Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

L'ancêtre anglaise - Révision du moteur

De Engelse oldtimer - Ep.11 - Revision du bloc-moteur

Transcription 

Dans cette série de DIY on Wheels, une Austin Cooper S de 1964 a droit à une restauration ‘body off’.

Dans l’émission précédente, les carburateurs ont été pris en main. Ils ont été complètement révisés, réglés et dotés de filtres à air sport. Cette fois, c’est au tour du bloc-moteur.

Homme 1
L’entreprise de révision D’Haene m’a téléphoné pour m’informer que toutes les pièces étaient arrivées. Ils m’ont proposé de suivre l’assemblage et cela me tente bien.
Il y a quelque temps, Carl a apporté le bloc-moteur. Toutes les pièces ont été contrôlées et mesurées. La culasse et le vilebrequin étaient encore en bon état.

Le bloc-moteur aussi mais il avait apparemment déjà été mis à rude épreuve.

Homme 1
Nous avions vu qu’il y avait déjà des chemises de cylindre dedans. Nous les avons alors sorties mais l’ouverture était alors trop grande pour placer à nouveau des chemises d’origine. Vous voyez? C’est pourquoi ils ont réalisé ici de nouvelles chemises. Celles-ci sont aussi un peu plus épaisses et sont dotées d’un bord. Cela évite que les chemises tombent à travers. Si les originales sont mal montées, elles risquent d’être tirées vers le bas et de tomber dans le moteur. C’est pour ça qu’ils font un bord ici, afin qu’elles ne puissent pas tomber. C’est pourquoi ce bord est aussi fraisé plus grand que la paroi intérieure. En un et trois, il y a déjà une nouvelle chemise dedans. Nous passons maintenant à deux et quatre.

Ces chemises doivent être mises en place manuellement. Pour plus de solidité, un élément de blocage est aussi utilisé.

Les chemises doivent être mises en place bien droites. Sinon, vous pouvez recommencer. Un travail de précision, donc.

Homme 1
Les chemises de cylindre se trouvent maintenant dans le bloc. Elles sont à présent à nouveau percées, à la dimension des pistons. Puis, le bloc est également aplani. Ces irrégularités seront ainsi enlevées.

Avant de pouvoir forer, le foret doit être centré avec une grande précision. Ensuite, un premier bout est foré. Le diamètre doit être mesuré et contrôlé. Si tout est bon, la chemise entière peut être percée.

Tandis que les nouvelles chemises de cylindre sont percées sur mesure, nous nous mettons déjà au boulot avec la culasse. La fois dernière, elle a été testée et approuvée. Les soupapes sont aussi tout à fait réutilisables.

Homme 1
Les soupapes ont été nettoyées et contrôlées pour voir s’il n’y avait pas de défauts dessus. Toutes les soupapes sont bien droites. Les guides de soupape ont aussi été vérifiés mais il y avait du jeu dessus. S’il y a trop de jeu, de l’huile s’infiltre jusque dans les cylindres. De la fumée bleue sort alors du pot d’échappement et la consommation d’huile est excessive. Nous pouvons montrer la différence, il y en a entre-temps déjà deux nouveaux dans la culasse.

Homme 2
Oui, on le voit clairement dans la culasse même. Ce sont encore d’anciens guides de soupape. Vous voyez clairement le jeu. Et ici, deux nouveaux ont déjà été montés.

Homme 2
Et ici, il n’y a quasiment plus de jeu. Mais la soupape tombe bien vers le bas, jusqu’au logement. Nous pouvons à présent passer à la rectification des soupapes. Les soupapes ont toujours un angle fixe. Je vais le mesurer avec le rapporteur d’angles. Et il est de 45 degrés pour les soupapes de cette Mini.

Homme 2
Vu que l’angle est de 45 degrés, je vais régler la machine à 45 degrés. Je fais glisser ceci jusqu’à ce que je sois exactement à 45 degrés, puis je fixe tout.

