Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

L'ancêtre anglaise - Finition du moteur

Dans cette série de DIY on Wheels, un Austin Cooper S de 1964 obtient une restauration body-off. Dans l'épisode précédent, le moteur et la boîte de vitesses étaient à nouveau assemblés. Maintenant, Carl peut finir le bloc-moteur et lui donner une nouvelle couleur.

Transcription 

Dans cette série de DIY on Wheels, une Austin Cooper S de 1964 reçoit une restauration body off.

 


Dans l’émission précédente, le moteur et la boîte de vitesses ont été réunis à nouveau. Maintenant Carl peut achever le bloc moteur et lui donner une nouvelle couleur.

 

 


Homme 1
Voici le joint que nous avons utilisé pour mesurer l’engrenage intermédiaire, nous allons donc réutiliser le même.
Si vous choisissez un autre joint, cette distance peut changer et il est possible que le jeu ne soit plus correct.

Carl y applique du silicone pour le maintenir ensuite à sa place.

Le couvercle d’embrayage peut alors être remonté.

Avec un marteau en caoutchouc, Carl tapote jusqu’à ce que tout s’ajuste de façon correcte. Puis tous les boulons peuvent être replacés.

Les boulons intérieurs sont pourvus de plaquettes de retenue. Celles-ci évitent que les boulons se détachent et aboutissent dans le bloc moteur.

 

 


Homme 1
Nous allons tout serrer sur 30 Newtonmètres.


Homme 1
L’un d’entre eux n’est pas accessible avec la clé dynamométrique, nous le serrons au feeling.
Puis Carl prend le nouveau disque d’embrayage. Celui-ci est monté dans le couvercle.

Par-dessus vient le volant d’inertie.

 

 


Homme 1
Le volant d’inertie est placé mais nous devons l’aligner avec le vilebrequin.
 
Homme 1
Là nous utilisons aussi une nouvelle rondelle d’étanchéité, un nouveau boulon et une nouvelle bague de retenue... du reste, on y voit un excentrique, qui ne se situe pas au centre et que nous devons monter correctement … cela correspond.


Homme 1
Maintenant ceci est serré sur ‘couple’… mais nous commençons par bloquer le moteur.
Pour pouvoir le faire, Carl monte un accessoire. Celui-ci s’agrippe dans engrenage et maintient ainsi la plaque pendant le serrage.

 


Si le boulon est serré de façon correcte, il doit encore être verrouillé. Puis l’accessoire peut être retiré.

 

 


Homme 1
Maintenant nous montons le disque d’embrayage et nous veillons à ce que la lettre ‘A’ se trouve dans le haut.
Via la pédale et le mécanisme sur le couvercle d’embrayage, le disque d’embrayage fait en sorte que l’embrayage puisse s’ouvrir et de fermer.

 

 


Homme 1
Ceci est serré sur 40 Newtonmètres.


Homme 1
Il nous reste encore à monter le couvercle d’embrayage. En fait, ceci est la mécanique qui ouvre l’embrayage par une poussée.… cet axe est relié à la pompe d’embrayage...quand vous poussez sur la pédale, vous ouvrez la pompe...nous allons aussi démonter cet emplacement et en contrôler l’usure. Normalement ce bras comporte toujurs de l’usure et nous allons donc le remplacer. Nous allons maintenant démonter ceci et renouveler ici aussi ce roulement de butée.


Homme 1
Il comporte un peu d’usure, aussi nous allons insérer un nouveau à titre préventif.


Homme 1
Nous allons reboucher ce trou avec de la graisse. Et ces côtés aussi.


Homme 1
Ici également un peu de graisse…


Homme 1
Ces écrous ne peuvent pas encore être serrés, ceci n’est possible que quand tout est monté et que le moteur est réinséré et la pompe d’embrayage positionnée: il faut alors régler la distance avec l’embrayage avec ce boulon. Ce n’est pas encore possible maintenant.


Homme 1
Maintenant le montage du couvercle d’embrayage.


