Comment efficacement assembler le bois

Dr. Matos - Ep. 1 - Joints de bois
Le bois peut être raccordé de différentes manières. Dans ce Dr. Matos, nous vous donnons un aperçu pratique des connexions communes.

Transcription 

Vous pouvez assembler le bois de différentes manières. Ce Docteur Matos vous offre un aperçu des raccordements les plus courants.


En tant que premier assemblage, nous retrouvons la technique de collage à joints plat, ce qui signifie simplement que vous associez des pièces en bois les unes aux autres en ajoutant de la colle à bois, sans aucune opération supplémentaire. Cela vous fera gagner un temps considérable, et c'est facile. Appliquez toujours de la colle à bois sur une surface dépoussiérée et dégraissée.
En séchant, ce collage n’adhère correctement que si on y applique assez de pression. Vous resserrez la pièce avec des pinces à colle. En se contractant, les surfaces collées peuvent légèrement se déplacer, et même s’étirer en hauteur. Pour éviter cet effet, placez une autre pince à colle le long du côté opposé.


Ensuite, on retrouve un assemblage en dents et rainures, comme par exemple lorsque vous utilisez du stratifié en clics ou des panneaux OSB ... Dans cet exemple, nous allons réaliser une dent de huit mm et une rainure de dix millimètres. Il y aura ainsi un écart de deux millimètres pour contenir la colle à bois.


Pour fabriquer la dent, utilisez une défonceuse. Fixez le goujon à la machine, puis reserrez suffisamment avec la clé. Pour régler la fraise à la profondeur correcte, cherchez d'abord le point zéro. Vous poussez le goujon contre le bois, et baissez complètement le réglage de la profondeur. C’est le point zéro, puis vous ajustez à nouveau la profondeur en fonction de l’ampleur de fraisage souhaité. Indiquez sur votre pièce à quelle profondeur vous devez fraiser de chaque côté de la dent. Et pour en savoir plus sur l'utilisation d'une défonceuse? Visionnez sur notre site Web un épisode dédié à cet outil.
Vérifiez pour être sûr si la tige de la fraise arrive bien juste sur le point de marquage. Vous placez la fraise de façon à qu’elle soit fixée à la pièce de travail à l’aide du guide, ce qui vous permet d’obtenir bientôt une prise bien stable. N’oubliez pas de bien fixer la pièce de travail elle-même. Un petit conseil: ne reserrez pas votre pièce de travail avec des pinces à colle, ces dernières interfèrent avec la machine pendant le fraisage. Par conséquent, contenez votre pièce de travail entre quelques planches. De la sorte, vous garderez plus de liberté au niveau des mouvements. Portez également vos lunettes de sécurité, un casque pour les oreilles et votre masque anti-poussière. La défonceuse produit déjà beaucoup de poussière, et la poussière de MDF se veut particulièrement fine.
Utilisez posément la machine, manipulez-la d’un mouvement fluide. Une fois le côté terminé, retournez la planche et recommencez. Vous réalisez ainsi la dent, et on peut à présent s’attaquer à la rainure correspondante.


Il est temps de réaliser la rainure. Fixez solidement une deuxième pièce et marquez l’emplacement de la rainure. Reconfigurez le fraisage. La bordure de la pièce n’est pas trop large, mais assurez-vous que la fraise puisse complètement reposer sur elle, et opérer normalement. Si la défonceuse se veut équipée d'un système d'extraction de poussière, ce sera utile: non seulement pendant le fraisage, l'appareil récuperera beaucoup de copeaux, mais vous pourrez également dépoussiérer votre rainure par la suite.
La dent et la rainure sont prêtes, appliquez encore maintenant la colle: cela se produit sur les deux joues de la dent, la rainure - fraisée plus profondément que la dent - absorbera la colle, il vous suffira ensuite d’ôter l'excédant de colle.
L’assemblage dent-et-rainure se veut non seulement plus solide, et ne présentera aucune fissure dans la contraction ou la fissuration du bois au travers de laquelle vous pourriez voir, car la dent sera toujours en place.


La Languette est un autre assemblage solide. Il consiste en une petite latte, la languette, collée entre deux rainures. Pour fabriquer la languette, une latte de vingt millimètres de large a été découpée dans cet exemple. Vous avez ensuite besoin d'une tête de fraisage qui permet d’extraire le matériau latéralement, et qui ôte autant que l'épaisseur de la latte. Sur chaque pièce, vous devez ôter autant que la largeur de la petite latte, à savoir dix millimètres, mais ajoutez un petit écart d'un millimètre.
Fixez la bonne tête de fraisage et configurez la bonne profondeur. Assurez-vous de travailler à une distance de onze millimètres, ce qui fonctionnera plus facilement si vous avez marqué un tracé sur la pièce à travailler. La tête de fraisage doit parfaitement se situer au milieu de la bordure.
Une fois la pièce bien fixée, laissez la machine faire le travail. La languette s'intègre parfaitement dans les rainures, notamment grâce à l’écart que vous avez ajouté. Il suffit d’appliquer de la colle à bois sur les deux pièces, de les assembler et l’assemblage est prêt.
Cette technique crée une liaison solide, mais vous remarquerez la languette sur les extrémités. La facilité de cette technique, c’est que vous ne devez configurer qu’une seule fois la défonceuse pour créer la languette.


