Aménagement du garage avec Roger

Naturellement, un garage accueille en premier lieu une voiture mais peut aussi servir d’espacea multifonctionnel. C’est pourquoi nous survolons dans cette émission toutes sortes de façons de rénover et réaménager votre garage. A commencer par… le sol.

Transcription 

Naturellement, un garage accueille en premier lieu une voiture mais peut aussi servir d’espace multifonctionnel. C’est pourquoi nous survolons dans cette émission toutes sortes de façons de rénover et réaménager votre garage. A commencer par… le sol.

 


Il est évident qu’un garage doit avoir un sol qui résiste à l’usure et aux taches. Un enduit de sol rendra le sol de garage résistant aux rayures et à la saleté. Pour cela, commencez par nettoyer le sol avec un détergent et rincez ensuite en profondeur avec de l’eau propre.

Puis vous dégraissez entièrement le support avec un mélange de 20% de vinaigre de cuisine et 80% d’eau.

 


En tout cas, n’utilisez jamais de produits de nettoyage alcalins tels que le savon brun, les cristaux de soude et l’ammoniaque, car ceux-ci ont une valeur pH trop élevée.

Laissez le produit agir pendant 15 minutes et puis rincez bien. Ensuite le support doit sécher pendant quatre jours avant d’appliquer l’enduit.

Dès que cette période est passée, vous aspirez encore. Protégez les bords avec de l’adhésif afin de ne pas les colorer par accident.


Mélangez bien le produit, aussi bien dans le pot qu’après avoir ajouté l’eau. Appliquez la première couche le long des bords avec un pinceau. Pour les grandes pièces, vous pouvez utiliser un rouleau à peindre sur un manche télescopique.

Après 24 h, vous appliquez une première couche de finition; utilisez pour cela le même produit, mais dilué.

Encore 24 h plus tard, il est temps pour la seconde couche de finition, que vous appliquez également non diluée de façon croisée sur la couche précédente.

Après un séchage de 72 h, l’enduit peut déjà être foulé, mais attendez bel et bien 7 jours avant de rouler par-dessus avec la voiture.

 

Si vous cherchez une solution plus facile ou provisoire pour votre sol de garage, les dalles en PVC sont idéales. Celles-ci sont durables, faciles à nettoyer et se placent sans devoir casser le sol existant. Ensuite vous pouvez aussi retirer les dalles sans problème.

Vous encliquetez les dalles en PVC comme un puzzle. Vous n’avez donc pas besoin de colle, de sous-couche ou d’un apprêt. Vous déposez les dalles et les emboîtez avec un marteau en caoutchouc. Si nécessaire, vous les sciez sur mesure.

A l’instar du stratifié, vous devez bel et bien garder un joint de dilatation sur les chants, afin que les dalles puissent se dilater en cas d’écarts de température.


Voilà pour le sol. Nous passons à la porte de garage; vous pouvez aussi vous en charger.


Vous ne devez pas forcément repeindre d’emblée une porte de garage qui a perdu son éclat. Vous pouvez aussi simplement la traiter avec un multispray lubrifiant et protecteur. Pulvérisez la porte, laissez le produit un peu agir et frottez ensuite l’excédent avec un chiffon doux.


Rafraîchir une porte de garage est une chose. Mais lors de la rénovation de votre garage, réfélchissez quelque peu au fait qu’une telle porte isole souvent mal. Vous pouvez en partie y remédier en plaçant par-dessus des plaques d’isolation rigide, comme par exemple en XPS (c’est le polystyrène extrudé).


Afin de gaspiller le moins de plaque possible, vous pouvez toujours commencer la rangée suivante par la chute. Et vous poursuivez jusqu’à que la porte soit remplie.

 


Si vous avez encore une porte de garage que vous devez ouvrir manuellement, vous pouvez l’automatiser vous-même. Contrôlez bel et bien d’abord que votre porte satisfait aux bonnes exigences; vous les trouvez sur l’emballage du moteur. Il est aussi important que la porte puisse rester à mi-chemin et ne soit pas refermée automatiquement par les ressorts.

