Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Isoler avec Roger

Episode de compilation - Vous pouvez laisser l'isolation de votre maison à un professionnel, mais vous pouvez aussi placer vous-même certains types d'isolation. Avec Roger, nous discutons de la manière d'y faire face.

Transcription 

Beaucoup d’habitations plus anciennes ne sont pas, ou en tous cas pas entièrement, assez bien isolés. Un endroit souvent négligé, c’est le grenier, et cela alors que beaucoup de chaleur se perd à travers le toit. En isolant cet espace, vous économisez non seulement de l'argent, mais vous vous offrez également la possibilité de le transformer en une pièce tout confort, à température agréable. Par ailleurs, rien ne vous retient: c'est un travail que vous pouvez réaliser vous-même.

 

Si vous souhaitez isoler, il existe deux options: soit vous placez d’abord le matériau isolant, et vous finissez les murs par la suite, soit vous utilisez des panneaux tout prêts, où l'isolation et la finition sont déjà intégrées. Nous allons aborder ici ces deux méthodes, mais dans tous les cas, c’est précédé par une mise en place.


Quel type d'isolation allez-vous placer? La règle veut que si vos murs ne sont parfaitement droits, vous ne les posez jamais directement contre. Vous devriez d'abord avoir un treillis qui formera une base bien droite pour votre bricolage.

Si vous placez une isolation en laine minérale, celle-ci remplira l'espace entre les boiseries. Si les chevrons ne sont pas assez épais pour vous permettre de insérer immédiatement une bonne couche d'isolant, commencez alors avec une couche plus fine et ajoutez par la suite l’isolation plus épaisse le long du nouveau treillis.

 
Dans notre cas, Roger doit d’abord placer une fine couche de laine de verre avant de placer le treillis. Pour l’isolation elle-même, nous verrons cela plus tard.

 


Roger isole donc ici en deux fois, étant donné qu’il applique d'abord une couche plus mince à hauteur des chevrons, puis remplit jusqu'au couples avec une couche plus épaisse. Si vous souhaitez travailler de suite avec une épaisse couche d'isolant, vous prolongez les chevrons avec des lattes en bois jusqu'à ce qu'elles soient suffisamment éloignés pour pouvoir placer l'isolant entre elles.

 
A la place d'un treillis en bois, vous pouvez également installer une structure en métal, dans laquelle vous faites glisser votre isolation. Dans ce cas, vous utilisez des profilés; lesquels choisir? Cela dépend de l'épaisseur de l'isolant que vous allez placer. Avec ces profilés, vous allez former un cadre autour du mur. Vous les coupez sur mesure avec une cisaille ou une grignoteuse. Conservez un peu de distance jusqu’au mur, et vérifiez systématiquement que vous travaillez bien à niveau. Ensuite, vous faites des subdivisions dans le cadre au moyen de profilés en C. La distance entre ces profilés s'ajuste à la largeur de l'isolation. Fixez les profilés en C à l’aide de vis ou d’une pince à profilé. Et plus tard, on placera alors l’isolation dans ces profilés.

 

Si vous travaillez avec des panneaux isolants, vous devrez alors aussi prévoir un treillis, mais cette fois l’écart devra rester aussi faible que possible, puisqu’il ne sera pas rempli. Il y a également un certain nombre de points supplémentaires à prendre en compte, étant donné que vous placerez les panneaux isolants contre le treillis et qu’il faudra parfaitement les joindre, ceci afin d’éviter des ponts thermiques.

 
Une fois les murs pourvus de votre structure, commencez par le toit incliné.

 
L’étape suivante consiste à appliquer l'isolant. Il existe deux possibilités assez répandues: isoler avec de la laine minérale, ou alors avec des panneaux pour lesquels la finition de la plaque de plâtre est déjà achevée.


La laine minérale, telle que la laine de verre ou la laine de roche, c’est un matériau isolant aussi bien thermique qu’acoustique. Vous trouverez la valeur R sur l'emballage; plus ce chiffre est élevé, meilleure sera la valeur d'isolation. Ceci est déterminé sur la base de l'épaisseur du matériau. La valeur Lambda elle aussi est un indicateur; plus cette valeur est faible, moins la matière conduit la chaleur et donc mieux elle isole. Vous achetez la laine en rouleaux ou en plaques, que vous coupez sur mesure. Vous posez ensuite les morceaux de laine entre les treillis que vous avez déjà installés.

 
Une règle assez simple consiste à mesurer la distance entre les lattes de bois et d'y ajouter 1 cm, de sorte que votre isolation puisse parfaitement s’y glisser. La découpe se fait à l’aide d’un couteau isolant, ou plus simplement avec un couteau à pain.

La laine de verre se veut très irritante, alors protégez-vous bien avec des lunettes et des gants de sécurité, et puis portez des vêtements à manches longues. Aérer suffisamment bien la pièce. Et si ce n'est pas possible, portez un masque anti-poussière.

 
En utilisant la même méthode, vous pouvez également isoler votre sol. Placez donc un treillis, où viendra se placer l'isolation. Vérifiez que vous utilisez un produit convenant effectivement pour l’isolation des sols.


L'isolation a été placée partout? Il est temps de tout achever, puisqu’on doit bien sûr prévoir un revêtement.

C’est ce que nous allons découvrir dans la seconde partie de cet épisode consacré à l’isolation. Roger vous montre comment placez vous-même un pare-vapeur, contre votre isolation en laine minérale. Il vous démontre ensuite la deuxième option, à savoir l'isolement au moyen de panneaux. Vous les positionnez généralement contre un treillis, mais si ce n’est pas nécessaire, il existe encore un moyen de fixer ces panneaux sans cette structure. Tout cela sera abordé de suite, dans la seconde partie!