Vous réalisez cet assemblage ici aussi avec une languette, seulement vous ne laissez pas la languette traverser complètement votre pièce de bois, vous ne la remarquerez donc pas aux deux extrémités. Donc, vous commencez par refaire d’abord une latte. Conseil important, prenez du multiplex: il est composé de couches de bois croisées, ce qui le rend extrêmement résistant.
Laissez la rainure sortir pour que vous restiez toujours à environ cinq centimètres de la fin. Indiquez. Une fois que vous disposez de la ligne directrice, vous pouvez fraiser la rainure. Une fois la première planche prête, entamez la seconde. Soyez prudent lorsque vous terminez le mouvement de fraisage. La rainure est fraisée avec une tête arrondie. Là où la fraise s’arrêtera, la rainure sera donc légèrement arrondie. Afin d’insérer facilement le languette dans la rainure, faites-la un peu plus courte. La coupe se fait rapidement au ciseau à bois. Vérifiez si le languette s’intègre facilement à l'intérieur et ensuite, il vous suffit de coller les pièces.


L’assemblage aux tourillons offre également un résultat intéressant: dans ce cas, vous assemblez des pièces en bois avec des broches dans des trous prépercés.
Pour pré-percer les trous, vous devez percez à angle droit, ce qui fonctionne bien avec cet accessoire. Vous collez une latte sur un bloc de bois, avec un trou au milieu. Nous avions déjà réalisé cela auparavant, alors voici une bref retour pour se rafraîchir la mémoire.
Dessinez le milieu de la latte. Mettez votre mètre pliant à dix centimètres pour mesurer, parce que c’est plus précis. Vous ne serez ainsi pas dérangé par une plaque métallique usée qui se trouve au début du mètre et qui pourrait influencer le résultat. Forez avec la mèche à bois. Au bout de cette latte, viendra un bloc de renforcement. Vous dessinez cela aussi au milieu. Là viendront plus tard deux trous dans lesquels viendra un tube en métal. Dessinez les trous, amorcez avec une poinçon afin que vous puissiez plus facilement mettre la mèche et forez ensuite les trous. Dessinez la longueur des tubes métalliques. Sciez avec une scie à métaux et faites la même chose pour le deuxième morceau de tube. Mettez de la colle de contact pour fixer les tubes. Cette colle va rapidement sécher, vous pourrez ensuite enfoncer les tubes dans la pièce en bois à l’aide d’un marteau d’établi. S’il y a encore quelques ébarbures ou échardes, vous les poncez avec un peu de papier de verre. Reportez ensuite le point centre sur la pièce en bois, ce qui permettra plus tard de positionner, via le trou dans la planche, le milieu de la pièce d’aide sur la ligne tracée. Il vaut mieux faire ce trou un peu plus grand avec l’aide d’une mèche souveraine. Poncez ensuite l’ensemble. Il y a peu de place pour visser les deux parties en bois, la colle à bois sera suffisante. Il n’y aura quand même pas de pression lors de l’utilisation de cette pièce. Laissez la colle bien sécher sans oublier d’utiliser une pince de serrage. Eliminez la colle superflue.
Retour à notre pièce de travail. Même avec ce modèle simplifié, vous pouvez également pré-percer. Il suffit de marquer les positions sur le MDF. Divisez en morceaux égaux. Pour déterminer la profondeur du trou de forage, positionnez le tourillon et collez sa longueur sur votre foret à bois. La broche doit pouvoir s’insérer à la même profondeur dans chaque pièce. Avec cette fixation de tourillon, vous pouvez percer tous les trous en un tour de main. Une fois cette opération terminée, vous appliquerez bien sûr de la colle à bois pour obtenir un joint renforcé. Appliquez-en un peu dans les trous et complétez le bord. Insérez les broches dans les trous. Et assemblez ensuite fermement les pièces à l’aide de quelques coups secs de marteau. Utilisez toutefois bien un support de frappe, comme une latte, pour éviter de détériorer le MDF. L'avantage de cette connexion, c’est que vos pièces ne glissent pas, il n'y a pas de perte de bois, mais vous devez toutefois travailler avec beaucoup de précision pour que les trous de perçage correspondent, ce que vous pouvez certainement faire avec notre accessoire de perçage!


Une autre variante, c’est le bouvetage en dents de scie. Ici aussi, vous établissez une sorte d’assemblage par broches pour que vos pièces en bois ne puissent pas se déplacer pendant le montage. Marquez les endroits où les liaisons de bouvetage devraient se situer. La connexion n’est pas aussi forte qu’avec la languette, vous ne devez donc pas utiliser cette technique pour des travaux extérieurs. Pour réaliser cet assemblage, vous avez besoin d’une fraiseuse à lamelles. Il faut toujours découper la moitié d'un tel bouvetage dans chaque pièce. Pendant l'opération, vous pressez contre la machine. Fixez votre pièce contre un bloc butoir. La rainure sur la machine vous permet d’être conforme aux positions désignées. Pour la finition, vous prévoyez évidemment encore de la colle à bois, et vous assemblez alors l’ensemble.


Une autre technique pour conclure: la connexion à chevrons. Elle offre une grande surface de collage et donc une adhérence optimale, et évite que les lattes ne se déplacent lors du séchage de la colle. Pour cette technique, vous utilisez une machine combinée, dotée de fonctions de fraisage. Vous pourriez probablement consulter un bricoleur chevronné pour vous conseiller, mais en tant que’aperçu, vous pouvez déjà suivre son fonctionnement. Numérotez les pièces les unes après les autres et découpez-les à l'aide de la tête de fraisage spéciale à motif à chevrons. Vous répétez cette opération de chaque côté que vous avez marqué d’un A. Ensuite, réglez la tête de fraisage plus haut pour travailler les côtés marqués d’un B. De cette façon, les côtés correspondants se clipsent ensemble, et vous obtenez un assemblage solide. Aux extrémités, vous distinguez même une belle connexion figurative.
Ce docteur matos s’achève, suivez-nous également sur notre newsletter pour encore plus de conseils utiles! Merci de nous avoir regardé, on se retrouve pour un prochain épisode!

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.