naar top
Menu
Logo Print

Pourquoi le Belge rénove?

Enquête Batibouw
magazine

Batibouw a organisé une enquête nationale sur le thème de la rénovation, menée auprès de quelque 1.400 Belges (787 néerlandophones et 598 francophones). L'un des résultats les plus étonnants: seule une minorité effectue tous les travaux en une fois (22%). 78% répartissent les travaux sur une plus longue période. Au total, de nombreux travaux de rénovation durent plus d'un an. Quiconque prévoit un projet de rénovation s'engage dans différentes parties de la maison: le sanitaire et/ou la salle de bains est le plus populaire, suivi par le chauffage, la menuiserie extérieure, l'électricité et le toit (tous au-delà des 50%),. Les investissements dans l'économie d'énergie restent, avec ou sans primes, une excellente façon de retirer un avantage économique à moyen terme. Ceci a également des répercussions sur les résultats: un peu plus de 70% indiquent rénover pour économiser l'énergie. Près de 80% rénovent pour accroître le confort t le bien-être. Plus de 30% examinent avec attention le coût financier et investissent pour accroître la valeur du bâtiment.  Au total, plus de €50.000 sont dépensés pour les travaux de rénovation dans la plupart des cas (46%). Le budget provient des ressources propres (81%), des primes ou subsides (28%) et d'emprunts (48%). Pour terminer, l'enquête a sondé quelle était l'identité de l'exécutant des travaux de rénovation .Seuls 8% font tout eux-mêmes. Plus de 30%  confient tout à des professionnels. Un mix des deux est la solution la plus populaire pour 58%.