Faites votre jardin de rêve vous-même 13

Faites votre jardin de rêve vous-même - Ep. 13 - Finale
Dans cette mini série de jardins, nous aménageons un jardin complet. Dans le dernier épisode du jardin des rêves, Jean remplit les frontières, dans la cour avant de la maison.

Transcription 

Dans cette mini-série sur les jardins, nous aménageons entièrement un nouveau jardin. Dans le dernier épisode de notre jardin de rêve, Jean aménage quelques bordures dans le parterre à l’avant de l’habitation.

Notre jardin de rêve est en voie d'achèvement. Maintenant que tout est terminé à l'arrière, nous allons faire le reste du travail à l'avant. Et nous allons remplir deux bacs à plantes devant, mais nous allons le faire d'une manière facile, qui donne des résultats rapides et qui ne coûte pas trop cher.
Oui, il s’agit ici de notre premier parterre, qui mesure un petit deux mètres sur six. Comment comptons-nous le garnir? Nous allons le remplir par l’arrière, contre la clôture des voisins, en y plaçant trois arbustes qui vont s’imposer. Au début ils seront encore petits, mais vont grandir au fil des années, et pour cela nous allons utiliser un genre de recouvre-sol jusque contre le chemin. En effet, il faut toujours s’assurer de ne pas placer d’arbuste le long d’un chemin, car vous devrez sinon les tailler chaque année pour les garder en dehors de l’allée. Donc, les arbustes viennent tous ici à l’arrière, contre la clôture, et c'est là que viennent les recouvres-sol, mais je vais d'abord joliment égaliser le sol, ce que je fais très facilement avec un rateau. Oui, je fais un mètre quatre-vingt-cinq, j'ai besoin d’un long manche, qui est même ici allongé, ce qui est encore mieux pour mon dos.
Oui, si vous comptez planter au printemps, vous devez au préalable vérifier la qualité du sol, et j’ai remarqué que le sol ici est assez maléable, très sablonneux, il y a des morceaux d’argile entre, que nous pourrions laisser se décomposer, mais la première chose dont ce sol a réellement besoin, c’est d’améliorer sa rétention en eau et que nous allons faire en ajoutant un améliorant pour sol et un bon produit pour le sol, vous trouverez plusieurs bonnes marques sur le marché, que vous pouvez reconnaître comme ceci: un améliorant pour sol dispose d’une structure maléable, ne contient pas de mottes dans le sac, et si vous versez le contenu, que vous ramassez une poignée pour essayer d’en faire une boule – quelle que soit le force exercée – cette boule devrait aussitôt se défaire une fois la poigne relâchée. C’est très spongieux, ce qui favorise la rétention en eau, par laquelle les bactéries dans le sol bénéficieront d’un meilleur développement, du coup les racines se fixeront et se développeront beaucoup plus rapidement, et de la sorte le sol deviendra beaucoup plus sain et améliorera encore mieux sa rétention d'eau.
Oui, il est temps de planter, le premier arbuste que je vais placer, ici contre la paroi, est un Choisya, un Choisya fera facilement deux mètres de haut, c’est presque aussi élevé, donc, je devrais presque choisir de le placer au milieu du parterre, afin de laisser l’ensemble plus tard joliment se garnir; ne placez jamais un arbuste si proche d’une clôture parce qu’il va alors ne se développer que de moitié; oui, il s’agit d’une plante qui fleurit de mai à juin-juillet, en fait c’est une printanière un peu tardive, mais qui reprend souvent à l’hiver, et c’est ce que nous voyons ici, qu'il s’agit d’une deuxième floraison, donc on en profite deux fois plus. Nous allons la mettre quelque part par ici.
La seconde que nous allons planter, c’est cette Potentilla, qui vient de potentia/puissance, ce sont des arbustes qui recouvrent le sol sans trop prendre de hauteur, et qui sont parfaits pour recouvrir ce couvercle ou encore également la zone, là, on a ici un puit en-dessous, nous disposons à peu près de six ou sept centimètres de terre solide, oui, ce n'est pas suffisant pour planter, nous allons donc continuer autour, et nous laisserons le soin à ces plantes de recouvrir le sol ici, et assurer une belle floraison en été. Regardez, c'est les anciennes floraisons que vous distinguez maintenant, car elle a déjà fleuri depuis quelques mois, elle fleurit vraiment jusqu'à fin septembre, mi-octobre, et les abeilles en raffolent.