Homme 2
Maintenant, je peux rectifier les soupapes. Je monte donc une soupape dans la machine et je peux la rectifier.

La meule est refroidie avec de l’huile. Vous pouvez entendre au bruit si la soupape a été meulée tout autour.

Homme 2
Pour les soupapes d’échappement, même opération. Elles font aussi 45 degrés.

Homme 2
Voilà, elles sont prêtes.

C’est à présent au tour de la culasse.

Homme 2
Je procède ensuite au démontage des guides de soupape. Pour cela, j’utilise un pointeau et un marteau.

En donnant de petits coups sur le pointeau, on évite qu’il se coince.

Homme 2
Voilà, ils sont démontés.

Et nous nous rendons à nouveau à la presse pour monter les nouveaux guides de soupape.

Pour les placer à la même profondeur que ceux d’origine, un accessoire de la bonne mesure est placé entre.

Homme 2
Je refroidis d’abord le guide de soupape. Il se rétracte ainsi un peu et se mettra en place plus facilement.

Homme 2
Et puis encore un peu d’huile.

Homme 2
Il se place ainsi encore plus facilement.

Le même pointeau que précédemment est utilisé pour placer le guide de soupape bien droit et sans dommages dans l’ouverture.

Homme 2
Jusqu’au petit accessoire.

Homme 2
Et le voilà monté.

Homme 2
Voilà, ils sont tous montés.

Il est temps de passer à l’étape suivante.

Homme 2
Les guides de soupape sont maintenant tous montés mais en plaçant le guide de soupape dans la culasse, il peut arriver qu’une petite ébarbure se soit formée ici à l’intérieur. Je dois veiller à ce que les soupapes tombent bien vers le bas et à ce qu’il n’y ait pas de résistance. C’est pourquoi je prends ce poinçon. Je l’enfonce prudemment, tourne un peu et élimine ainsi les ébarbures.

Homme 2
Cela peut faire la différence entre une soupape se fermant bien ou une ne tombant pas bien vers le bas. Je vais maintenant contrôler si toutes les soupapes tombent bien vers le bas.

Homme 2
Il y a encore quelques soupapes qui ne tombent pas complètement vers le bas.

Homme 2
Je vais devoir les rectifier encore un peu afin qu’elles tombent complètement souplement dans le logement.

Homme 2
La raison peut également être un peu de saleté restant tout de même sur la tige de la soupape.

Une soupape ne se met toujours pas bien.

Homme 2
Je vais devoir l’aléser légèrement. Pour cela, nous avons des alésoirs spéciaux, que nous pouvons régler en desserrant cette petite vis et en la fixant. Plus vous allez loin, plus ces petites lames se trouvent à l’extérieur et plus le diamètre alésé sera grand. Je regarde un peu si ça entre et ça rentre tout juste.

Homme 2
Je vais déjà l’aléser manuellement, puis tester si la soupape tombe bien vers le bas.

Homme 2
J’ai légèrement alésé.

Homme 2
Voilà. C’est parfait.

Homme 2
A présent, je vais meuler les logements afin que cet angle de 45 degrés corresponde aussi à celui des soupapes. Je peux ensuite les roder les uns contre les autres. Lorsque tout est bien rodé, il y a une perte de compression la plus minime possible dans le moteur.

Pour cela, un appareil spécial est utilisé.

Homme 2
Je vérifie toujours auparavant si la culasse est plus ou moins droite avec un petit niveau.

Homme 2
Je corrige un peu car plus elle est de niveau, mieux cela vaut.

Homme 2
Puis, tout bien serrer et retirer à nouveau.

Homme 2
Maintenant, monter le guide dans la machine.

Homme 2
Fixer.

Homme 2
A présent, d’abord centrer dans un guide de soupape.