En premier lieu, veillez à une prise électrique à côté de la porte, si tel n’est pas encore le cas.


Si vous voulez ajouter une prise électrique, débranchez avant tout le fusible du garage. Enlevez l’ancien boîtier et desserrez les pinces. Puis vous posez la nouvelle prise sur le mur et vous placez un tube électrique vers la nouvelle prise électrique. Commencez par indiquer son emplacement. Avec des pinces, vous fixez un tube PVC là où passent les fils électriques. A l’extrémité ils ressortent de la nouvelle prise électrique.


Dans une situation idéale, vos câbles ressortiraient sur votre prise électrique actuelle et de là, vous pouvez faire une boucle vers la suivante. Mais il se peut que vous deviez encore tenir compte de l’éclairage. Dans ce cas, vous utilisez des connecteurs rapides, afin de pouvoir prévoir un branchement supplémentaire.

Quand tous les fils sont raccordés, vous mettez tout en place et vous fixez l’avant de la prise. Maintenant vous pouvez aussi installer complètement la prise de courant pour le moteur.

Dans une phase suivante, vous placez le moteur pour votre porte de garage. Pour cela, commencez par desserrer les barres de verrouillage de la porte.


Placez les colliers d’assemblage et fixez-les avec un tournevis. Tendez la courroie via la vis prévue.

Puis vous fixez le moteur au guide. Placez l’axe d’entraînement et fixez-le avec des colliers.

Le rail se positionne au milieu de la porte. Percez une ouverture pour fixer le collier au mur. Dans le haut de la porte vient le collier de fixation.

Vous placez le rail dans le collier supérieur. Vous le fixez avec une vis de boulon et un écrou mais encore sans serrer complètement.

Les colliers de suspension du moteur doivent encore être fixés au plafond. Si des poutres sont suspendues, comme ici, prévoyez entre elles une poutre plus petite pour y suspendre les colliers du moteur. Posez le rail au milieu et contrôlez qu’il est suspendu de niveau. Mesurez la distance entre les points de fixation dans le moteur. Ainsi vous savez à quelle dimension vous devez plier les colliers de fixation, avec lesquels vous fixez le moteur à la poutre ou au plafond.

 


Puis vous programmez le moteur. Ouvrez entièrement la porte et réglez cette position. Puis vous la refermez et vous fixez aussi le point de fermeture idéal dans le système. Il est important que la porte ne soit pas totalement ajustée au fond car si elle sent une résistance, elle s’ouvre à nouveau.

Vous pouvez aussi encore placer un verrouillage d’urgence, qui veillera à pouvoir encore entrer dans le cas d’une panne de courant. Pour cela, vous percez un certain nombre d’ouvertures au milieu de la porte à l’aide du gabarit. Puis l’arrêt d’urgence est fixé. Celui-ci est constitué d’un fil avec une serrure. Le fil est fixé à l’arrêt sur le rail avec quelques liens rapides et une vis de boulon. En cas de panne, vous pouvez ouvrir la serrure via une clé et actionner le déverrouillage manuel via le fil, ce qui permet d’ouvrir la porte avec la main.

Maintenant vous pouvez aussi installer un clavier à code à l’extérieur. Vous réglez le code et suspendez le clavier à l’extérieur. Votre porte automatique est désormais complètement prête à l’emploi.
Si vous avez un espace suffisant, vous pouvez aménager votre garage en atelier. Nous vous donnons quelques idées.
Une armoire supplémentaire pour ranger par exemple le matériel de bricolage, les poubelles et toutes sortes d’objets est toujours utile. Vous pouvez réaliser une telle armoire sur mesure.

