Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Aménager une terrasse avec Roger

Episode de compilation - Vous souhaitez construire ou rénover votre propre terrasse? Comme toujours, Roger aime partager son expérience.

Transcription 

Alors que le froid hivernal reste derrière nous, nous recommençons déjà à rêver de soleil. Et où en profiter davantage que sur sa propre terrasse? Avec les conseils de Roger, vous pouvez la réaliser vous-même, et en un rien de temps. Voici un résumé de tout ce que nous vous avons déjà appris sur la construction d'une terrasse en bois.

Si vous disposez déjà d’une terrasse ou d’une fondation à l’endroit où vous souhaitez installer votre nouvelle terrasse, vous pouvez la conserver. On en reparle plus tard. / Si vous souhaitez par contre recouvrir un terrain par une terrasse, il faut avant tout stabiliser la surface. C’est ce que nous allons vous montrer.


Stabiliser la surface; cela semble une tâche pour les professionnels, mais pour votre terrasse, vous pouvez parfaitement le faire vous-même. C'est une étape que vous n’éviterez pas de toute façon, sinon la terrasse pourrait s'affaisser. Tout d’abord, tracez le plan de votre terrasse; assurez-vous d’être légèrement plus large que la zone requise afin de pouvoir vous corriger.

Vient alors la question clé: à quelle profondeur creuser? Il faut le calculer. Additionnez l'épaisseur des différentes couches. Il s’agit donc d’une couche de stabilisé, avec une couche de clinkers, de dalles ou de pieds, complétée éventuellement par des supports en caoutchouc, suivie d’une sous-structure en bois ou en aluminium et enfin de votre terrasse (à moins que vous ne la vouliez au-dessus du sol). Si vous devez travailler sous un seuil, prévoyez quelques centimètres de marge pour vous assurer de pouvoir insérer la dernière planche.

Pour l’épaisseur du stabilisé, prévoyez au mieux de 15 à 20 centimètres; c'est donc sans compter les clinkers ou les dalles. Une fois que vous déterminez à quelle profondeur creuser, vous pouvez commencer. Pour les petites zones et les endroits plus délicats comme les bordures, vous creusez avec une pelle. Si vous envisagez de travailler une plus grande surface, louez une grue pour effectuer le gros du chantier. Veillez à localiser les tuyaux, afin de ne pas les endommager lorsque vous creusez.

Une fois à bonne profondeur, commencez par égaliser le sol avec une plaque manuelle ou vibrante. Il est également judicieux d’envisager un revêtement anti-racines afin d’éviter par la suite les mauvaises herbes. Déployez tout simplement cette telle toile, que vous maintenez avec des dalles, puis découpez le long des bords pour la dimensionner.

Vous pouvez commencer à poser le stabilisé. Le sable stabilisé renforcera non seulement le sol pour que votre terrasse puisse être soutenue, mais permettra également à l'eau de pluie de s'infiltrer. Pour vous assurer que l'eau puisse s'écouler, vous pouvez également laisser votre terrasse légèrement en pente en direction du jardin. Vous devez alors également prévoir que la couche stabilisatrice s'incline légèrement.

Le stabilisé peut facilement être préparé avec un mélange déjà fait, pour lequel il suffit d'ajouter de l'eau.

Versez une couche et égalisez-la avec la plaque vibrante pour assurer sa fermeté.

Puis remplissez à nouveau avec du stabilisé et vibrez une nouvelle fois jusqu'à atteindre l'épaisseur requise - 15 à 20 centimètres.

En cas de doute, il vaut mieux une couche trop basse que trop haute, car si vous êtes plus bas, vous pourrez toujours ajuster la hauteur ultérieurement avec des cales. Une fois la couche de stabilisé posée, vous passez à l'étape suivante: placer les clinkers ou les dalles.


Afin d'éviter que la structure inférieure de votre terrasse ne baigne dans une surface humide, elle se place sur des clinkers, des dalles ou des pieds de terrasse. Ceux-ci sont maintenus dans une couche de stabilisé. Vous pouvez poser un lit de pavé complet et y placer et égaliser les clinkers, ou plus simplement faire un tas pour chaque clinkers sur lequel vous presserez bien.

Pour pouvoir travailler plus méthodiquement, tendez une cordelette. De cette façon, vous garderez toujours un point de référence pour la hauteur des pierres.


