naar top
Menu
Logo Print

Le Flamand ne connaît pas les mesures de soutien à la rénovation

Les économies d'énergie sont un critère important
magazine

Neuf Flamands sur dix estiment que les économies d'énergie sont un critère essentiel, alors que six habitations sur dix ne répondent en rien aux normes énergétiques. L'isolation des toiture a été faite pour 85% des habitations, l'isolation des murs creux arrive en deuxième place avec 47% et près de 90% des habitations ont du double vitrage. Ce ne sont que quelques uns des chiffres tirés du sondage bisannuel ‘Rationeel Energiegebruik in Vlaanderen’ réalisé par l'Agence flamande de l'Energie auprès de 1.000 répondants du Nord du pays. Il en ressort que le Flamand moyen n'estime pas que la rénovation est une priorité, et n'est pas informé des mesures de soutien du gouvernement. Seuls quatre Flamands sur dix savent par exemple qu'il existe un prêt énergie. Un peu plus de la moitié des Flamands sait qu'il existe des primes pour l'isolation, le verre et les chauffe-eau solaires, mais n'y a pas forcément recours. Les dernières mesures pour encourager la rénovation – comme le bonus à la rénovation totale, la prime de voisinage ou la réduction du précompte immobilier – ne sont connues que par maximum un quart de la population flamande. “il faut que cela change”, explique le ministre flamand de l'Energie Bart Tommelein, “car des habitations plus économiques résultent en des factures énergétiques moins élevées.” Ce qui devrait faire plaisir aux Flamands, car les principales raisons qui expliquent qu'on reporte toujours les travaux, c'est que la rénovation n'est pas une priorité, qu'on manque de moyens financiers ou que la durée de rentabilité est trop longue.

MINISTERIES VAN DE VLAAMSE GEMEENSCHAP

MINISTERIES VAN DE VLAAMSE GEMEENSCHAP

+3225535829
\N