Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Spectateur renouvelle son électricité

Le bricoleur Thierry a récemment renouvelé son électricité à l'aide d'un kit de bricolage, comprenant également un manuel d’instruction. Comme il a enregistré toutes les étapes en video, vous pouvez les suivre dans cet épisode en deux parties de "C’est moi qui l’ait fait".

Transcription 

Le bricoleur Thierry a récemment renouvelé son électricité à l'aide d'un kit de bricolage, comprenant également un manuel d’instruction. Comme il a enregistré toutes les étapes en video, vous pouvez les suivre dans cet épisode en deux parties de "C’est moi qui l’ait fait".


Ici, vous pouvez me voir noter les anciens fusibles de l’ancienne boîte à fusibles. Je les connecte toujours par paires, car on a un réseau biphasé, ce qui veut dire: un conducteur neutre et un fil électrique. Donc, ces fusibles fonctionnent toujours par paires. Je les ai mis ensemble et leur ai donné un numéro. Ce qui facilite le tri par la suite.

Quand j'ai tout noté, je dois tout d'abord éteindre tous les fusibles et voir ce qui se passe. Oh, la lumière s’est éteinte! Je pensais: ce sera la lumière du garage. Mais j’ai tout faux. Dans ce cas-ci, c’est ma lampe de travail qui est connectée par un fil. Alors j'ai commencé à chercher. C'est comme ça que ça fonctionne. Vous allumez et éteignez les fusibles, voyez ce qui réagit ou pas, et vous savez alors comment tout est connecté - plus ou moins - et où tout se trouve. C'est assez facile pour les lumière dans la maison. Vous entrez juste dans une pièce, vous allumez ou éteignez la lumière, et voilà, vous l'avez vérifiée. Ici on a un bon exemple: il y a une lampe, j'essaie, mais ça ne marche pas.

Si votre prise de courant n’est pas reliée à un luminaire, faites-vous une lampe-test. Comme ça c’est facile. Vous faites le tour de la maison avec elle, vous éteignez un fusible, vous mettez la lampe dans toutes les prises possibles et vous constatez immédiatement où elle s’allume ou non.

Sur la base de cette information, je colore tous les fusibles de ma photo. Je leur ai donné un numéro. Alors maintenant, je lui donne aussi une couleur. Pourquoi? Parce qu’il sera alors plus facile d’indiquer sur le plan quand toutes les prises et les luminaires sont sur le même fusible, et qu’ils s’éteignent donc au même moment. Si tout ceci est représenté sur le plan et bien noté, vous pouvez déjà voir comment les circuits fonctionnent sur cette base. Si vous essayez de comprendre comment les gens raisonnaient à l’époque, vous pouvez alors déjà vaguement prédire comment fonctionnent les circuits.

Mais il faut dire aussi: il y aura certainement des surprises.

Avec ma cuisine, par exemple ... Je pensais en fait que cela tournait en rond, mais après coup, cela s’est avéré complètement faux. J'ai pu démolir la moitié de ma cuisine ... Mais bon c'était en fait la seule surprise que j'ai eu ici pendant toute mon «aventure» électrique. Donc ce n'était pas si mal. J'ai dû percer de nouveaux trous pour placer les boîtes encastrées. J'ai aussi produit très peu de saleté à la découpe. Et c'était finalement mon objectif.

Ici, vous pouvez voir que 7 fusibles ont été déterminés pour la maison. Et ce sont toutes des prises et des interrupteurs. C'est comme ça qu'on a tout arrangé.

Et vous voyez ici la nouvelle conception qu’on a pensé. Vous remarquez immédiatement qu'il y a déjà beaucoup plus de fusibles, hein. Les verts c’est pour le circuit adapté à l’humidité, donc il y a déjà cinq verts que je vois ici. Au total, il y a une vingtaine de fusibles. Les nouveaux fusibles seront de toute façon bien meilleurs. Mais nous ne pouvons pas déjà exactement tout déterminer, car nous ne savons pas encore comment tout va se dérouler.

Ici, je vous montre également comment réaliser une lampe-test, ça ne demande pas grand chose. Je viens de démonter un vieux luminaire. L'une des exigences pour tirer un câble à travers un ancien tuyau c’est qu'il soit en PVC. L’inspection interdit de tirer un nouveau fil dans un tuyau en fer. Cela n'est plus autorisé car vous risqueriez d'endommager le fil lors du tirage, ce qui exposerait le cuivre.

Ici, vous pouvez déjà voir tous mes fusibles, triés par ordre croissant. Les différentiels aussi... Et le transformateur.

Une page du manuel est très importante lorsqu’on veut connecter la boîte à fusibles. Elle indique spécifiquement que, par exemple, le séchoir doit se trouver derrière ce fusible, la machine à laver ici derrière, etc. C'est vraiment une page très importante. Pour le reste, j'inclus aussi mon plan de l’étage, sur lequel j'ai tout trié et dessiné.

Et puis le nouveau plan: comment allons-nous tout répartir? Les ampères indiqués en vert deviennent les fusibles situés derrière le différentiel pour milieu humide de 30 mA. C’est ce qu’on va garder en tête pour le moment. C'est comme ça que nous allons le construire.

