Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

Plantez des arbres et des haies

Aménager votre jardin 2 - Ep. 2 - Plantez des arbres et des haies
Dans cette 'minisérie de jardinage', nous aménageons un jardin complet. Une haie apporte un peu plus d'intimité dans votre jardin, mais vous pouvez aussi travailler avec elle de façon décorative. Et si vous voulez planter des arbres, et plus particulièrement des arbres fruitiers? Découvrez-en plus dans ce nouvel épisode de Mon Jardin de Rêve

Transcription 

C'est le printemps, la nature s'éveille et nous revoilà aujourd'hui dans notre jardin de rêve. Qu'allons-nous faire? En premier lieu, nous allons planter un mètre ou cinq de haie de charmes, pas une haie de hêtres, mais une haie de charmes, et en deuxième lieu deux arbres fruitiers, donc deux petits pommiers qui seront parfaits dans ce jardin. Au travail!
Selon notre plan, une haie doit venir ici et pour la plantation d'une haie, oui, il faut quand même avoir pensé à quelques petites choses à l'avance. J'ai d'abord regardé la longueur et la largeur des racines des plantes que nous allons utiliser pour la haie, et nous allons employer du charme.
Le charme n'est pas du hêtre. Mais quelle est donc la différence? A cette période de l'année, c'est difficile à expliquer, mais je vais quand même essayer.
Ce sont donc des plants de charme. En principe vous pouvez les distinguer du hêtre – le charme ou hornbeam n'est pas du hêtre, seul le nom y fait référence – le charme est de la famille du noisetier et du bouleau, ce n'est donc absolument pas du hêtre, mais vous pouvez voir la différence aux bourgeons. Les bourgeons du charme sont courts et émoussés, tandis que les bourgeons du hêtre sont longs et pointus. Pourquoi choisissons-nous du charme, du ‘carpinus’? Le hêtre ou 'fagus' a l'avantage que les feuilles restent plus longtemps en hiver que le charme, mais il a le désavantage qu'il doit absolument avoir un sol calcaire. S'il ne l'a pas, il va souffrir de différentes maladies. Sinon le hêtre va s'affaiblir. Ce qui n'est absolument pas le cas avec le charme qui est plus une plante pour tous les sols. Il a aussi l'avantage d'avoir des feuilles avant le hêtre. Il peut y avoir deux à trois semaines de différence, ce qui fait que l'on a plus rapidement une haie verte. N'achetez pas vos plantes trop grandes, parce que le charme a un fort pouvoir de croissance.
Ces plantes ont des racines nues. Elles sont vendues ainsi en début d'année, nous les avons déjà achetées avant l'hiver et nous les avons simplement mises dans une fosse. Je viens de les en retirer. Et qu'est-ce qui est maintenant important? Il est important de connaître la taille des racines et d'adapter la tranchée. Vous pouvez parfaitement voir jusqu'à quelle profondeur ce petit arbre était planté à la pépinière, c'est donc jusqu'ici, on va donc la planter environ trois centimètres plus profond, afin que la racine supérieure ne soit certainement pas endommagée. Ainsi elle viendra bien dans le sol, donc cette distance, c'est la profondeur de la tranchée, et pour la largeur, vous prenez simplement deux fois la largeur des racines. Donc vous regardez bien la racine: encore autant en plus, donc environ une largeur de pelle et alors vous faites du bon travail.
La tranchée est maintenant faite, comment allons nous améliorer le sol? Le nom le dit lui même, oui, avec un agent d'amélioration du sol, à savoir du terreau.
Le terreau assure toujours un enracinement rapide et idéal. Comment allons-nous l'utiliser? Vous aurez besoin de pas mal de choses car nous allons mélanger le produit avec une partie de la terre que nous avons extraite et ici on parle d'un mètre ou cinq. J'ai donc besoin de quelques sacs. Ce terreau contient toutes sortes de produits nécessaires pour un rapide enracinement. Il est aussi un parfait aliment pour des micro-organismes, pour toutes sortes de bactéries et champignons utiles qui vont favoriser la croissance des racines. Il faut donc mélanger deux quantités de terreau pour une quantité de terre. Pas besoin de peser, il faut le faire selon son ressenti. Nous allons faire un mélange de terre extraite et de terreau.
Nous allons d'abord mettre une petite couche sur le sol de notre tranchée, qui a environ 30 à 40 cm de profondeur et c'est là que nous mettons un peu de cette terre amélioré.