S'il y a un seuil, vous commencez à cet endroit la première rangée. Versez du stabilisé et placez les pierres dedans. Vous pouvez toujours ajouter ou retirer du stabilisé jusqu'à ce qu'elles se tiennent bien. Controlez régulièrement avec votre niveau à bulle, en prenant bien sûr en compte une légère pente si vous l’avez prévue. Avec une masse ou une dame, vous pouvez bien stabiliser la pierre.

Une fois les deux rangées installées le long des bords, vous pouvez placer les autres rangées en suivant votre cordon de référence. Pour déterminer à quelle distance les séparer, vérifiez où viennent les poutres. Les clinkers doivent pouvoir relier le centre à centre d’une poutre à l’autre, et offrir un support suffisant dans la longueur.


La prochaine étape consiste à placer la structure de support. Si vous envisagiez de construire une nouvelle terrasse sur une terrasse déjà existante, ceci devrait être votre première étape. Au lieu de l’appuyer sur des clinkers ou des dalles séparées, vous ancrez les poutres dans un sol en béton ou en carrelage existant.

Attention: ne le faites que s’il est encore en bon état, sans morceaux détachés ou cassés. N'oubliez pas non plus que ces types de surface ne permettent pas l’infiltration de l'eau et que vous devriez prévoir une légère pente pour l’évacuer. Vérifiez également que les seuils soient suffisamment hauts pour que les planches de votre terrasse puissent passer par dessous.

Vous pouvez par la suite visser les planches de terrasse dans la sous-structure, mais vous remarquerez non seulement les vis, mais vous devrez aussi plus rapidement faire face à la rouille. C'est pourquoi des systèmes existent pour fixer les planches de manière invisible. Le système que vous pouvez utiliser dépend du type de planches que vous choisissez. Certains systèmes nécessitent une sous-structure en bois et d'autres un support en aluminium. La méthode se veut assez similaire, mais nous aborderons les deux systèmes.


Si vous allez placer comme support une structure en bois, il est recommandé d'utiliser le même type de bois que celui utilisé pour la terrasse. Mais vous pouvez aussi envisager une alternative. Ici, par exemple, ce sera une terrasse en padouk, mais pour l'infrastructure, nous optons plutôt pour du bois dur stratifié, qui est tout aussi durable et pourtant beaucoup moins cher.

Ainsi, à partir des poutres, vous créez un cadre qui sera placé sur les pierres.


Les bobines ne sont pas indispensables, mais fourniront un cadre plus solide. Ce cadre reposera donc sur les pierres et se maintiendra droit sous votre terrasse. Réalisez les barres transversales sur mesure avec une scie à main ou une scie à onglet.

Posez les poutres pour vérifiez avec une règle si elles sont approximativement alignées, mais assurez-vous - certainement pour une surface hermétique où l’eau ne peut pas s’évacuer – que vous ayez une petite inclinaison. Vous pouvez modifier la pente au moyen de cales.

Si possible, utilisez la partie restante de la poutre précédente pour la nouvelle rangée. De cette manière, la jointure entre deux poutres sera toujours à un endroit différent.

Aux extrémités, les barres doivent être au même niveau, du coup si vous travaillez contre un mur, vous pouvez alors les pousser avec une longue règle ou un niveau. Si vous souhaitez ancrer les planches de manière discrète à l’aide d’un système de clipsage, il est conseillé de munir les extrémités des poutres d’un clip approprié. Il existe différents systèmes, alors consultez au préalable le manuel adéquat.

Si la position des poutres est correcte et qu'elles sont toutes là, vous pouvez éventuellement placer des bobines. Elles ont toujours une longueur identique, car les poutres doivent conserver la même distance centre à centre. Vissez les bobines sur les poutres de support, en pré-perçant éventuellement.

Utilisez des vis qui correspondent au type de bois avec lequel vous travaillez; voici le paduk, on utilise donc des vis pour du bois dur tropical - elles disposent de stries qui facilitent le forage dans le bois.

Combien de bobines placer entre les poutres? Il suffit de voir la quantité de bois qui reste après avoir scié les poutres et de la répartir avec la structure. Plus il y a de supports intermédiaires, plus ce sera solide.

En option, vous pouvez également placer des supports en caoutchouc entre les pierres et les poutres.


