Outils de base pour le jardin

De quoi avez-vous vraiment besoin comme outil de base pour travailler dans le jardin toute l'année? Georges, jardinier expérimenté, vous dit ce que vous devez absolument avoir dans votre abri de jardin.

Transcription 

Le jardinage, ça ne consiste pas juste à s’enraciner les doigts dans la terre, vous pouvez réaliser toutes les tâches avec des outils appropriés. Georges, amateur de jardins et potagers, nous explique quels outils doivent absolument se retrouver dans votre maison de jardin.

 

 


Man 1
Le jardinage c’est un joli passe-temps, bien sûr, surtout si vous avez la main verte, mais depuis que vous suivez ce programme, vous appartenez certainement au club des mains vertes. Maintenant, pour bien débuter dans le jardinage, vous aurez besoin de quelques outils de base, et nous allons les présenter ici.


Man 1
Tout d’abord nos outils pour un travail de base. On a un pâturage, une terre pleine de mauvaises herbes et de plantes. La bêche, classique, nous allons donc retourner le sol avec elle. Ce que nous pouvons réaliser soit avec une bêche pour un sol relativement aéré, soit avec une fourche bêche pour un sol un peu plus dense.

Si ce sol a déjà été labouré, je préfère utiliser une fourche à bêcher. La fourche, ou plutôt ‘grelinette’, avec laquelle vous n'inversez pas la structure inférieure. Avec une bêche, vous retournerez le sol. Les bactéries qui ont besoin d'oxygène sont en haut et les bactéries anaérobies sont en dessous. Lorsque nous commençons à travailler avec la pelle, nous retournons le sol et nous allons temporairement détruire cette structure. Avec la fourche, pas de soucis, car en aérant le sol avec les dents, on alimente d’oxygène, et rien de plus.


Man 1
Nous avons donc ici nos outils de base, à savoir la fourche à bêcher, la bêche et la grelinette. Une différence notable, c’est le manche. La bêche a un manche en bois que nous devons entretenir car sinon le bois va se dégrader. Là on a un manche en composite, sans entretien.

Une autre différence assez nette c’est le coût, légèrement plus cher, mais vous n'avez aucun entretien. La fourche est idéale dans les sols denses et collants, car elle collera moins vite. Vous avez plutôt ça avec une bêche. Une bêche convient aux sols sableux, mais la fourche à bêcher est meilleure pour les sols argileux plus collants. Puis nous avons la grelinette, c’est ma préférée, surtout au niveau de son ergonomie.

Nous l'enfonçons dans le sol avec notre poids, et nous utilisons simplement l’effet du levier pour ouvrir le sol, nous l’agitons une fois, et la terre retombe en place sans la déranger. Voilà, ça se passe bien. En un rien de temps, j'obtient déjà la largeur de deux bêches qui creuseraient en même temps.

Vous voyez, et ça va dans le sol comme si c'était rien. Ok, le sol ici est déjà assez aéré, mais c’est moins évident si vous le faites sur un nouveau sol qui a été plus densément tassé, c’est alors parfois plus difficile d'y insérer les dents. Mais pour un sol qui a déjà été labouré une fois, c'est comme du beurre. Secouez, les mottes tombent et s’émiettent. Voilà, et c’est le moyen idéal de préserver la vie de notre sol tout en se ménageant le dos.


Man 1
En fait, nous pouvons utiliser la fourche comme alternative à la grelinette, en particulier pour les petites surfaces, car avec une largeur de 50 cm, il n'est pas toujours facile de retourner le sol sur de petites surfaces. Si nous labourons le sol avec la fourche, nous produirons le même effet, mais sur une largeur beaucoup plus petite que celle de la grelinette. En principe, nous pouvons également améliorer la structure du sol en ne la retournant pas, mais simplement en l’aérant.

C’est même assez de trous que vous faites avec ces dents, alors vous avez déjà de l’air qui va pénétrer dans le sol jusqu’à 30 cm, nous le faisons aussi pour l’herbe, les dents dans la terre, remuer une fois, et les trous vont laisser passer l’air pour que les racines puissent respirer. Mais ici, nous allons juste aérer un peu le sol, vous ne devez pas forcément le retourner, mais vous le désolidarisez, c'est mieux pour le sol et pour la structure du sol.