Ainsi les racines inférieures pourront directement sentir qu'elles peuvent se développer et elles le feront avec beaucoup de reconnaissance. Regardez, cette petite couche ne doit pas être trop épaisse, un centimètre ou deux et ainsi le sol de notre tranchée est tout-à-fait prêt.
Nous savons maintenant à quelle profondeurs nos plants doivent venir et nous connaissons aussi la largeur de la tranchée, la question suivante est évidemment: combien en met-on par mètre courant? Oui, une telle haie de deux à trois ans d'âge, on peut certainement en mettre quatre par mètre courant. Trois, je trouve que c'est un peu peu, avec quatre par mètre courant vous aurez plus rapidement une belle haie bien touffue, donc nous allons un peu mesurer n'est-ce pas. […] Ca c'est cinq mètre, ce qui veut dire cinq fois quatre, donc vingt plants que je vais utiliser ici. C'est plus qu'assez.
En séparant les plants, essayez de ne pas enlever toute la terre des racines. C'est à l'endroit où la terre est restée accrochée que les premiers filaments de racines vont s'implanter.
Nous allons un peu étaler les racines, sans exagérer, et nous compléterons ensuite avec le mélange, le terreau et la terre, proporiton 2 pour 1, et nous allons un peu la tasser, plus tard nous ajouterons encore un peu de ce mélange au-dessus, et maintenant vingt-cinq centimètres plus loin viendra le plant suivant, oui, pour une haie plus longue, ou si vous travaillez avec des plants plus grands, il serait peut-être nécessaire d'utiliser quelques poteaux et une corde, mais pour cette haie, ce ne sera certainement pas nécessaire, ce sont de petites plantes, on peut parfaitement les diriger et vous pensez alors qu'il y a ici encore une petite place pour un plant, mais nous n'allons pas le faire, cela a peu de sens parce que le charme va aussi devoir pouvoir s'étendre en largeur et si vous les mettez trop près, ce n'est pas bien. Donc nous veillons à ce que les racines soient trois centimètres plus basses que lorsque les plantes étaient en pépinière, et ainsi vous ne ferez rien de mal.
J'ai remarqué que les bourgeons du charme sont en train d'éclore, ils commencent à avoir une couleur verte, et rapidement les premières feuilles vont apparaître, et c'est évidemment ainsi que la plante aura aussi besoin d'une alimentation supplémentaire. Le terreau apporte le bonne structure mais pour l'alimentation, il faut encore utiliser un engrais de qualité.
N'oubliez pas, même par temps humide et avec un sol mouillé de quand même donner de l'eau à votre nouvelle haie. La première chose dont auront besoin les racines, c'est un bon environnement pour grandir, c'est ce que nous avons fait avec notre terreau, mais la deuxième chose dont elles vont avoir besoin au début c'est quand même une bonne quantité d'eau. Evidemment ce n'est pas si simple de savoir si on a assez ou pas assez arrosé. Cela dépend évidemment de votre lieu de résidences, il y a déjà une grande différence entre la Campine et la Flandre occidentale, mais vous pouvez le savoir en faisant un trou d'une vingtaine de centimètres de profondeur, à côté de la haie. Si le sol est humide une heure après l'arrosage, c'est bien. S'il est trop mouillé, c'est que vous avez trop arrosé, s'il est sec, il faut encore arroser.
Et la voici notre haie de rêve, mais oui, elle est encore un peu maigre. Il y a maintenant deux manières d'arranger cela. Ou bien vous choisissez une haie qui grandit fortement en hauteur et vous ne coupez que les branches latérales, en laissant quelques bourgeons afin qu'ils puissent faire de nouvelles branches. Ainsi votre haie grandira rapidement en hauteur.
Mais il y a naturellemment aussi un désavantage. Une haie qui monte trop rapidement, va plus rapidement transporter son alimentation vers le haut et moins dans les branches latérales et c'est pourquoi j'opte toujours pour cette méthode. Ne pas avoir peur, je vais simplement couper une vingtaine de centimètre de la hauteur de la plante, et je vais faire cela avec tous les plants, de cette manière la hauteur souhaitée ne va pas être si rapidement atteinte, mais la haie va alors plus rapidement croître en largeur, j'enlève donc simplement tous les sommets.

