naar top
Menu
Logo Print

SORTES DE REVÊTEMENT DE TOITURE

Si vous voulez installer vous-même une toiture plate, vous pouvez le faire avec différents matériaux. Les trois principaux sont le bitume, l'EPDM et le PVC. A côté de ça, vous pouvez aussi opter pour une toiture verte écologique.

1. Bitume
2. PVC
3. EPDM
4. Toiture verte

 

1. REVÊTEMENT DE TOITURE EN BITUME

Bitumen

Le revêtement de toiture le plus fréquent pour les toitures plates est celui en bitume. Il s'applique avec un brûleur. Sous l'effet de la chaleur, le matériau va se liquéfier et adhérer correctement. Lorsque le bitume est appliqué comme il se doit, il a une longévité de 30 ans. La membrane bitumineuse est disponible dans différents coloris, le plus courant étant le noir. Elle protège votre toiture de toutes les conditions climatiques et des effets de l'ozone. Par ailleurs, elle est suffisamment solide pour que l'on puisse placer des panneaux solaires dessus

Il existe deux sortes de bitume:

  • Les mélanges avec du plastomère
    Ceux-ci sont résistants aux UV et n'ont donc pas besoin de couche de ballast protectrice.
  • Les mélanges avec de l'élastomère
    Ceux-ci sont plus souples et adhèrent mieux, mais ne résistent pas aux rayons du soleil. Pour augmenter la longévité de ce revêtement de toiture, on travaille souvent avec une couche d'ardoise ou de gravier. Ainsi, les rayons du soleil n'entrent pas en contact avec le bitume.

2. REVÊTEMENT DE TOITURE EN PVC

PVC

Ce revêtement de toiture se compose de matières synthétiques. Comme le bitume, le PVC est chauffé. Ici, on utilise de la colle combinée à de l'air chaud produit par un souffleur spécial. Ainsi, la colle va se fixer sur la couche inférieure. L'avantage de ce matériau est qu'il nécessite peu d'entretien. De plus, il a une durée de vie d'environ 30 ans et est entièrement recyclable. La seule chose dont on doit tenir compte avec le PVC, est qu'il ne peut pas être placé directement sur l'ancien revêtement de toiture. Si on le fait, il faut appliquer une couche de séparation.
 

La composition d'une toiture avec revêtement en PVC se présente comme suit, de bas en haut

  • Support et sous-toiture
    Tout en dessous se trouve le support recouvert de panneaux OSB. Ces panneaux robustes sont à base de copeaux de bois comprimés.
  • Ecran pare-vapeur et isolation
    Sur ces panneaux OSB est appliqué un écran pare-vapeur, généralement en polyéthylène, afin d'éviter la condensation dans l'isolant situé au-dessus.
  • Film PVC
    Maintenant, on déroule le PVC et on le découpe aux bonnes dimensions. Les bandes sont fixées avec de la colle qui est chauffée mécaniquement et qui adhère ainsi au PVC. Ensuite, les joints sont soudés.




3. REVÊTEMENT DE TOITURE EN EPDM

EPDM

Depuis plusieurs années, le revêtement de toiture en EPDM a la cote. Contrairement au bitume, il n'est pas chauffé avec un brûleur. En général, il est collé, mais il existe aussi plusieurs autres possibilités. L'EPDM résiste aux conditions météorologiques les plus extrêmes. De plus, c'est aussi un matériau très durable. Sa longévité est estimée à une cinquantaine d'années. En outre, il est entièrement recyclable. C'est la solution idéale pour ceux qui cherchent une toiture écologique.

 

 

 

Il existe différentes manières de placer une étanchéité de toit en EPDM

  • BallastlaagEPDM avec couche de ballast:
    Avec cette technique, les films en caoutchouc sont juste posés sur le toit. Ils sont maintenus en place grâce à la couche de ballast (le plus souvent du gravier). Avec cette technique, la pose est très rapide.
  • Collage de l'EPDM:
    Ici, les films sont collés sur une couche sous-jacente. Veillez toutefois à ce que le support convienne pour l'encollage. Si ce n'est pas le cas, mieux vaut prévoir une couche intermédiaire.
  • Fixation mécanique:
    Le film EPDM peut aussi être fixé de manière mécanique. Et ce, de deux manières. D'une part par le dessous du revêtement de toiture, d'autre part par le dessus.
    Le but est de ne pas abîmer le film.

4. TOITURE VERTE

Une toiture verte constitue la solution idéale, lorsqu'on n'a pas de place pour un jardin. Une toiture verte ou toiture végétalisée peut être mise en place aussi bien sur une toiture plate que sur une toiture inclinée.

Il existe deux sortes de toiture verte

  • Les toitures vertes intensives

Intensieve groendak

Ici, il est surtout important que la construction du toit soit suffisamment solide. Car le toit est doté d'un jardin comme celui que l'on aurait normalement sur la terre ferme. L'avantage est que l'on bénéficie d'un jardin en hauteur. L'inconvénient est l'énorme entretien nécessaire.

  • Les toitures vertes extensives

GroendakIci, la toiture est recouverte de plantes grasses, de mousse et d'herbes nécessitant peu d'entretien. Cette végétation est beaucoup plus légère, moins chère et plus facile à vivre qu'une toiture verte intensive. Quel que soit le type de toiture verte, la détection des fuites est difficile.

La composition d'une toiture verte est plus ou moins standard.

  • Un revêtement de toiture à deux couches résistant aux racines
  • Une couche de protection contre les dommages mécaniques du revêtement de toiture
  • Une couche de drainage en plastique ou composée de minéraux
  • Une couche de filtration
  • Une couche de substrat
  • Une couche de végétation