail sera coupé dans la dalle choisie. Une scie à eau est utilisée pour cela, ce qui assure une coupe parfaite.

Des découpes pour l'évier, la plaque de cuisson et le robinet sont également immédiatement réalisées.
Enfin, la finition des bords est assurée et les bords sont également cassés. Après le polissage nécessaire, le plan de travail est également prêt à être installé.
Si la taille du plan de travail ne peut pas être déterminée avec précision avant l'installation des armoires, un moule sera réalisé après l'installation des armoires, qui sera ensuite utilisé pour couper le plan de travail à la bonne mesure.
Avec la cuisine en production et le sol en pierre naturelle, tout est presque prêt pour passer à l'installation. Il ne manque plus que les prises nécessaires!
Pour bien respecter le temps de séchage de notre sol, nous en profitons pour effectuer le raccordement de tous les interrupteurs et prises de courant dans la maison.
Il est important que l'électricité soit coupée avant de commencer, pour éviter les accidents!
On va commencer par les simples prises de courant.

Vérifiez que vos pots d'installation sont suffisamment dégagés avant de commencer la connexion technique.
A l'arrière du socle, nous pouvons voir jusqu'où nous devons dénuder les câbles pour obtenir une bonne connexion.
Dans notre cas, c’est 14 mm, c'est pourquoi nous plaçons immédiatement nos pinces à la bonne distance.
Cela nous permet de dénuder facilement l'extrémité de nos câbles de 14 mm.

Assurez-vous de garder votre câble assez long pour avoir un petit surplus. Si vous voulez brancher d'autres prises plus tard, vous pouvez couper l'extrémité utilisée et vous avez assez de marge.
Dans l'étape suivante, vous devez mettre les extrémités en cuivre dans le socle.

Nous mettons le câble marron à gauche et le bleu à droite. Cela n'a pas vraiment d'importance, mais assurez-vous simplement de suivre le même ordre dans toute la maison.

La mise à la terre - c'est le fil vert-jaune - doit toujours se trouver au milieu.
Le cuivre ne doit plus être exposé, alors assurez-vous de pousser les fils assez profondément dans les ouvertures.
Puisqu'il s'agit d'une prise double, nous devons quand même la connecter l'une à l'autre.

Puisque nous n'avons prévu qu'un seul câble électrique cette prise ne compte que pour un seul point de contact. Par circuit, on peut avoir 8 points de contact.
Avec un court morceau de fil carré 3G2.5, nous connectons un socle à l'autre. Encore une fois, nous insérons les extrémités en cuivre assez profondément dans les ouvertures, et exactement dans le même ordre.
En utilisant un tournevis pour plier un peu les câbles, on introduit le socle dans le pot de montage.

Le tournevis, ou vous pouvez aussi utiliser un crayon, permet de plier les câbles là où il y a encore de l'isolant, afin d'éviter d'endommager le cuivre ou de tirer les extrémités des serre-fils.
Nous raccordons déjà provisoirement la première prise afin de pouvoir installer et adapter les câbles pour la prise attenante.
Nous faisons exactement le même branchement ici.

A savoir: nous raccourcissons les câbles avec un peu de marge, les dénudons et relions les câbles au socle. Par couleur, il y a deux petits trous, un pour le câble d'entrée et un pour le câble de sortie.
Vous remarquerez qu'à la fin, il est plus difficile d'insérer les câbles dans les trous. C'est pourquoi vous pouvez utiliser une pince courbée pour vous faciliter la tâche.
Les socles des prises sont fabriqués de telle manière que vous pouvez les accrocher ensemble. De cette façon, vous pouvez être sûr qu'ils seront bien positionnés l'un par rapport à l'autre.
Ensuite, vissez-les un peu et vérifiez la rectitude avec le niveau à bulle.
Vous les ajustez là où c'est nécessaire et vous les vissez jusqu'au fond de la boîte d'encastrement.
Si vous voulez pouvoir utiliser les prises immédiatement, vous pouvez déjà connecter la plaque centrale.

Avec les plaques de recouvrement, vous pouvez de toutes façons attendre que le mur soit peint. Ainsi, vous serez en mesure de mieux finir le mur qui l'entoure et vous n'endommagerez pas la plaquette.
Pour installer des prises dans une fausse cloison, le principe est le même. La connexion des câbles à votre socle est donc identique.

La seule différence réside dans la fixation des socles sur les pots de montage, car ils sont spécialement adaptés aux murs creux.