Bien que beaucoup trouvent cela superflu dans la pratique, vous pouvez en principe visser les poutres dans les pierres. Percez d'abord le bois avec une perceuse à bois et dans la pierre avec une perceuse à pierre, puis percez le trou plus profondément avec une perceuse à percussion. Vous ancrez ensuite les poutres avec des bouchons appropriés dans les pierres.

Pour ce qui est des poutres en aluminium, vous allez opérer d’une manière similaire.


Certains systèmes de clips nécessitent une structure de support en aluminium. Etant donné que différents systèmes peuvent différer les uns des autres, ici aussi, bien sûr, vous devez toujours commencer par lire le manuel en premier pour pouvoir tout fixer correctement.

Tout comme pour les poutres en bois, les rails en aluminium doivent être ancrés en rangées sur la surface.

Vous devez donc réaliser des rails sur mesure, à l'aide d'une scie à métaux ou d'une scie à onglet avec une lame en métal.

Si le système fournit un profilé de début et de fin, vous commencez par ceux-ci. Faites-les sur mesure, placez-les correctement et vérifiez la perpendicularité.


Les attaches sont montées ici aux profilés de départ et de fin à l’aide de vis auto-taraudeuses. Si vous travaillez sans profilé d'extrémité, vous pouvez faire glisser les pinces extérieurs pour la fixation aux planches dans les rails avant de les placer contre un mur. Vous ne pourrez plus les atteindre par la suite.

Si vous devez couvrir une longueur plus conséquente, vous pouvez attacher deux rails ensemble via un support de connexion.

Commencez par le premier et le dernier. Vous pouvez déjà les visser dans le sol pour le moment, afin qu'ils ne bougent pas si vous les touchez accidentellement. Parce que les supports en aluminium ne doivent pas reposer à même une surface humide, vous mettez encore un patin en support entre la surface et les porteurs.

Certains systèmes fournissent des supports avec lesquels les rails sont placés contre le sol, tandis que d'autres fixent les rails avec un bouchon qui frappe à travers le métal. Dans ce cas, assurez-vous que votre marteau soit suffisamment long pour pouvoir réduire la distance entre le métal et la surface de la pierre ou du béton.

Lors de l’installation des rails intermédiaires, veillez à ce que le centre à centre reste toujours bien identique.


Vérifiez avec une longue règle ou un niveau qu’ils soient à la même hauteur, en tenant compte d’une inclinaison minimale. Si nécessaire, ajustez la hauteur à l’aide de cales.


Si les poutres sont bien en place, fixez-les complètement dans le sol. S'il existe un profilé de début et de fin, vous vissez également les poutres transversales à travers les supports. Et s’il existe un profilé de recouvrement supplémentaire, contre lequel vient plus tard la plinthe, vissez-le avant de poser les planches. Une fois l’infrastructure en aluminium posée, vous pouvez procéder à l'installation des planches.


Lorsque vous choisissez votre type de terrasse, vous devez vous attarder sur certains points. Si par exemple vous ne voulez pas traiter le bois, il vieillira et votre terrasse obtiendra un aspect différent.


Un autre matériau contenant du bois qui nécessite un faible entretien, c’est le composite. Vous pouvez alors choisir entre un noyau complet ou un noyau en mousse.


Demandez-vous également si vous préférez des planches lisses ou à rainures. Sur des planches lisses, vous glisserez moins vite en cas de pluie, puisque l'eau ne peut pas rester entre les rainures.

Comme mentionné précédemment, vous pouvez les visser directement dans la sous-structure. Dans ce cas, vous devez enfoncer les vis suffisamment profondément pour qu’elles ne dépassent pas. Assurez-vous qu'elles soient bien en ligne; ça a l'air mieux. Vous pouvez également clouer les planches au lieu de les visser. Avec une fixation invisible au côté inférieur, vous évitez la rouille et le rendu en paraitra également meilleur.

Avant de fixer, commencez par vérifier si vous pouvez terminer avec une planche entière. Si vous vous retrouvez avec un excédant, il est préférable de ne pas commencer par une planche complète, mais de raccourcir uniformément de quelques centimètres dans la largeur, à chaque extrémité. Si vos planches ne sont pas de longueur égale à votre terrasse, vous devrez en raccourcir la longueur avec la scie circulaire. Pour des découpes arrondies, vous pouvez utiliser une scie sauteuse. Si vous débutez une nouvelle rangée avec l’excédant de la rangée précédente, vous obtenez un joli décalage. Vous pouvez déjà disposer les planches pour obtenir une première idée du rendu. Et comment les fixer à présent?