Et pour le dernier arbuste contre cette clôture, oui, nous disposons déjà d’une plante printanière, d’une estivale, ceci c’est une floraison plus tardive en automne et en hiver, et une floraison plus précoce au printemps, tout se combine très bien, ceci c’est une viorne, mais une viorne qui fleurira très tard, qui fleurira sur les branches dénudées en hiver et continuera ensuite à fleurir jusqu'au printemps, si ça ce n'est pas beau! Elle fera environ la taille de la clôture, c’est un peu pour cela que je l’ai choisie, la plupart des viornes deviennent beaucoup plus élevées, mais elle pourrait alors devenir gênante pour les roses de nos voisins, c’est pourquoi elle ne doit pas être plus élevée que cette clôture, elle sera environ tout aussi haute, un mètre vingt, trente maximum, par contre elle va se développer en largeur, du coup je ne vais bien sûr pas la placer tout contre la fenêtre, mais plutôt ici dans le milieu.
Mais comment allez-vous planter? Rappelez-vous qu'un trou de plantation doit disposer du double volume de celui de la taille du pot. Ce qui signifie que le trou doit être une fois plus profond, et une fois plus large. J’expliquerai un peu plus tard pourquoi. Je jette un coup d'œil à notre pot, voila, et puis je mesure avec ma pelle, voilà un demi-pot, ici, là, et là, et c'est à peu près la taille du trou de plantation. Voila.
Le trou de plantation est assez grand, environ la double surface du pot, et aussi beaucoup plus profond que le pot, c’est que vous vous en sortez bien. Ce que nous allons faire maintenant, c'est de prendre un améliorant pour le sol et de en mélanger deux doses avec une dose du sable que j'ai creusé, et ça va former une bonne base de terre.
Nous n’allons pas jeter ça hé, c’est juste une estimation que l’on fait, vous devez toujours vous assurer que vous disposez de plus d’améliorant pour le sol que de sable, et nous pouvons à présent tout bien mélanger, ce que je fais toujours à la main, nous n’allons pas planter des arbres , il ne s’agit pas de quantités importantes, regardez, une fois le mélange de sable avec l’améliorant de sable bien prêt, on l’étale ensuite tout simplement dans le fond du trou. Et plus tard, lorsque la plante y sera, nous allons alors compléter les bords. Tout d’abord, nous allons voir si elle se défait facilement, ce que l’on fait en donnant une bonne tape sur le bas, ce qui fait qu’elle se libère généralement bien, et vous n’allez casser aucune racine, voila, là on voit qu’elle a déjà bien grandi, on ne doit plus s’en préoccuper, et on place tout simplement la plante dedans.
Faites cela soigneusement, afin de ne rien endommager. Appuyez bien, d'abord à la main, puis à nouveau avec vos pieds, en rajoutant de l’eau.
Un petit coup dans le pot, regardez, par ces trous, si vous achetez vers la fin de saison, vous disposerez souvent via ces ouvertures de racines qui ont poussé, et ce que vous devez faire, c’est juste les couper avec un couteau pour que le reste des racines soit intact. Voila, c’est une belle plante, hé, on rajoute un peu là, n’oubliez pas la profondeur du pot, c’est la profondeur de la plante, pas un centimètre de plus ou de moins, c’est très important pour la bonne croissance de la plante.
Donc, quand vous êtes par dessus, il suffit de presser ici avec ses doigts, c'est tout simple. Un peu avec le pied. Assurez-vous d’avoir une petite rigole, pour ne pas répandre ni gaspiller trop d'eau.