Homme 2
Puis, je pose le ciseau presque contre et je débloque la machine. Et elle centre alors le dernier bout d’elle-même. Vous pouvez le voir si je pousse contre la tête, la machine se re-centre d’elle-même.

Homme 2
Quand elle est à nouveau complètement immobile, je peux la fixer.

Maintenant que l’appareil est réglé correctement, la soupape peut être rectifiée.

Homme 2
Nous tournons jusqu’à ce qu’elle soit meulée tout autour.

Homme 2
Encore un peu.

Homme 2
Maintenant, elle est meulée complètement tout autour. Et je peux le contrôler.

Homme 2
Pour cela, je rode une soupape, puis je regarde si elle est complètement fermée.

Homme 2
Je mets un peu de pâte à roder sur la tête de soupape.

Homme 2
Sur le logement, je mets un peu d’huile. Tout glisse ainsi bien.

Homme 2
Et avec un bâtonnet de rodage, je peux maintenant roder la soupape.

Homme 2
Si les deux éléments sont parfaitement ajustés, la pâte à roder devrait avoir tout autour, sur le logement comme la soupape, une couleur uniforme.

Homme 2
Ici, on voit bien la partie rodée. Ce qui brille encore n’est pas une zone de contact avec le logement. Et je regarde alors si le logement a aussi cette couleur mate tout autour. Et c’est bien le cas. Je peux à présent faire le reste.

Il s’agit à nouveau d’un travail de précision. C’est ainsi qu’on voit que la révision d’un bloc-moteur est un travail prenant énormément de temps et exigeant beaucoup d’expertise.

Tandis que les logements restants sont rectifiés, nous allons encore voir où nous en sommes avec le bloc-moteur.

Les nouvelles chemises de cylindre ont entre-temps toutes été percées à la bonne mesure.

Homme 1
Nous contrôlons encore une fois le diamètre du perçage.

Homme 1
Regardez, ils sont tous pareils.

Homme 1
Avant d’aplanir le bloc, de nombreuses opérations sont encore nécessaires. Ces orifices des canaux de refroidissement doivent être alésés. Il y a beaucoup de rouille dedans, même à l’intérieur. Les trous de boulon des boulons de culasse doivent aussi être nettoyés, surtout le filet. Et les pastilles de sablage. Ce sont ces trois là, elles sont aussi remplacées. Lorsqu’il y avait avant simplement de l’eau dans le bloc comme liquide de refroidissement, elle pouvait se dilater quand elle était gelée et le bloc-moteur pouvait éclater. Ces pastilles s’envolaient en cas de gel afin que le bloc ne puisse pas éclater.

Homme 1
Vous voyez la rouille, également dans le bloc.

Avec une brosse métallique sur une meule pneumatique, un maximum de rouille peut être éliminé.

Les canaux de refroidissement sont dégagés en les perçant avec un foret à métal du bon diamètre.

Les trous de boulon sont nettoyés avec un taraud avec le même filetage.

Homme 1
Nous allons maintenant retirer les paliers d’arbre à cames. Par la suite, le bloc-moteur et tous les conduits d’huile seront nettoyés et ensuite, nous pourrons en monter de nouveaux.

Homme 1
Le bloc-moteur est à présent prêt pour être aplani de manière à éliminer toutes les irrégularités possibles.

Homme 1
Le bloc-moteur doit d’abord être complètement de niveau afin d’être aplani bien uniformément.

Lorsqu’il est de niveau, tout est bien fixé et la machine est réglée.

L’aplanissement même se fait en plusieurs petites étapes car on ne fraise pas plus que ce qui est vraiment nécessaire.

Comme vous pouvez le voir à la surface brillante, le ciseau est passé partout. Le bloc-moteur est donc complètement aplani.

Tout à l’heure, il devra encore être rodé mais nous allons d’abord regarder la culasse car entre-temps, tous les logements de soupape ont été rectifiés. Il faut maintenant tester si toutes les soupapes ferment bien.

 

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.