Commencez par déterminer ce que que vous voulez ranger dans votre armoire et dessinez un concept basé sur ces dimensions. Notez les dimensions intérieures mais aussi les dimensions totales, compte tenu de l’épaisseur de vos plaques.

Puis vous établissez un plan de sciage. Vous pouvez par exemple le donner dans le négoce de bois local pour faire scier votre bois sur mesure.
Avant tout vous tracez sur la paroi arrière de l’armoire les emplacements de tous les éléments. Avec une chute, vous pouvez vite tracer l’épaisseur des planches.

Indiquez déjà où vous percerez. Un conseil: si vous indiquez toutes les dimensions possibles sur une chute de bois, vous pouvez vite les reporter sur votre plaque avec celle-ci.

Pré-percez sur ces points. Protégez les parties par de l’adhésif aux endroits où les parois latérales et les panneaux de dépose se poseront. En effet, vous ne pouvez pas les peindre, autrement la colle n’adhérera pas bien.

 


Vous pouvez aussi déjà préparer les parois latérales. Vous pouvez arrondir les angles supérieurs en traçant avec un pot de peinture et en les sciant avec une scie sauteuse. Eliminez les irrégularités avec une lime et poncez lisse avec un papier abrasif.
Utilisez la paroi arrière pour déterminer l’emplacement de vos tablettes sur les parois latérales. Veillez bien à ce que les côtés inférieurs soient parfaitement égaux. Vous pouvez à nouveau utiliser un accessoire pour désigner l’endroit où percer. Et vous pré-percez à nouveau. Si vous voulez enchâsser complètement les vis plus tard, vous utilisez une mèche à fraiser.
Dans une prochaine étape, vous pouvez appliquer un apprêt afin que la peinture adhère mieux ensuite. Quand l’apprêt est sec, vous pouvez peindre. Faites aussi les tablettes.

Quand vous avez retiré l’adhésif et que la peinture est entièrement sèche, vous pouvez commencer à monter les éléments.

Commencez par la grande tablette, soutenue par un accessoire à angle droit. c’est vissé dans le panneau. Appliquez de la colle sur l’assemblage et contrôlez avec un bloc que les distances jusqu’aux extrémités sont bel et bien respectées. Vissez les deux planches via le dessous. C’est maintenant au tour des parois. Vissez-les à la première tablette et à la paroi arrière. Les tablettes plus petites et les parois intermédiaires peuvent suivre ensuite.

De petites roues sont encore un ajout pratique si vous voulez déplacer facilement l’armoire. Indiquez au bas de la plaque de fond où elle doivent se positionner et serrez-y les vis. Puis vous pouvez coller le fond à sa place. En guise de renfort, vous vissez encore une plaque supplémentaire par-delà les vis de roue. Vous fixez les roues avec des rondelles d’étanchéité et des écrous. Ensuite vous collez encore un renfort supplémentaire entre les deux parties d’armoire. Pour cela, vous pouvez utiliser une chute.

Appliquez de la colle sur les parois intermédiaires et vissez solidement la plaque supérieure. Vous pouvez reboucher les trous de vis par la suite avec un peu de matériau de remplissage pour le bois.

Cette porte de garage devait aussi devenir un rangement pour les poubelles, donc vous réalisez maintenant les poubelles sur mesure. Pour cela, tracez d’abord les dimensions des poubelles. Faites couper des plaques sur mesure en bétonplex; c’est un matériau qui résiste bien à la saleté et à l’humidité. Collez et vissez les éléments en forme de boîte. Vous laissez le fond du bac PMD un peu ouvert afin de pouvoir le nettoyer facilement plus tard. Et ici aussi vous vissez encore une paire de roues afin de pouvoir rouler les bacs. Pour éviter que les bacs frottent contre l’armoire, vous placez encore un guide à l’intérieur des deux côtés. Vous le réalisez en traçant la profondeur de l’armoire sur deux lattes et en les sciant sur mesure; faites-le à chaque fois à l’onglet sur un côté. Pré-percez avec la mèche à fraiser, de telle sorte que les bacs glissent aisément le long des vis tout à l’heure. Mesurez la hauteur atteinte par les bacs et fixez à cet endroit les lattes avec quelques vis.