Man 1
D'accord, notre sol a maintenant été labouré, mais il est encore assez rugueux et nous allons maintenant l’émietter avec cette griffe rotative. Bien sûr, il existe aussi des motobineuse mécaniques, à moteur ou électriques, il s’agit maintenant d’une petite griffe rotative, donc suffisant pour un petit jardin. En fait, nous allons broyer les mottes avec ces dents en forme d'étoile. Elle fait également office de houe, ce qui permet de niveler le sol et éventuellement de retirer les mauvaises herbes restantes.


Man 1
Et puis, bien sûr, le rateau, avec lequel nous allons rendre le sol plus joli, en effritant les dernières mottes pour que le sol soit prêt à être semé ou planté. Grâce à cela, nous pourrons également récupérer les dernières pierres, mottes ou mauvaises herbes de manière à ce que notre sol soit complètement parfait, lisse et fin.


Man 1
Nous avons semé et planté, nos plantes poussent, mais bien sûr nos mauvaises herbes elles aussi. Nous devons donc les supprimer; mais maintenant nous ne pouvons plus utiliser de matériel trop grand. C'est pourquoi nous avons nos petits outils à main. Ceci est une petite houe avec laquelle vous pouvez enlever les mauvaises herbes entre vos plantes, ensuite, si ces mauvaises herbes sont enlevées, vous pouvez aérer le sol avec un petit trident.


Man 1
Nous pouvons utiliser une petite pelle ou un plantoir à bulbes pour planter des bulbes de fleurs ou pour planter de petits pots de plantes. Pour des trous plus grands, nous utilisons la pelle. Les deux peuvent être utilisés en fonction de la situation. Ca, c'est le plantoir à bulbes, vous faites un trou dans le sol, vous le tournez, et pour enlever la motte, il vous suffit de le pousser, puis son embout s'ouvre et la motte tombe.


Man 1
Ici vous voyez aussi la profondeur; 5 cm, 10 cm; Donc, en fonction des bulbes que vous plantez, vous pouvez voir sur l’emballage à quelle profondeur ils doivent être. Si notre trou pour la plantation n’est pas assez grand avec le plantoir à bulbes, nous pouvons utiliser notre pelle et nous allons le creuser davantage. En fait, avec cette pelle, vous n'avez plus besoin de ce plantoir et vous pouvez réaliser un trou pour la plantation en fonction de la taille des racines de la plante.


Man 1
Ensuite, pour ceux qui aiment planter des poireaux, oui, vous pouvez bien sûr faire ça manuellement, un trou à la fois, mais généralement, pour planter un poireau [...] le plus utile à propos du poireau c’est la partie blanche, qui est en terre, donc d'habitude, je fais d'abord une entaille, une fente assez large et de cette façon nous allons déjà planter nos poireaux un peu plus profondément.

Le but c’est d'avoir autant de blanc que possible. C'est le blanc du poireau qui est le plus savoureux. Plus sa longue tige blanche est grande, plus nous aurons un meilleur rendement. Si vous devez faire tous ces trous un à un, étape par étape, alors que maintenant vous en avez 5 en une fois, vous voyez? Et ils sont tous parfaitement alignés, vous mettez le pied dessus, vous faites une va-et-vient une fois, voilà, vous pouvez continuer, et nous avons déjà 15 trous pour planter, juste en trois mouvements.


Man 1
Ce que nous allons faire maintenant avec les poireaux , ceux-ci viennent d'être enlevés du sol, mais ces racines sont trop longues, nous allons donc les découper un peu, nous allons donc maintenant jouer au coiffeur et couper les racines qui dépassent. Un avantage ici, c’est que la plante produira à présent de nouvelles racines, et la plante en ressortira plus forte à long terme.

De plus, ici-même, même si là ce n’est pas nécessaire, quand le temps est ensoleillé, vous allez certainement attirer la mineuse du poireau en libérant les parfums du poireau, mais là c’est l’automne et donc les parasites sont absents. L'année est trop avancée. Pour faciliter la plantation, raccourcissez les racines pour qu'elles créent de nouvelles racines et coupez quelque peu le feuillage supérieur.

La seule chose que nous devons faire à présent, c’est placer nos plantes dans les trous. Vous voyez qu'elles parviennent déjà jusqu’ici au niveau de la terre, donc cette partie sera déjà complètement blanche et plus elles sont profondes, plus nous aurons de blanc de poireau, ce qui nous intéresse le plus. Le vert a moins d’importance, c’est principalement le blanc que nous utilisons en cuisine.