Homme 1
Celui-ci a 8 boulons. Si vous devez retirer à nouveau l’embrayage plus tard, ce couvercle doit être à nouveau enlevé avec le moteur monté dans la voiture: certains ne montent pas ces 2 boulons parce qu’ils ne peuvent pas y accéder lors du démontage du couvercle à cause du châssis qui fait obstacle. Maintenant je pars du principe que nous ne devons plus le desserrer… toutefois pas dans les premières années… donc je monte quand même ici les 8 boulons.


Homme 1
Maintenant nous allons tester l’embrayage. Je l’entends s’ouvrir … une bonne sensation en fait… mais ce jeu est éliminé par ce boulon eT nous pouvons déjà le faire. Cela doit quand même se faire manuellement.


Homme 1
Autrement, la pompe doit ponter une trop grande distance et vous touchez presque le plancher quand vous enfoncez la pédale de débrayage.


Homme 1
Donc un petit peu de jeu est suffisant.


Homme 1
Je ne peux la régler que quand tout est monté.


Homme 1
Maintenant nous allons tout monter dans le haut, dont le couvercle de soupapes, le logement du thermostat, ceci est le thermostat pour ici. Si vous montez un tel thermostat pour la mini; veillez à en prendre un avec une purge, cela permet d’évacuer toutes les bulles d’air du circuit.

A froid, il est fermé. Ici celui-ci a 82 degrés. A 82 degrés, cette soupape s’ouvre, ce qui permet à l’eau de refroidissement de s’écouler du moteur vers le radiateur pour refroidir. Ceci est intercalé pour que le moteur puisse atteindre rapidement sa température de fonctionnement. Dès que le moteur atteint 82 degrés, ce thermostat s’ouvre et envoie l’eau de refroidissement vers le radiateur pour refroidir l’eau via sa vis qui sera montée plus tard. Il est donc important d’insérer un thermostat.
Il reçoit aussi un nouveau joint qui est d’abord enduit de silicone. Le logement du thermostat se place par-dessus.

 

 


Homme 1
Maintenant encore le couvercle de soupapes avec un nouveau joint. Nous collons celui-ci sur le couvercle de soupapes et non pas sur le moteur. Si le couvercle doit être retiré pour pouvoir régler les soupapes, notre joint continue de bien adhérer à notre couvercle. Si vous le faites des deux côtés, vous pouvez commencer à nettoyer.
Le couvercle est fixé avec deux bouchons qui comportent un joint en caoutchouc. Deux boulons s’y insèrent. Une fois serrés, ils assurent une bonne étanchéité.

 

 


Homme 1
Maintenant je reboucherai les trous avec quelques anciennes bougies.
Ainsi la peinture ne pénétrera pas dans le moteur tout à l’heure.

 


Le logement du filtre à huile peut aussi être peint, il est donc encore monté. Carl prévoit immédiatement un nouveau filtre et un nouveau joint torique, ainsi ceci est aussi déjà totalement en ordre.

 

 


Homme 1
Je vais maintenant entièrement dégraisser le moteur pour le peindre par la suite.
Pour cela, Carl utilise un nettoyant de frein. Celui-ci a une forte capacité dégraissante et sèche rapidement. Ne soyez pas économe ici. Mieux vous dégraissez, meilleur sera le résultat final.

 

 


Homme 1
Puis séchez par soufflage d’air…


Homme 1
Ces trous seront aussi collés afin que la peinture ne pénètre pas lors de la pulvérisation.


Homme 1
Les trous dans lequel doit s’insérer le cardan sont aussi refermés.


Homme 1
Maintenant tout peut être peint dans la même couleur hormis cette pièce qui comporte la commande, ceci conserve la couleur aluminium. C’est original de cette manière, certains choisissent de le pulvériser quand même, mais nous apprécions l’originalité. Donc nous le démontons.
Et puis Carl peut utiliser les aérosols. Il utilise la couleur verte originale et l’applique en fines couches successives.

Dans l’intervalle, il laisse déjà sécher la peinture et décide quand même d’encore appliquer une seconde couche. Le résultat vaut le coup d’oeil! Le bloc paraît neuf et peut être remonté dans la Cooper. Mais vous le verrez dans une prochaine émission de DIY on Wheels!

 

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.