Voila, nous avons maintenant planté, 1,2,3 ... 5 arbustes. À bonne distance de la clôture, il s'agit maintenant de combler le reste avec un revêtement végétal, et pour cela j'ai choisi une Vinca Minor, c'est-à-dire la petite pervenche, que vous connaissez certainement, ces plantes qui poussent très vite, et se portent aussi bien au soleil qu’à l'ombre, mais qu’il faut toutefois bien tailler d'une manière spéciale pour les laisser fleurir très fortement dans le bleuté chaque année, on obtient vraiment un tapis bleu.
Combien faut-il en placer par mètre carré? Eh bien, cela dépend de la taille de la plantation, puisqu’ici nous disposons de grands pots, oui, ce sont des pots d'un diamètre de dix-huit centimètres, vous les avez aussi en beaucoup plus petits, ils sont un peu moins chers, même si ceux-ci aussi ne coûtent pas cher, mais avec cette forme, cette taille, nous allons nous limiter à quatre plantes par mètre carré. Je vous garantis déjà qu'après un an, toute la surface sera recouverte.
Une question que vous pourriez vous poser, c’est pourquoi on ne pose ici aucune bâche contre les racine, pour empêcher les mauvaises herbes? Eh bien, c’est très simple, parce que la Pervenche, la vinca, s’étend de stolons au-dessus du sol, et a besoin de toute la terre pour s’enraciner, pour que les nouvelles racines puissent se développer, et donc ici on ne pose aucune bâche anti-racine, mais nous allons bien prévoir un revêtement anti-racine ici, dans le second parterre, où viendra du gazon.
A présent, il est temps de passer au milieu, le long de l’allée, là aussi nous avons mis une bordure et ici c’est encore plus facile et moins chère. Nous posons des plantes de chaque côtés, contre le chemin, la porte d'entrée et le long de l'allée, avec une plante qui, à mon avis, est toujours sousestimée, à savoir la cloche pourpre, oui, l’heuchera ou la cloche violette est un membre de la famille des Saxifragacées, une plante très facile, qui s’adapte très bien à tous les terrains, et qui pousse également facilement, il vous faut donc pas grand-chose pour joliment recouvrir une grande surface. Vous ne voulez pas de plantes trop hautes à l'endroit où vous sortirez de la voiture, ce qui vous dérangerait plus qu’autre chose, ni de plantes ligneuses, et encore moins de plantes épineuses, plantez-là une plante vivace d'environ trente à quarante centimètres de haut, qui fleurit magnifiquement et que vous pouvez apprécier toute l'année, notamment pour ses magnifiques couleurs de feuilles, et au milieu, nous allons planter des Pennisetum, oui, les Pennisetum évoquent ces brosses avec lesquelles on nettoyait à l’époque les les lampes à huile. Cette herbe existe dans toutes sortes de variétés - grandes, petites - c'est ici une plus petite variété, l’hameln (hameln), mais vous avez également des variétés plus grandes. Je préfère voir ces herbes quand elles peuvent se développer tout autour, je ne les mettrais jamais trop près les unes des autres et pour cette bordure qui fait environ six mètres de long, je n’en ai pris que six. Une par mètre, c'est plus que suffisant. Et vous verrez, le résultat sera magnifique, mais nous mettrons ces Pennisetum dans un tissu anti-racine. Pourquoi? Eh bien, il est très difficile de désherber sous ces herbes en expansion, et, pour nous faciliter le travail, nous utiliserons un revêtement anti-racine uniquement pour cette partie centrale.
J'ai découpé la toile sur mesure et divisé soigneusement la longueur pour mes six plantes d'herbe Pennisetum. La corde est tendue, le mètre est juste à côté, donc je peux maintenant indiquer où je vais devoir creuser le trou une fois que le mètre et le cordon seront retirés, car le trou de plantation doit être exactement au milieu, et si je le fais avec la corde encore tendue, alors ça ne réussira jamais, du coup j'indique maintenant à quelle hauteur les trous doivent venir, donc à une distance d'un mètre. [...] C'est à quatre mètres et demi, et celui-ci à cinq heures et demie. Voila, et maintenant on peut enrouler le cordon et ranger le mètre.
