Regardez gratuitement et illimité

Inscrivez-vous

L'ancètre anglaise 18 - Assemblage du bloc moteur

L'ancêtre anglaise - Ep. 16 - Assemblage du bloc moteur

Transcription 

Dans cette série de DIY on Wheels, une Austin Cooper S de 1964 reçoit une restauration body off.

 


Dans l’émission précédente, Carl a pu enfin chercher le body à la carrosserie. Avant d’entamer la construction, il doit poursuivre l’assemblage du bloc moteur.

 

 


Homme 1
Maintenant je vais monter les tiges de culbuteur dans les guides de soupape. Je les laisse simplement descendre prudemment. Jusque tout en bas. Afin qu’elles s’ajustent joliment.
Entre-temps Carl avait déjà nettoyés et révisé les culbuteurs.

 

 


Homme 1
Maintenant je monte les culbuteurs. Je veille à ce qu’ils soient bien déposés sur les tiges de culbuteurs. Et maintenant tous les vis de boulon et écrous peuvent y être placés.
En premier, la vis de boulon qui se prolonge jusque dans le conduit d’eau. Là Carl applique un peu de silicone par précaution.

 

 


Homme 1
Là vous voyez ressortir le silicone en serrant cette vis de boulon. Il entre juste dans le conduit d’eau et ceci est maintenant entièrement rebouché.


Homme 1
J’utilise aussi toujours de nouveaux contre-écrous et écrous.


Homme 1
Maintenant d’abord tout serrer de façon provisoire.


Homme 1
Et maintenant tout serrer avec la clé dynamométrique et dans le bon ordre. D’abord sur 30 newtonmètres et puis tout à l’heure encore sur 75 newtonmètres.


Homme 1
Maintenant serrer une première fois la tête de cylindre. Maintenant encore serrer également les quatre écrous restants des culbuteurs sur 30 newtonmètres.


Homme 1
Et maintenant je dois serrer les écrous de tête de cylindre pour la seconde fois, cette fois sur 75 newtonmètres.


Homme 1
La tête de cylindre est désormais entièrement serrée. Je vais maintenant faire tourner le moteur et voir si tout fonctionne correctement.


Homme 1
Et je peux maintenant contrôler que le timing est correct.


Homme 1
Je verrai maintenant si les marques correspondent.


Homme 1
Regardez, la soupape d’admission commence à s’ouvrir un peu et les marques sont parfaitement alignées. Maintenant le timing est parfait par rapport au piston, comme il convient.


Homme 1
Je vais maintenant commencer à régler les soupapes car celle-ci sont totalement sous tension. Donc je vais d’abord régler les soupapes cylindre par cylindre.


Homme 1
Cela ne doit pas encore être exact car après avoir fait tourner le moteur la première fois, je les laisserai refroidir. Je serre à nouveau la tête de cylindre et je règle les soupapes de façon totalement correcte.


Homme 1
J’utilise une jauge d’épaisseur de 0,3mm.


Homme 1
Voilà, c’était le premier cylindre.


Homme 1
Maintenant je fais le suivant. La séquence est toujours la même. Pour un quatre cylindres, la séquence est toujours 1342. Donc un, deux, trois et puis quatre. C’est aussi la séquence de l’allumage et il vaut donc mieux régler les soupapes également de cette façon.
Le réglage du jeu des soupapes s’effectue à chaque fois de la même manière. Carl desserre l’écrou, ce qui permet d’adapter la vis de réglage. Avec une jauge d’épaisseur, il détermine ensuite le jeu. Si celui-ci est correct, il resserre l’écrou tandis qu’il maintient la vis de réglage à sa place avec le tournevis.

 

 


Homme 1
Voilà, encore contrôler. Je dois maintenant garder à l’oeil le quatrième cylindre. Quand celui-ci culbute… ceux-ci sont libres. Et vous pouvez donc les mesurer correctement. C’était donc le premier cylindre, le prochain que je contrôle est le troisième. Pour savoir si celui-ci se trouve totalement en haut, je dois regarder si le second cylindre culbute.
Et ainsi Carl contrôle encore partout le jeu des soupapes.

 

 


Homme 1
Maintenant le jeu est partout correct. Le moteur peut être redémarré.


Homme 1
Je peux continuer par la distribution. Avec le distributeur. Je place d’abord le premier cylindre sur la course de travail. Cela veut dire que le quatrième cylindre culbute. Il est donc libre. Et puis je peux insérer l’engrenage. Cela veut dire que le distributeur doit être réglé de telle sorte qu’il reçoit cet allumage. Que la bougie ici reçoit maintenant son allumage pour enflammer le mélange de carburant. Ceci crée une pression qui pousse le piston vers le bas. Je vais donc commencer par monter cet engrenage.