La fixation se fait à l'aide de vis de réglage qui se trouvent déjà sur le pot. Il est donc extrêmement important que votre pot soit déjà parfaitement droit dans votre mur, car avec de telles vis vous avez peu de place pour ajuster la position.
Viennent ensuite nos câbles coaxiaux. Ceux-ci sont utilisés pour connecter notre téléviseur et doivent être connectés très soigneusement, sinon vous n'obtiendrez pas un bon signal...
La façon de préparer l'extrémité est de nouveau indiquée à l'arrière du socle. Là vous voyez 9 - 2 - 8.
Le 9 signifie que votre conducteur central doit être dénudé jusqu'à 9 mm, puis 2 mm de noyau doivent être enlevés pour finir avec 8 mm de gaine de cuivre exposée.
Nous commençons par retirer le manchon à environ 2 cm du câble. Assurez-vous de pousser avec votre couteau au lieu de couper pour ne pas endommager la structure sous-jacente.
Le bouchon de cuivre qui est maintenant libéré est enroulé autour de l'extrémité. Nous veillons à ce qu'il ne consomme pas plus de 8 mm du câble, comme prescrit sur le socle.

Nous ne devons pas simplement couper cette enveloppe en cuivre, car elle fournit également un acheminement supplémentaire pour votre câble.
A l'extrémité, nous veillons maintenant à ce que le conducteur de la gaine centrale soit dénudé à environ 9 mm.

Ensuite, nous enlevons 2 mm de feuille autour de la gaine centrale.
Enfin, nous relions cette extrémité préparée au socle à l'aide des vis fournies, afin que la connexion soit assurée.
En plus de notre coaxial, un câble UTP ou réseau doit maintenant être connecté.

Il a 8 fils qui forment 4 paires torsadées, chacune avec sa propre couleur.
Une fois que le câble a été tiré au travers du bloc de connexion, nous pouvons le dénuder, environ 5 centimètres est suffisant. Nous le faisons avec soin parce que c'est un câble très délicat.
Ensuite, on sépare un peu les paires pour s'assurer que tout puisse bien être connecté.
Les couleurs doivent maintenant être insérées assez profondément dans le bon trou.

L'endroit où la couleur à utiliser doit être indiquée sur le connecteur ou dans votre livret d'instructions. Il est important de suivre le protocole B, qui est la norme actuelle en Europe.
Ces fils n'ont pas besoin d'être dénudés pour la connexion, mais il est nécessaire de couper soigneusement l'excédent saillant une fois qu'ils sont en place.
En fermant le bloc - vous devriez entendre un déclic - l'isolation des conducteurs est automatiquement sectionnée.
Avec une bande de nylon, vous fixez maintenant le câble au bloc et vous le libérez ainsi de la force de traction.
Raccourcissez ensuite la bande et cliquez sur le bloc en place dans le socle.

Ensuite, vous pouvez le visser sur le pot de montage.
Il ne nous reste plus qu'à connecter l’interrupteur. A cet effet, nous avons prévu un câble EIB qui peut être programmé correctement via le système domotique.
Avec cet interrupteur, nous n'avons besoin que de commander 2 points lumineux, donc nous ne devons connecter que 2 des 4 fils.
Peu importe la couleur que vous utilisez, mais soyez constant dans toute la maison.

Nous décidons de prendre les jaunes et les rouges et de les dénuder avec nos pinces.
Après avoir connecté les câbles d'entrée et de sortie au socle par couleur, nous enroulons les câbles superflus pour qu'ils s'insèrent parfaitement dans le pot.
Après le vissage et le réglage du socle, cet interrupteur est également prêt!

Il en va de même pour les prises de courant: si vous voulez pouvoir déjà utiliser l'interrupteur, vous pouvez placer la plaque centrale avec les boutons poussoirs sur place. Pour le bord extérieur, vous attendez que la peinture soit terminée.


Avec l'installation des interrupteurs et des prises, nous finalisons l'installation de notre électricité et de notre domotique et nous pouvons finalement économiser 10.000 euros.

Si l'on y ajoute le montant provisoire de 73.230 euros, le montant économisé s'élève à 83.230 euros.


Dans le prochain épisode, nous mettrons la touche finale à notre jardin. Nous plaçons les vivaces et aménageons la pelouse avec du gazon.

Ensuite, nous terminons l'allée proprement avec des tapis de stabilisation de gravier.
Voulez-vous revoir Autoconstruction soi-même? Surfez alors sur www.dobbit.be!

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.