 


Dans la première partie de cet épisode consacré à l’isolation, nous avons déjà vu comment placer une structure en treillis, pour obtenir une surface -à niveau- contre laquelle vous pouvez travailler. Vous avez alors la possibilité de placer la laine minérale en plusieurs ou en une seule fois. Dans ce dernier cas, il peut être nécessaire de prolonger les chevrons de manière à pouvoir intégrer une épaisse couche d'isolant. Nous avons donc déjà vu comment placer le treillis ainsi que la laine minérales; et maintenant, il s’agit de s’attaquer à une finition étanche.

 
Avant de recouvrir l'isolant avec un pare-vapeur, assurez-vous d'abord que tous les joints et ouvertures soient fermées. Si ils sont trop petits pour être remplies de laine minérale, utilisez alors de la mousse pure.

 
Et c’est à présent au tour de l’écran de vapeur. Et c’est indispensable si vous ne travaillez pas avec des panneaux déjà prêts à l'emploi.

 
Le pare-vapeur se pose à horizontal sur le treillis. Mesurez la distance et ajouter 10 cm. Indiquez également jusqu’où s’étend la largeur; Assurez-vous qu'il y aie un petit surplus au niveau du sol.

Coupez ensuite la protection sur mesure. Placez-la contre le mur en superposant un peu de chaque côtés, et pas à même le treillis. Lorsque deux pare-vapeurs se rejoignent, horizontalement ou verticalement, assurez vous toujours qu’il y aie une superposition.

Pour assurer une étanchéité à l'air et à la vapeur, vous collez d’un ruban toutes les jointures, horizontalement et verticalement. Les agrafes, avec lesquelles vous avez fixé le pare-vapeur, forment elles aussi une petite ouverture, et donc là encore vous collez du ruban.

Pour relier complètement les bords du pare-vapeur aux parois, vous utilisez un kit.

 
Pour compléter ce bricolage, il ne vous reste plus qu'à finir avec des plaques de plâtre. Mais il existe aussi une possibilité d'appliquer isolation et finistion en une seule fois; Et Roger nous montre comment!


La méthode la plus rapide pour isoler une pièce vous-même consiste à utiliser des panneaux qui contiennent à la fois l’isolation ‘et’ la couche de plâtre, ou de MDF. Ici aussi, une structure en treillis doit être prévue, comme nous l'avons démontré dans la partie précédente. Et nos panneaux y sont ensuite tout simplement attachés.

 

Ici et là, il vous faudra naturellement découper les panneaux, comme pour les fenêtres et les coins. Dans tous les cas, assurez-vous que des jointures bien fermées soient chaque fois garanties.

 
Lorsque les plaques ne peuvent pas glisser les unes dans les autres car vous devez les raccourcir, appliquez de la mousse PU sur les bords. De cette façon, il n’y aura pas de ponts thermiques. Utilisez de la mousse avec une faible force d'expansion afin qu'elle ne ressorte pas des joints. Si vous travaillez avec des panneaux comportant une couche de finition décorative, collez-les plutôt avec du ruban adhésif afin de ne pas tacher les panneaux. Et lorsque tous les panneaux sont placés, il est temps de passer à la finition.

 
Si vous avez opté pour des panneaux avec une couche décorative en MDF qui recouvrent l'isolant, il vous suffit de remplir les grandes jointures avec un kit polymère, et de placer les plinthes. Ces panneaux ne demanderont pas plus de travail de finition. Mais pour les panneaux avec une couche de plaque de plâtre, il faut encore plâtrer les rainures entre les panneaux. Une fois fait, vous pouvez achever, en plâtrant ou avec un papier peint intissé, et en appliquant une couche de peinture.

 

Ici, Roger a systématiquement travaillé contre une construction en lattes; ce qui lui garantit que les panneaux sont bien placés en ligne droite, même si les anciens murs ne sont pas parfaitement alignés. De plus, cette construction servira de cavité d'air à certains types d'isolation.

Dans un cas relativement exceptionnel, imaginons quel vous travaillez contre des murs complètement à niveau, vous pourriez éventuellement opérer sans treilli, et simplement fixer les panneaux isolants avec les colliers de serrage et vis appropriées, directement à même la surface. Dans cette pièce, par exemple, il y a déjà une couche d’isolation, qui a été couverte avec un pare-vapeur. Mais comme cet espace n’est pas encore suffisamment isolé, Roger installera des panneaux isolants supplémentaires. Ce qui se fait directement contre l'ancienne isolation. Comme ces nouveaux panneaux serviront déjà de pare-vapeur, Roger perfore d'abord bien l'ancien pare-vapeur.

C’est qu’il ne peut toujours y avoir qu'un seul écran pare-vapeur; de cette façon, vous évitez la condensation entre les couches. Roger commence ensuite par placer des pinces en U. Entre les panneaux, il y a toujours un clip intermédiaire en forme de Z. Et complètement à la fin, il y aura une pince d'extrémité. Vous vissez ces pinces. Pour le reste, le placement des panneaux se veut similaire à celui contre une construction en lattes, ce que nous avons déjà pu voir auparavant.

 
C’est ici la base pour tous les bricoleurs qui veulent isoler par eux-même. Bien que ces techniques s’appliquent en particulier aux greniers, vous pouvez bien sûr aussi les adaptées à d’autres endroits, en procédant de la même manière.

Vous souhaitez revoir des épisodes complets aconcernant l’isolation et obtenir des conseils supplémentaires de Roger? Surfez sur www.dobbit.be. N’oubliez également pas de vous abonner à notre newsletter, afin que vous restiez toujours au courant de nos plus récentes réalisations.

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.