Il s’est avéré par la suite que tout n’était pas possible de cette façon, mais ce n’est pas anormal non plus, car vous ne savez pas comment se relient tous les câbles. C'est quelque chose que vous devez expérimenter en cours de route.


Bien. De quoi avons-nous besoin? Ce rail de connexion, des plaquettes de recouvrement, ... Les capuchons que je viens de montrer sont des pièces pour les extrémité du rail, et – tout aussi important - un autocollant avec «2 fois 230 volts»! Si vous ne collez pas cet autocollant sur votre installation, elle se fera recallée.

 
Ca semble particulièrement absurde, c’est vrai, car ils peuvent tout invalider à cause d'un bête autocollant ... Mais c’est ce que j’ai vécu dans mon ancienne maison. Avec une armoire à électricité, de nombreux accessoires nous sont livrés, tels que ce «capuchon», avec lequel vous pouvez ouvrir toute l'armoire comme une porte. Mais je ne pense pas que ce soit l’idéal, j’ai essayé, mais je préfère simplement enlever tout le devant pour pouvoir tout bien voir correctement.


Les grands capuchons servent ici à occulter les vis qui fixent l’armoire au mur. Nous avons également un certain nombre de vis pour fixer le rail de connexion et la barre de mise à la terre.

 
Ensuite, nous commencerons par la construction de l’armoire. Dans la première phase, c’est très simple: nous allons y mettre le différentiel. En bas se trouve un 300 mA, ici le fusible le plus puissant. Dans mon cas, un fusible de 32, 10 et de 6 mA sont toujours présent. Cà dépend du câblage. De cette façon, ça ressort plus facilement pour moi. Ici, j'ai je scie un rail de connexion pour la première série de fusibles.


Soyez prudent lors du sciage, car il s'agit d'une opération d'usinage. Vous ne devez absolument pas laisser de copeaux dans ce rail de connexion. Nettoyez-le correctement, sinon vous risquez des courts-circuits. Ici, vous voyez que je mets le capuchon dessus. Normalement, vous avez également ces capuchons jaunes à mettre sur les barrettes de connexion, mais je ne les aies pas reçue en même temps. Ils ont été livrés plus tard.


De cette façon, vous pouvez un peu allonger le rail de connexion pour pouvoir installer un fusible ultérieurement. Vous pouvez également de suite installer des fusibles de secours. J'en ai prévu un. Parce que j'avais des cicruits mixtes, j'ai pensé que cela suffirait. Alors ... Un fusible de rechange, et puis encore deux points d’attaches sur le rail de connexion.

 
En haut, je commence avec les 30 mA et, en plus, je place immédiatement les fusibles pour les circuits en milieux humides. Ci-dessous on retrouve les fusibles pour mes circuits secs. Ils reçoivent alors une alimentation directe de 300 mA. Il est préférable d'installer cette alimentation maintenant, pendant que vous pouvez encore toujours tout déplacer à l'intérieur de l'armoire et facilement retirer les fusibles.


J'utilise un tournevis. Et cela se fait avec un dix carré, si je ne me trompe pas, c'est déjà une tige solide. Pour le démanteler, j'ai un peu découpé dedans, et je peux alors plus facilement retirer le manteau. C'est assez embêtant à faire, il vaut mieux le faire en premier.

Vous faites entrer l’alimentation par en haut vers le différentiel inférieur, qui transmet ensuite l’énergie d’en bas. De là, on repart pour le différentiel qui est tout en haut ... jusqu’au fusible central. Ici, vous pouvez également voir le rail de connexion avec les pieds jaunes dessus. Ce sont en fait mes réserves. J'ai immédiatement connecté mon plus petit fusible de 6 Amp ici au transformateur. Bon ... j'aurais pu le faire plus tard, mais voilà.

J'ai aussi fait les plaquettes de recouvrement sur mesure.

 
Et maintenant ... puisque je convertis mon installation, cad que je conserve mon installation pendant toute la période de reconversion, je commence par créer un panneau sur pieds. Et donc je permute circuits par circuits sur de nouveaux fusibles. Ici, vous voyez le début, sans boîte à fusibles. Nous allons maintenant contrevisser. De cette façon, vous verrez également où utiliser ces capuchons. En fait, vous pressez dessus.


Voilà, le capuchon dessus. Et ce qu’on fait alors, c'est associer une lettre à chaque fusible. De cette façon, nous pouvons noter immédiatement quel circuit se situe derrière quel fusible.

Ce qui facilite l'élaboration ultérieure du plan de l’étage et du schéma unifilaire. Ici, je vais assembler l’alimentation principale, le câble de connexion.


Donc vous voyez, cela vient d'en haut, et en bas il y a un différentiel de 300 mA. Il finit en allant au compteur. J'ai un nouveau compteur, un numérique. Je ne l'ai mis qu'à la toute fin pour que cela ne me gêne pas. Je laisse le schéma unifilaire être dessiné par un ami électricien. Je l’ai ensuite proprement sur papier et il est immédiatement vérifié. Ici, vous pouvez également remarquer que je fixe la mise à terre à ma barrette de terre, et d’en haut au rail de terre. Je vais montrer deux autres photos du résultat qu’on a pour le moment.
Regardez de suite la seconde partie pour découvrir comment Thierry tire les câbles, le tout parsemé de quelques astuces supplémentaires.

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.