Vous achetez donc une haie d'une telle hauteur et vous la coupez directement. Cela peut sembler bizarre, mais croyez-moi, vous n'aurez aucun regret. Donc je coupe aussi un peu les branches latérales pour qu'elles puissent refaire des branches et je coupe aussi en hauteur afin que la haie ne croisse pas trop vite en hauteur et qu'elle commence d'abord par s'épaissir jusqu'à la largeur souhaitée. Simplement quinze, vingt centimètres, en fonction de la grandeur de la haie, et si ce sont des plantes plus grandes, on peut même carrément en retirer trente centimètres.
Une règle fixe: qui veut pailler, doit d'abord pailler. Et pourquoi cela? Les bactéries qui se trouvent sous le paillage, quel que soit le paillage utilisé, écorces d'arbres, copeaux de bois, coquilles de cacao…. Les bactéries qui se trouvent en dessous consomment de l'azote et l'azote est justement un bon nutriment pour les plantes de haie pour bien maintenir leur croissance, nous allons donc ajouter un peu d'azote pour éviter ce problème. Evidemment un engrais de qualité contenant de l'azote, oui, c'est un engrais spécial pour les haies et pour des haies bien vertes, mais qui est aussi parfait tant pour le buxus, que pour le charme ou le hêtre. Il ne faut pas exagérer hein. Juste en mettre un peu. Beaucoup de gens oublient de mettre de l'engrais sur leur haie tous les ans, et c'est alors qu'apparaissent des maladies, que les haies sont affaiblies, qu'il y a de la vermine et des pucerons, il vaut donc mieux mettre de l'engrais tous les ans, mais beaucoup de gens oublient cela.
Pourquoi allez-vous recouvrir le sol? Cela peut se faire pour différentes raisons. Tout d'abord, un sol recouvert empêche les mauvaises herbes, mais il faut alors que l'épaisseur soit d'au moin un centimètre ou deux ou trois, sinon cela ne sert à rien et les mauvaises herbes pousseront entre. Il ne faut pas que les graines de mauvaises herbes puissent germer et c'est pour cela que la couche doit être suffisamment épaisse, mais il y a aussi différents calibres. Il y a un gros calibre, un calibre moins gros et un calibre fin. Il est fait d'écorces d'arbres, maintenant les écorces d'arbres ont tendance à acidifier le sol. Utilisez vos écorces d'arbres entre les plantes, n'oubliez pas d'ajouter du calcaire. Alors il n'y a pas de problème. Ce que nous allons maintenant utiliser, c'est cette couverture de sol, c'est un paillis de différentes sortes de bois qui sont hachés et en partie broyés, ce qui permet aux bactéries de s'y implanter et de plus ce paillis remplit aussi son rôle de désherbant.
Nous allons planter des pommiers. Maintenant ce qui est particulier, c'est que de nombreuses variétés de pommes ne sont pas autopollinisantes, ou qu'elles ne sont pas très fertiles, ce qui veut dire que si vous mettez un seul pommier, il aura beaucoup de mal à être pollinisé et donc de donner des fruits et c'est la raison pour laquelle nous travaillons avec deux pommiers.
Ces pommiers sont des basse tiges, cela veut dire qu'ils se ramifient à une hauteur d'un mètre et demi. C'est idéal pour un petit jardin. Après 3 – 4 ans, vous pouvez déjà attendre vos premiers fruits, ce qui est quand même assez rapide. Nous allons les planter selon la méthode connue du mélange d'un bon terreau à la terre extraite du sol. C'est notre premier travail, pour faire les choses dans l'ordre.
La plupart des pommiers que achetez dans le commerce sont des exemplaires greffés, ce qui veut dire qu'une variété est greffée sur un porte-greffe sauvage, la variété, c'est celle-ci, tout ce que vous voyez ici et ensuite le porte-greffe dont font partie les racines, c'est ici à partir de cet épaississement. Donc si des pousses arrivent en dessous, vous devez toujours les couper, car sinon elles prennent toute l'alimentation.
Oui, travailler avec du terreau, c'est quelque chose que vous ne devez pas oublier. La première chose que nous allons faire ici, c'est mélanger un peu de terreau avec la terre du fond du trou que nous avons creusé, ainsi les racines du dessous pourront bien prendre. Il ne s'agit donc pas d'alimentation mais de légèreté du sol, de bon milieu aussi pour les organismes du sol, pour les bactéries ce qui sera parfait pour les racines. Voilà, ce sol est en ordre, maintenant on va mettre notre petit arbre dedans. Regardez, vous voyez ici que les racines se sont déjà bien développées à l'extérieur.
Voila, je mets bien l'arbre au centre du trou. Et maintenant, je vais d'abord mélanger la terre qui doit venir autour avec deux parts de terreau.