Si vous avez placé des poutres métalliques, une encoche est prévue dans laquelle les clips sont glissés. Vous le vissez dans les poutres de support en métal. Les clips se clipsent ensuite dans la rainure de la planche en bois de la terrasse afin qu'elle soit bien fixée aux poutres inférieures.


S'il y a encore un profilé de départ en aluminium pour terminer, vous le vissez également. Si vous travaillez contre un mur et que vous ne pouvez pas le visser, utilisez de la colle. Puis laissez la planche s’aligner de manière contrôlée et poussez-la fermement une fois bien installée.

Un conseil: pour éviter tout ce travail de perceuse, de vis et de clips, utilisez une sous-structure en aluminium où les pinces sont déjà toutes attachées. Vous pouvez ensuite y installer une bande inférieure qui atténuera le bruit. Les planches correspondent a des encoches précises et vous pouvez donc facilement les connecter sans rien devoir visser.

Une chose fort pratique avec ce système, c’est que vous pouvez également très facilement détacher des planches si vous devez récupérer quelque chose tombé entre, et que vous ne parvenez pas à atteindre.
Si vous disposez d’une infrastructure en bois, la méthode de fixation des planches de terrasse dépend de la manière dont ces panneaux sont formés. Si les planches disposent d’une encoche, alors les clipses ou les attaches sont placés sur la poutre de support, se clipsent dans l’encoche de la planche de terrasse et sont ensuite vissées dans la poutre de support.


Vous pouvez utiliser un maillet en caoutchouc pour fixer correctement les planches. Si les planches de terrasse ne comportent pas d’encoches, le système fournira à la place une série de clips que vous fixerez au-dessus des poutres inférieures et une série de clips que vous fixerez au bas de la terrasse. Ils s'assemblent ensuite et assurent l'ancrage. Placez les planches à chaque fois contre la poutre inférieure et marquez l'endroit où vous devez percer pour les clips. Utilisez une équerre pour cela.

Lors de l’installation de la terrasse, conservez toujours un joint de dilatation d’au moins 10 mm entre les planches et de 15 mm lorsque la terrasse rencontre un mur.

Une vos planches installées, votre construction sera quasiment achevée; il ne reste plus que la finition.


La terrasse est bien là, mais à moins que ce ne soit une terrasse à hauteur du sol, vous pouvez toujours regarder en dessous. On prévoit donc une démarcation. Une possibilité consiste à installer un panneau en aluminium, que vous collez ou vissez simplement sur les côtés. Un panneau en aluminium sera particulièrement pratique si vous souhaitez que l'herbe vienne jusque la terrasse; vous évitez ainsi que la terre n’entre directement en contact avec le bois, ce qui rallonge la durée de votre terrasse.

Toutefois, vous obtiendrez le résultat le plus uniforme avec une bordure dans un matériau identique à celui de vos planches. Pour cela, placez une plinthe en bois ou une planche de terrasse contre les extrémités. Sciez les sur mesures. Pour une belle finition aux coins, vous découpez les planches de biais, par exemple en utilisant une scie à onglets et en la réglant à 45 degrés. Vous prépercez simplement; un marquage n’est pas nécessaire, puisque les planches derrière s’étendent sur toute la longueur. Du coup le perçage sera correct. Vérifiez bien que la bordure supérieure de votre plinthe se situe bien à hauteur du plancher de votre terrasse. Vous pouvez facilement vérifier cela avec un niveau à bulle ou une règle. Ensuite, vous noyez suffisamment les têtes de vis pour les cacher.

Et pour terminer, vous pouvez encore toujours traiter le bois.


Vous pouvez donc encore toujours huiler ou décaper le bois pour lui donner un aspect différent et le protéger. En le traitant thermiquement, vous augmentez la durabilité et le bois se contractera ou se dilatera moins, puisqu’il absorbe moins d'humidité. Il devient donc plus résistant à la moisissure et à la pourriture du bois.


Comme vous pouvez le constater, construire une terrasse de vous-même, ce n’est pas un travail si fastidieux, et pourtant vous pouvez en profiter pendant de nombreuses années.

Pour rester informé de nos plus récentes réalisations sur Dobbit TV, rendez-vous sur notre site web, et inscrivez à notre magazine en ligne!

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.