En guise de finition, vous poncez lisse les trous de vis remplis et vous appliquez encore une couche de peinture pour les cacher complètement.

L’armoire est prête à l’emploi et peut être mise à sa place.
Un conseil supplémentaire pour votre garage: pour mieux voir les flancs de la voiture en entrant, vous pouvez placer un miroir. Pour cela, vous ne devez pas percer en fait car il existe des bandes adhésives qui supportent le poids d’un miroir. Mais si vous voulez être certain, vous utilisez des pinces pour miroir. Vous les pré-poinçonnez, vissez les deux pinces inférieures et indiquez où doivent se placer les pinces supérieures. Vous fixez le miroir en le glissant d’abord dans les deux pinces supérieures et puis dans les deux pinces inférieures.

Maintenant nous avons déjà une armoire de rangement mais vous ne voulez pas trop éloigner l’outillage que vous utilisez souvent. Un rayonnage à outils est alors fort utile; nous en réalisons un nous-même en suspendant des tablettes avec un évidement contre un cadre. Dans ces tablettes viennent des trous pour ranger des tournevis et autres outils de dimensions différentes. Vous trouvez les dimensions exactes pour ce bricolage dans le plan de construction afférent. Pour cela, informez-vous sur le site internet.

Pour réaliser les tablettes, vous partez d’une longue planche, contre laquelle vous collez et clouez avec quelques clous sans tête une latte mince.

Collez une seconde planche sur la première, qui se positionne juste contre la latte. Clouez-la aussi avec des clous sans tête.

Réalisez un certain nombre de ces tablettes. Plus tard vous les scierez en morceaux, en fonction de l’aménagement souhaité de votre étagère à outils.


Puis vous pouvez réaliser le cadre. Il sera entièrement constitué de lattes, avec un peu de jeu entre elles. Commencez à partir d’un cadre vide avec un angle de lattes de 90 degrés. Ainsi vous avez toujours une référence correcte pour un angle droit, sans avoir besoin chaque fois d’une équerre.

Placez une latte perpendiculaire à une première latte et fixez-la avec de la colle et des clous.

Veillez à avoir une planche de la même largeur que le jeu que vous laisserez entre les lattes. Ainsi vous ne devez jamais mesurer l’emplacement de la latte suivante. Fixez alors la latte suivante et continuez de cette façon.

Maintenant que les lattes horizontales sont déjà fixées d’un côté, vous les retournez et les fixez aussi à l’autre extrémité avec de la colle et des clous.

Pour donner une base plus solide aux lattes, vous placez encore une troisième planche en dessous au milieu.


Sciez les lattes sur mesure et pratiquez-y une coupe oblique. Une partie sera fixée contre le cadre et l’autre partie en guise d’appui contre le mur. Les parties s’accrocheront joliment ensemble.

Percez les trous pour les vis à quelques vingt centimètres l’un de l’autre.

Faites bien attention à la fixation des morceaux: une partie de la latte se pose à chaque fois sur le cadre, et l’autre partie contre le mur. Vous collez et vissez les morceaux sur le cadre.

Tracez la position du panneau sur le mur. Indiquez aussi l’emplacement de la partie d’appui de la latte. Percez légèrement dans le mur sur les points où vous avez déjà percé dans la latte. Puis vous percez entièrement dans le mur avec la perceuse à percussion en position marteau. Insérez les chevilles et fixez les lattes d’appui avec une vis.

Si vous positionnez maintenant le cadre, il doit rester solidement suspendu.