Nous faisons cela ici sur le côté.
Regardez, ce sol lourd devient ainsi évidemment beaucoup plus léger, hein. Vous constatez que l'argile gras se transforme petit à petit en un ensemble plus friable, ce qui fera que les racines seront directement dans un milieu idéal pour pouvoir se développer. Et avec un sol riche, ce n'est certainement pas un luxe inutile de préparer ainsi votre sol.
Je remarque maintenant que la greffe est un peu trop profonde, vous pouvez contrôler cela en mettant simplement votre outil à côté, et regardez, en effet, il vaut mieux que la greffe soit juste un peu au-dessus du niveau du sol, donc je vais un peu remonter la motte et veiller à ce que la greffe ne soit pas dans le sol. Reculons un peu et regardons, on peut maintenant ajouter le reste hein.
Une fois que l'arbre est planté, il est temps de mettre un peu d'engrais primaire, cela peut se faire immédiatement pour les arbres fruitiers, mais ici encore pas trop, utilisez aussi un engrais spécialement conçu pour les arbres fruitiers, notamment un engrais avec beaucoup de potassium. Le potassium assure une riche floraison et une bonne fructification. Quelques bonnes poignées sont suffisantes pour ce petit arbre, et ensuite on mettra des écorces pour maintenir l'humidité, les bactéries vont faire leur travail sous cette couche, le sol ne va jamais sécher et les écorces feront aussi un bel effet.
Pour beaucoup de plantations, il arrive que les jeunes arbres aient un démarrage de croissance difficile, et souvent c'est dû au fait que le vent va fare bouger les branches du dessus d'avant en arrière, certainement en été, et que de ce fait les racines bougent et qu'elles ne peuvent donc pas facilement se fixer dans le sol.

C'est pourquoi, nous allons retirer ce petit tuteur en bambou qui était déjà accroché dans le magasin, parce qu'il n'a plus d'utilité, c'était pour éviter que l'arbre ne se renverse dans le magasin et nous allons réaliser un appui avec trois poteaux que je vais fixer dans le sol. Nous faisons cela à une distance suffisante des racines et nous les attacherons tantôt avec du fil.
Voila, regardez, maintenant nous allons utiliser le fil, c'est un fil élastique utilisé en jardinage pour fixer des choses mais qui va grandir avec les branches quand elles deviendront plus grandes. Cela existe aussi en vert et en noir. Nous allons fixer ce tronc aux trois poteaux avec ce fil. L'avantage de ce fil c'est qu'on peut l'étirer et nous allons le tourner plusieurs fois autour et ensuite via l'intérieur ainsi, regardez et ensuite nous tirons encore un peu pour obtenir un ensemble solide, regardez et ensuite on le fixe ainsi. Quand nous aurons fait cela des trois côtés, notre arbre sera bien tendu, mais je vais d'abord retirer ce bambou gênant.
La même procédure ici, une fois autour de l'arbre, de préférence à la même hauteur, croisez autour du poteau, regardez, et alors nous pouvons déjà tendre un peu le premier fil, ici derrière en tournant encore une fois autour et ensuite nous pouvons lier. Vous pouvez aussi faire cela avec un vieux pneu de vélo, mais je trouve ce genre de fil plus facile à manipuler. Evidemment, après un an ou deux, quand les racines se sont un peu étendues, ce ne sera plus nécessaire. Attendez, ce n'est pas correct, donc si j'étire celui-ci correctement, je passe celui-ci plusieurs fois dessus, cela forme un ensemble plus solide et j'ai aussi un bon espace pour faire le nœud. Voilà, laissons comme ça. Cet arbre va encore un peu bouger mais pas assez pour gêner l'enracinement. C'est comme cela que vous devez le faire.
Et voilà, notre travail est ainsi terminé et si vous travaillez avec du bon matériel de plantation et avec les bons terreaux, les bons engrais, alors le succès est garanti. Et regardez, notre jardin de rêve commence à prendre forme et je vous revois prochainement avec plaisir pour un nouveau bricolage dans le jardin.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.