Homme 1
Toujours commencer par insérer à plat.


Homme 1
Puis pousser, voilà.


Homme 1
Et il tourne de lui-même sur l’arbre à cames.


Homme 1
Cela devrait être correct maintenant. Je peux le contrôler.


Homme 1
Je prend un ancien distributeur.


Homme 1
Je l’insère. Celui-ci n’est pas encore totalement enfoncé.


Homme 1
Voilà. Donc la distribution, également la chaîne de distribution. Les culbuteurs et le réglage du distributeur. Tout correspond aux prescriptions du fabricant.


Homme 1
Maintenant que je suis certain que la distribution complète et le timing sont corrects, je peux serrer cet écrou. Pour cela, j’ai acheté une rondelle de blocage. Et l’écrou à nouveau par-dessus.


Homme 1
Je vais le bloquer maintenant. Je le fais en bloquant le vilebrequin.


Homme 1
Cet écrou doit être serré avec 88 newtonmètres.


Homme 1
Voilà. Et maintenant encore bloquer.
Quand celui-ci est bloqué, Carl peut monter le couvercle de distribution. Celui-ci a déjà été doté d’une bague de retenue d’huile.

 

 


Homme 1
Quand nous montons celui-ci, je dois le centrer avec la poulie dessus afin que celle-ci se situe au bon endroit. Car si sa position n’est pas correcte, la poulie s’y ajustera mais elle frottera peut-être trop sur le bas ou le haut, de telle sorte que ce joint ne sera plus optimal. Celui-ci doit donc être parfaitement centré sur le moteur.


Homme 1
Je ne peux certainement pas oublier non plus la bague anti-projection d’huile. Avec le F du côté extérieur.


Homme 1
Maintenant vous voyez bien que ceci doit être bien centré pour se situer juste au milieu. Mais je commence par serrer provisoirement toutes les vis de boulon.


Homme 1
Voilà, il est maintenant centré. Je peux serrer toutes les vis de boulon afin que tout soit bien en place.


Homme 1
La poulie à nouveau retirée. Pour pouvoir également serrer les vis de boulon inférieures.


Homme 1
La poulie peut être replacée maintenant.
Maintenant que celle-ci est montée correctement, le moteur peut à nouveau tourner.

 

 


Homme 1
L’étape suivante consiste à retirer ces anciennes vis de boulon, également un peu abîmées, et les remplacer par de nouvelles. Je ne rencontrerai pas de problèmes plus tard pour monter le collecteur d’admission et le collecteur d’échappement. Pour cela, j’ai un nouveau set avec toutes les vis de boulon.


Homme 1
Tout à l’heure, je dois basculer le moteur pour monter les couvercles mais maintenant je vais d’abord monter la plaque de retenue pour le distributeur afin que l’engrenage ne puisse pas tomber. Là vient un nouveau joint. J’ai aussi sablé cette pièce.


Homme 1
Si je bascule le moteur, cet engrenage reste en place et ne tombe pas.
Puis les couvercles des culbuteurs peuvent être remontés.

 

 


Homme 1
Voilà, ceux-si sont nettoyés. Là je dois d’abord monter un joint en caoutchouc. Celui-ci doit être et rester à sa place, ce n’est pas si évident.


Homme 1
Voilà il est à sa place.


Homme 1
Un nouveau joint est aussi prévu sur la vis de boulon.


Homme 1
Ici se trouve aussi un tube d’aération pour la ventilation du carter. Je vais le prolonger.


Homme 1
A quoi sert-il? Quand les pistons descendent, il se crée aussi une certaine pression dans le carter ici dans le bas, dans la boîte de vitesses. Cette pression doit pouvoir s’échapper quelque part. Quelque chose qui se déplace vers le bas crée une pression. Cette pression peut s’échapper via les culbuteurs et via ce tube, cela peut s’échapper vers l’air extérieur. Sur un moteur moderne, ceci n’est plus autorisé parce que des vapeurs d’huile s’échappent toujours également vers l’extérieur. Actuellement celles-ci doivent être aspirées avec le carburateur.


Homme 1
Maintenant je vais mesurer si la distance de l’engrenage de vilebrequin est bel et bien correcte. Lors du démontage, j’ai montré que ces baques de retenue étaient pliées ou abîmées. En voici deux nouvelles. Je commence par monter l’engrenage avec la bague de distance déjà présente. L’originale, donc.


Homme 1
Puis l’engrenage intermédiaire.


Homme 1
Et puis les nouvelles bagues de retenue.


Homme 1
Ici le jeu doit se situe entre 0,1mm et 0,18mm. Donc vérifier maintenant avec une jauge d’épaisseur.