Maintenant vous poursuivez avec les tablettes auxquelles vous suspendrez les outils. Vous les sciez, ajustées à la taille de l’outil, comme par exemple les tournevis. Juxtaposez les outils et indiquez sur la tablette la longueur que doit avoir le morceau. Indiquez aussi l‘emplacement des tournevis. Puis vous sciez la plaque sur mesure. Poncez les angles et percez les trous que doivent traverser les tournevis. Puis vous pouvez les suspendre à leur place sur la tablette.

 


Pour d’autres outils, tels que des pinces, vous procédez de façon similaire: vous les juxtaposez et indiquez leur emplacement sur la tablette. Puis vous percez les trous. Pour des outils plus grands, vous aurez bel et bien besoin d’une scie-cloche, d‘une mèche plate, d’un foret-aléseur ou d’une mèche à spirale rapide.

Vous raccourcissez un peu les tablettes auxquelles seront suspendues les scies à bois, afin qu’elles ne gênent pas le reste du matériel. Indiquez le milieu de l’avant du bloc; étant donné qu’un tenon vient sur ce point, vous percez à cet endroit. Vous pouvez y suspendre la scie à bois. Vous utilisez le même système pour les clés.

Pour une scie à métaux, il suffit de suspendre deux tablettes à une petite distance l’une de l’autre.

Si vous voulez suspendre des marteaux, vous réalisez un trou qui crée une ouverture dans l’avant de la tablette. Là, le manche peut glisser.

Vous poursuivez de cette manière, jusqu’à ce que vous soyez satisfait de l’aménagement de votre rayonnage à outils. Un aspect pratique est de pouvoir ensuite simplement glisser les tablettes selon le besoin.
Et puisque nous sommes occupés avec les systèmes de suspension: un porte-vélo mural est utile si vous voulez gagner de la place dans votre garage Pour ne pas solliciter les pneus, nous réalisons ici un système de suspension du vélo par le cadre. Il est encore pourvu d’un clapet, ce qui vous permet de ranger de petits objets.

Lors de la détermination des dimensions, veillez à ce que la largeur du porte-vélo mural soit plus grande que la moitié de la largeur de votre guidon. Ainsi il ne heurtera pas le mur.

Sciez déjà les deux côtés sur une plaque de bois. Ici doit venir l’évidement. Choisissez un diamètre qui permettra d’accrocher facilement le vélo. Indiquez sur la plaque de bois où vous scierez; tenez compte à nouveau de la distance de la moitié de votre guidon.


Sciez avec la scie sauteuse et limez éventuellement là où c’est nécessaire. Quand vous avez terminé un côté, vous pouvez simplement tracer l’ouverture sur l’autre côté. Réalisez alors le dessous et l’arrière du porte-vélo sur mesure.


Vous sciez de biais le panneau avant afin qu’il déborde joliment dans l’évidement.

Ici on travaille avec des charnières invisibles. Pour cela, vous reportez le centre sur votre planche. Après avoir percé, vous fixez la charnière.

Si vous voulez pouvoir ouvrir aisément le couvercle, vous percez encore un trou dans lequel vous pouvez insérer une boucle.


Maintenant vous pouvez visser les charnières. Encollez une planche de couverture au-dessus du porte-vélo. Dès que tout cela est fait, vous pouvez encore nourrir le bois avec une huile à base d’eau.

Pour la boucle avec laquelle vous pouvez le couvercle, vous pourriez utiliser du cuir que vous récupérez simplement d’un ancien sac à main par exemple. Vous le coupez sur mesure avec une paire de ciseaux pour textile. Afin de pouvoir percer le cuir sans le faire tournoyer, vous posez la pièce entre deux planches. Serrez solidement et percez à travers. Fixez dans le couvercle avec un boulon.

Il ne vous reste alors qu’à percer un trou à l’endroit où descend le boulon. Votre porte-vélo est prêt à l’emploi.

Il est évident qu’un garage suffisamment spacieux peut être sans crainte multifonctionnel. Il peut servir de buanderie. Naturellement vous pourriez acheter les armoires de rangement adéquates mais nous préférons les réaliser nous-mêmes.