Bien, une fois fini, nous n'allons pas refermer ces trous, nous allons simplement arroser avec un arrosoir, de façon à ce qu'une bouillie boueuse entoure cette racine et que nous n'ayons plus rien à faire car les pluies refermeront automatiquement ce sol. En attendant, le poireau va prendre racine et s’il devient assez grand, nous refermerons tout simplement cette enceinte. Et puis nous obtiendrons un peu de blanc supplémentaire, car la terre viendra alors ici. Et puis nous avons gagné encore 5 cm. On aura alors de jolies et longs poireaux tout blanc.


Man 1
Je vais me procurer un arrosoir, voila, maintenant ces plantations sont bien remplis d'eau, de sorte qu'un terreau boueux se formera autour de la racine et que nos plantes puissent commencer à pousser. Pour le moment, nous allons nous en tenir à cela, une fois ces plantes enracinées et qu’elles commencent à pousser, nous pouvons tirer l’accotement qui se trouve entre les rangées avec notre trident et nous aurons encore gagné 5 cm de plus, et c’est comme ça que nous allons en fin de saison - ce qui s’est déjà produit ici – avoir près de 20 cm de tige de poireau sous terre, ce qui deviendra très joli, pour de délicieux poireaux.


Man 1
Voilà, et ensuite, on peut biner entre les rangées, 30 cm entre les rangées, c’est l’idéal pour utiliser cette binette, afin que nous puissions réellement couper les mauvaises herbes avec elle ... et en les enlevants, nous pouvons également redonner de l’air dans sol avec notre trident. Il y a un tel élargissement que le sol est bien ouvert et que l'oxygène peut atteindre les plantes.


Man 1
Maintenant, lorsque nous avons terminé notre jardinage dans la terre, nous devons simplement nettoyer nos outils. L'avantage des outils propres c’est: ça ne rouillera pas, et ça tiendra plus longtemps, parce que les outils de jardin, en principe, vous pouvez les utiliser pendant des années, mais si vous le laissez rouiller et que vous ne vous en souciez pas, oui, vous pouvez en racheter des nouveaux tous les deux ans, et ce n'est vraiment pas notre intention.

 


Le nettoyage ne prend pas longtemps, il suffit d'enlever la terre et de laisser sécher. De même pour la fourche, il y a bien sûr de la terre, on balaie un peu, vous voyez, encore un avantage du manche en composite, qui ne nécessite aucun entretien, mis à part le nettoyage, vous n'avez absolument rien à faire. Regardez, et vous remarquez là cette terre, c’est un peu marécageux, c’est un mélange de sable et d’argile, et vous voyez, ça colle, ah! Il pleut assez pour le moment, donc quand il fait sec, la terre est dure, et quand elle est humide, elle colle.

C'est pourquoi une fourche dans ce sol, c’est idéal et nécessite beaucoup moins de travail pour l’entretien. Je le dis, ce n'est que 5 minutes de travail, mais cela prolongera considérablement la durée de vie de vos outils de jardinage. Et ‘prolongé’, très sérieusement, hein, parce qu’une fois installé comme jardinier, vous êtes bon pour le reste de votre carrière. Sinon, vous devrez acheter de nouveaux outils tous les deux ans. Regardez, comme neuf!


Man 1
Ici, on a notre manche en bois, contrairement aux matériaux composites, il a besoin d’un peu d’entretien. Avant de le traiter ici avec de l'huile de lin bouillie, celle-ci présente l'avantage de ramollir le bois, contrairement au vernis, ce qui rend votre bois beaucoup plus rugueux et peut provoquer des ampoules sur les mains, tandis que l'huile de lin rend votre bois plus doux, tendre, ce qui le rend très agréable à manipuler.

Ce que je fais ici, c'est enlever les éclats, avec un peu de laine d'acier, pour que notre tige ne soit plus rugueuse. Voilà, il ne faut pas plus. Vous sentez immédiatement que c’est beaucoup plus lisse, et ce que nous allons utiliser ensuite, c’est notre huile de lin bouillie, j’en applique habituellement un peu dessus, voila, et nous pouvons la frotter contre le manche pour bien saturer notre bois avec cette huile de lin afin que le bois soit d’abord protégé contre les champignons, mais auss pour que le bois soit plus tendre, et nourri!

Le bois est une matière vivante et doit être nourri. Regardez, et de cette façon, ce manche tiendra aussi longtemps qu’un manche composite, mais il demande davantage de travail, voila. Et nous pouvons maintenant ranger nos outils en toute tranquillité jusqu'au printemps, lorsque nous pourrons recommencer à jardiner, semer et planter dans notre jardin. Encore quelques mois de patience, et d’ici là nous pouvons hiberner.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.