Homme 1
Voilà, regardez, un espacement de 0,10mm, donc c’est bon. Le problème se situait donc au niveau de ces bagues de retenue abîmées. Si le jeu n’est pas correct, je dois remplacer ces bagues de distance. Pour cela, j’ai un assortiment complet avec toutes des dimensions différentes. Ainsi je peux obtenir la bonne distance.


Homme 1
Maintenant serrer le boulon de la poulie de vilebrequin. Pour cela, j’ai aussi un nouvel écrou de blocage.


Homme 1
Celui-ci doit être serré sur 102 newtonmètres.


Homme 1
Et maintenant encore bloquer.


Homme 1
Voilà, celui-ci est aussi bloqué.


Homme 1
Maintenant à nouveau basculer le moteur.


Homme 1
Maintenant je monterai le régulateur de pression. Ceci est le régulateur de pression d’huile. Celui-ci détermine la pression d’huile dans le moteur. La pompe à huile donne toujours trop de pression, toujours. Ceci est le régulateur de pression, monté à l’intérieur. L’huile y arrive en premier lieu, elle est aspirée via la pompe à huile. Via ce conduit, à travers la pompe à huile et arrive chez le régulateur de pression. Celui-ci règle la pression d’huile. Beaucoup de personnes pensent que leur pompe à huile est cassée parce que la pression est insuffisante, non, cela n’a rien à voir. Celui-ci détermine la pression.


Homme 1
Ici la soupape s’ouvre, elle se referme quand la pression est trop élevée, et la pression disparaît. C’est un mouvement constant d’ouverture et de fermeture.


Homme 1
Il vaut toujours mieux aussi la monter avec un peu d’huile.


Homme 1
Et maintenant monter la pompe à eau.
Pour cela, Carl utilise effectivement une nouvelle garniture. Ici aussi celle-ci reçoit une mince couche de silicone avant de la coller à sa place.

 


Quand la pompe à eau est bien fixée, la conduite doit encore être raccordée.

 

 


Homme 1
Maintenant je suis prêt à monter le bloc moteur sur la boîte de vitesses. Pour cela, je dois à nouveau basculer le bloc moteur pour pouvoir positionner les joints correctement. Et je peux alors le placer sur la boîte de vitesses.
Carl se saisit de la girafe ou palan de moteur pour faire descendre tout à l’heure le bloc sur la boîte de vitesses.

 


La boîte de vitesses est fixée à nouveau sur la table afin qu’elle reste bien en place tout à l’heure.

 


Carl prépare aussi les bonnes garnitures.

 

 


Homme 1
Ici j’ai besoin de ce joint et aussi d’un joint torique qui s’y insère. Je le monterai en premier lieu. Je ne peux certainement pas l’oublier, autrement celui-ci aspire ici de l’air parasite et pas assez d’huile via la pompe à huile.


Homme 1
Voilà, je collerai d’abord ces joints au bloc moteur. Mais je vais d’abord encore préparer toutes les vis de boulon pour pouvoir tout assembler tout à l’heure.
Car une fois que les garnitures sont collées et que le bloc moteur est déposé sur la boîte de vitesses, il faudra sérieusement poursuivre le travail.

 

 


Homme 1
Maintenant je vais d’abord monter cette demi-lune, qui se trouve ici et étanche ceci. Je monte ceci avec une garniture liquide.


Homme 1
Je l’applique aussi dans le haut.
Puis Carl colle les autres garnitures à leur place avec du silicone.

 

 


Homme 1
Maintenant je vais basculer le moteur et le suspendre au palan. Puis je peux le placer sur la boîte de vitesses.


Homme 1
Voilà, ceux-ci sont à nouveau réunis.
Et maintenant il s’agit de poursuivre le travail!

 

 


Homme 1
J’ai encore environ un quart d’heure pour serrer le moteur. Autrement ce silicone sèche complètement et je dois recommencer. Le café, ce sera pour plus tard!
Les vis de boulon sont tous serrés jusqu’à ce que le silicone ressorte tout juste, c’est suffisant.

 

 


Homme 1
Maintenant je vois le fonctionnement des engrenages intermédiaires.


Homme 1
Transfert du vilebrequin, via les engrenages intermédiaires, vers la boîte de vitesses. Et ici vous voyez aussi le cardan tourner.


Si vous voulez encore en apprendre sur le bloc moteur de cette Mini? Surfez sur notre site internet dobbit.be pour des conseils et des explications supplémentaires de Carl.

 


Regardez aussi la prochaine émission, le bloc moteur y est quasiment totalement préparé pour le montage dans la Mini.

 

 

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Dobbit 

Dobbit utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.