L’avantage des armoires réalisées sur mesure dans le garage est que vous pouvez tenir compte dans la conception des éventuels tuyaux qui font obstacle et que vous pouvez les y cacher.

Pour commencer, vous retirez les anciens appareils et vous mesurez tout avec précision.

Eliminez les restes de silicone avec un cutter ou, si nécessaire, avec de l’acétone.


Vous réalisez les meubles en MDF que vous faites scier sur mesure dans le magasin de bricolage ou que vous sciez vous-même avec une scie circulaire. Ajustez celle-ci à la bonne profondeur et placez des plaques qui doivent avoir la même largeur l’une sur l’autre pour travailler plus vite. Ainsi vous les sciez déjà sur mesure dans la longueur.


Pour scier sur la largeur, vous avez besoin en fait d’un tréteau supplémentaire au milieu, mais si vous n’en avez pas, vous posez une seconde plaque en dessous de celle que vous scierez sur mesure.

Ensuite vous pré-percez déjà les trous pour la connexion entre les armoires, pour les supports d’armoires-bancs et pour les charnières. Faites-le à chaque fois à environ 5 centimètres du bord, afin que le bois ne se fendille pas.


Sur l’emballage de vos charnières figure un plan de perçage, où est aussi mentionnée la mèche dont vous avez besoin. Vous posez le modèle sur votre bois et vous tracez où vous devez percer. Utilisez un support de perçage pour être certain que le trou est parfaitement droit.


Après le pré-perçage, vous appliquez un apprêt; ceci est incontournable, certainement pour le MDF.

Poncez les chants du bois.

Maintenant vous pouvez peindre le bois dans une couleur au choix.

Quand tout est sec, vous pouvez commencer le montage dans la buanderie.


Avant de visser les éléments les uns aux autres, contrôlez qu’ils sont bel et bien perpendiculaires. Mesurez aussi que les distances sont à chaque fois identiques. Si tout correspond, vous pouvez visser les éléments.


La fixation contre le mur n’intervient qu’après que tous les éléments d’armoire sont certainement de niveau. Pour que les tablettes soient à la même hauteur du sol que les côtés des armoires, vous placez des blocs de bois dans le haut et dans le bas. Puis vous pouvez visser les tablettes sur les côtés.

Ensuite vous montez l’ensemble de niveau. Roger fixe la tablette qui se pose sur les armoires au moyen d’une ferrure d’assemblage; une partie se place sur le côté des armoires et l’autre partie sur la tablette proprement dite. Vous vissez aussi dans le haut les tablettes qui se placent au-dessus des armoires, de telle sorte que les vis ne sont pas visibles.

Montez toutes les tablettes et également les portes. Placez les charnières sur les points que vous avez déjà indiqués. Si nécessaire, vous pouvez encore un peu régler.


Maintenant que les armoires sont en place, vous pouvez les aménager et placer aussi le lave-linge.


Les tuyaux d’évacuation doivent se situer au moins à une hauteur de 60 cm pour éviter que l’eau s’écoule hors de la machine pendant le lavage. Vous évitez les nuisances olfactives en plaçant un siphon ou en en créant un au moyen de coudes.

Posez un tapis de caoutchouc sous le lave-linge pour atténuer le bruit. Vous suspendez libre le tuyau du lave-linge dans l’évacuation, afin que l’air puisse s’en échapper au moment où l’eau arrive.

Si votre garage se trouve dans une partie plus basse de l’habitation, un système de pompe doit être installé pour amener l’eau au niveau du rez-de-chaussée.
Cette émission sur la rénovation et l’aménagement de votre garage est terminé. Si vous désirez tout revoir en détails, vous retrouvez naturellement nos vidéos sur www.dobbit.be, et si vous vous inscrivez à notre magazine en ligne gratuit, vous restez au courant chaque semaine de toutes les nouveautés sur notre chaîne.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.