Nous allons planter, et ici aussi nous utilisons la méthode du trou de plantation, c'est-à-dire deux doses d’améliorant du sol de n’importe quelle marque, que l’on mélange avec une dose de terre creusée et là aussi nos herbes pourront facilement prendre. La première chose que je vais faire c’est de remplir les trous de la plante, à la bonne profondeur, comme ça, puisque bien entendu nous devrons encore faire des trous dans le tapis de sol, encore un peu plus, et ici aussi c’est pareil; la hauteur du pot, c’est la hauteur de la plante, vous ne pouvez pas vous tromper.
La cloche violette, ou la Heuchère, est disponible dans le commerce dans toutes sortes de couleurs, et l’une des plus belles selon moi, ce sont celles avec feuilles pourpres foncées, légèrement plus claires en bas, en haut, les jeunes feuilles, regardez pourpre, qui deviennent un peu verdâtre, ah, c’est une plante vraiment très belle qui non seulement expose une floraison mais aussi ses feuilles, et donc vous en profitez tout au long de l’année. L’Heuchera s’étend avec des pousses souterrains, contrairement à la Pervenche, qui se développe avec des pousses en surface, maintenant, ces pousses souterrains ne traverseraient jamais la toile anti-racine, c’est pourquoi nous avons seulement placé une bâche contre les racines dans les herbes Pennisetum que nous avons mis au milieu, mais sur le côté on a maintenant l’Heuchera.

Une plante qui ne prend pas trop de hauteur, très facile à entretenir, qui s’exprime bien sur tous les types de surface, une plante très bon marché que vous pouvez acheter n'importe où et que vous plantez très facilement, vous en prévoyez 3 ou 4 maximum par mètre, encore une fois c’est en fonction de la taille du pot. Nous disposons d’un total de trente-six plantes pour les deux côtés, soit dix-huit par côté, il y a six mètres, ce qui fait donc trois par mètre. Voila, c'est vite calculé.
Et même ici après la plantation, notre règle s'applique: on verse abondamment, et je vous explique pourquoi. Si vous placez une motte de racines dans le sol, la motte est généralement plus humide que le sol et le sol va littéralement aspirer l’eau de la motte, puisque la terre agit comme une éponge, c’est pourquoi nous allons ajouter de l’eau supplémentaire à la motte, en arrosant à nouveau, et peut-être même encore demain, à moins qu’il se mette à pleuvoir, c’est une autre histoire, maintenant, au lieu d’arroser, vous pourriez également au préalable laisser la motte tremper dans un seau d’eau, et les planter comme cela, ce qui vous épargnera de devoir les arroser, mais bon regardez, je me promène avec mon arroseur tout rose et je suis content du résultat.
C’est sûr, une telle bâche c’est laid, on va la recouvrir avec une couche d’écorce. Une épaisse couche d’écorce, ce ne sera toutefois pas nécessaire; si vous voulez une couche d’écorce sur tout le terrain pour lutter contre les mauvaises herbes, vous pourriez en effet placer une couche plus épaisse, de trois, quatre ou même cinq centimètres d’épaisseur. Cela se fait de la même façon, regardez, on les étale, et plus tard on va les répartir au rateau.
Y a-t-il quelque chose de plus agréable dans un jardin que d’aménager son propre jardin, et regardez, nous l'avons fait rapidement, je l'ai réalisé tout seul en à peine quatre heures, et si vous n'avez pas l'habitude de planter, comptez une bonne journée, mais certainement pas plus longtemps. C’était bon marché, pour toutes ces plantes ensemble, disons quelques dizaines d’euros et c’est toujours le bienvenu, et puis surtout nous avons tout bien réalisé. Nous avons opté pour les bonnes plantes aux bons endroits sans exagérer, et pour pas se retrouver avec trop d’espèces de plantes différentes, nous avons dans ce parterre six espèces différentes, pas plus, et c’est tout un art qui nous permet de garantir le plus beau des effets.

Ainsi, le jardin de rêve est achevé. Voulez-vous revoir tous les épisodes? Surfez alors vite sur notre site web. Merci de regarder et continuez à profiter de votre propre jardin.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.